LA COVID NOUS POUSSE DEHORS

James Naismith doit se retourner dans sa tombe. Lui qui a inventé le basket pour permettre à ses étudiants, en plein coeur de l'hiver 1891, de se dépenser sans tenir compte de la rudesse de l'hiver du Massachusetts, voit de là haut, son basket se mettre "au vert" en extérieur !?

Compte tenu des mesures sanitaires, le seul moyen actuellement de pouvoir faire du basket est de le faire en plein air. Pour certains, cela leur rappelle leur jeunesse avec des matches à Simandre, Cras, Foissiat, Béréziat... Pour les plus jeunes c'est une nouveauté avec laquelle ils s'accomodent. Pour d'autres, les entraîneurs notamment, c'est moins drôle, mais certains font contre "mauvaise fortune, bon coeur" ! 

Ainsi à Viriat, les entraînements ont repris depuis le 20 janvier et Valérie Mahé, Maxime Vasselin et l'équipe technique du BCV proposent des séances les mercredis après midi et les samedis en fonction de la météo, pour tous les catégories U9 à Séniors (puisque les séniors peuvent reprendre aussi sous la coupe d'entraîneur diplômé). 

Du côté de Marboz et du BBR comme au BC Veyle, la reprise est fixée dans les mêmes conditions à partir de ce mercredi 27 janvier ! 

En attendant des jours meilleurs (on ne parle pas ce coup là de météo, mais d'une autorisation de reprise "normale" de notre sport), les cadres techniques ne restent pas les 2 pieds dans le même sabot en proposant ces entraînements. 

La récompense de cet investissement ? Le plaisir de se retrouver. Mais aussi et surtout, la forte présence des effectifs à ces séances.