logo
QUALIFICATIONS LIGUE

Ca pousse, ça pousse…

Derrière les habituels poids lourds que sont les équipes du bassin Bressan (CTC CSP01, JL, Viriat), le bassin du Bugey avec la CTC (Albarine, Ambérieu et Saint Jean le Vieux) s’installe depuis ces dernières saisons comme une place importante du basket départemental. Mais il ne faut pas oublier le secteur de la cotière avec la CTC val de Saône (Jassans & Reyrieux) qui confirme, année après année sont potentiel. Quand elle n’évolue pas en
3 sur 3

PNF, confirmer la pole

Qualifiée en 8e de finale de la coupe de la ligue, la CTC CSP01-St Rémy se retrouve avec 2 matches de 2 compétitions différentes à disputer dans le même week end. Avec des calendriers serrés, ce sont des choses devenues habituelles depuis quelques saisons, malheureusement. Après pas mal de concertation, le match de coupe devrait se jouer le 29 octobre en plein milieu des vacances. Ce n’est pas l’idéal, mais Gérald Poulet relativise la
SF1-1E-VICTOIRE

PNF, le BC Dombes enchaine

Le BC Dombes ne manque pas ses retrouvailles avec la PNF et a signé ce week end un 2e succès de rang 77-48 sur Vénissieux Parilly, qui lui permet de rejoindre l’ASVEL 2, Terres froides et Vallons de la tour à la première place et un bilan de 2 victoires et 1 défaite. La lutte pour les 2 premières places qualificatives en poule haute s’annonce très indécise. Les Dombistes en sauront un peu plus
3 sur 3

PNF, the sky is the limit ?

Les saisons se suivent et se ressemblent pour la CTC CSP01-St Rémy qui viennent de signer leur 3e succès de suite en élite régionale 63-56 à Bron. Un succès qui permet aux filles de Gérald Poulet et Bruno Soulier de prendre la tête de la poule D, toute seules, devant Bron, et Cran Pringy 2. Cette nouvelle victoire, la 79e (pour 3 défaites) depuis 5 saisons marque de son sceau une nouvelle étape de
3 sur 3 pour villars

PNM, Et ça continue encore et encore…

Même si le coach du BC Villars est plus branché rock and roll que Francis Cabrel, le tube du chanteur Français peut coller aux rouges et jaunes Villardois. Arrivée en 2018 dans le championnat de ligue, voilà la bande à Logerot en PNM et affiche un bilan parfait de 3 victoires sans aucune défaite pour lancer leur saison. Avec leur dernier succès acquis à Feurs sans trembler 105-75, Villars garde seul les commandes de
3 sur 3

RF3, hat trick pour CTC Bugey sud

Et de 3 pour les filles de Stéphanie Comte et la CTC Bugey sud qui signent, avec cette 3e victoire de rang, un retour tonitruant en championnat de ligue en prenant les commandes de la poule E de la RF3 toute seule. Cette 3e victoire sur la lanterne rouge Gerland Mouche 2 s’est construite sur un collectif solide avec 7 joueuses entre 2 et 16 points permettant ainsi à la CTC d’être dangereuse sur
victoire à viriat

RF2, le derby pour le Bugey

Du résultat de ce derby entre la CTC Bugey et le BC Viriat en RF2 dépendait la première place de la poule D de RF2. Les 2 équipes partageaient la première place à égalité avant l’acte 1 de ce derby. Et c’est la CTC Bugey qui garde son invincibilité en s’imposant sur Viriat 72-66 au terme d’une rencontre palpitante. Le premier quart est à l’avantage de Viriat qui peut s’appuyer sur une adresse extérieur
2e victoire

Coup double pour CTC Bugey sud-Culoz

Pour son retour en championnat de ligue, la CTC Bugey sud-Culoz est à la fête avec 2 victoires en 2 rencontres.Mieux, elle occupe même seule la tête de la poule à la faveur des autres équipes qui se sont écharpées entre elles. Voilà les Bugistes bien lancées dans cette compétition avec une Maïssanne Bonnard qui prend de plus en plus d’assurance du haut de ses 18 ans. La Balme de Sillingy se présente avec
2E VICTOIRE SF1

CTC Bugey sur sa lancée

Après leur superbe saison l’an dernier ponctuée par une élimination en 1/4 de finale R3 mais avec une montée administrative, la CTC Bugey ne s’attendait pas à être à pareille fête en ce début de championnat et 2 victoires à son compteur. Victorieuse d’Annemasse la semaine dernière, l’équipe de Clément Lavergne a remis le couvert à Bron dimanche dernier 54-44. Les Bugistes ont pu s’appuyer sur le duo de Pékin-Express : Charlotte Guillard et