Comité Ain Basketball
29 bis avenue de bad kreuznach 01000 Bourg en Bresse
/
Téléphone
Tel : 04 - 74 - 23 - 62 - 96
/
Téléphone

1/2 finales Ain Star Game 2020
l'asvel et dijon se retrouvent

Voilà nos deux équipes voisines qui lancent cette 13ème édition du Ain Star Game !
Dans cette première rencontre, les deux équipes se suivent et montrent une belle parité de jeu. La Jeep®Elite reprend enfin ses droits ! Voilà qu’à partir de la 7ème minute, les Villeurbannais accélèrent leur jeu pour terminer le QT1 avec une dizaine de points d’avance. (17-29) Et il semble que ces dernières minutes aient donné le tempo pour la suite, l’Asvel poursuit sur sa lancée, avec un certain Allerik Freeman, qui a déjà 14 points. Ce qui laisse les deux équipes avec le même écart à la mi-temps. (35-47) 
L’Elan remet un coup de boost après la pause pour rattraper doucement les Villeurbannais et tenter de réduire peu à peu l’écart. Garrett Sim retrouve d’ailleurs ses marques à Ekinox, une salle qu’il connait forcément par coeur. (51-60) Pour le dernier quart-temps, deux gros paniers des Chalonnais et une défense bien resserrée continue de donner de l’espoir à la formation ! L’espoir, l’Asvel ne veut pas en laisser beaucoup non plus en maintenant une petite distance de sécurité tout au long de ce quatrième quart-temps. Les primés noirs et blancs s’enchaînent pour clore ce match sur le score de 70 à 82 en faveur de la LDLC Asvel.

LDLC ASVEL disputera sa 3e finale d'affilée !

Défense de fer pour Dijon

Débuts compliqués pour les deux formations qui perdent beaucoup d’occasions de scorer. Après quatre minutes de jeu, seul Scrubb a trouvé la mire du côté burgien puis Andjusic l’imite par deux fois pour porter un premier écart (5e 09-00).
Si Vanwijn parvient à ouvrir le compteur dijonnais, la Jeu poursuit avec réussite dans le domaine du tir longue distance. Chassang soulage tout de même la JDA qui recolle petit à petit mais le score en reste à 12 à 8.
Courby, au four et au moulin, relance la machine bressane et est bien épaulé par Pelos (16e 26-13). Une nouvelle fois, les dijonnais réduisent la marque à coup de tir à 3 points de Vanwijn, Julien et Galliou. De quoi finir sur un 12 à 0 et porter le score à 30 à 28 à la pause.
Julien et ses coéquipiers ne faiblissent pas avec notamment un shoot en fin de possession du milieu du terrain. Ces missiles permettent à la JDA de prendre le contrôle même si quelques interceptions burgiennes remettent l’égalité au tableau d’affichage (26e 40-40).
Les Bourguignons vendangent moins que les Burgiens qui voient leur adversaire prendre leur plus grosse avance de la rencontre, à dix minutes du terme, 41 à 47.
Le quatrième quart-temps est tout aussi compliqué pour les deux formations. En quatre minutes, seul Loum trouve le chemin du cercle. Il faut donc un peu du temps pour voir le score bouger. Toujours très timidement. Scrubb remet à la Jeu à deux longueurs de Dijon dans les ultimes instants mais l’ancien bressan, Chase Simon, met fin aux espoirs burgiens avec un primé, 53 à 58.

AIN STAR GAME 2020
LDLC
ASVEL AU DESSUS

LDLC ASVEL trop forte

Après des débuts équilibrés, LDLC ASVEL prend rapidement le dessus grâce à son secteur intérieur. Les rotations aidantes, les Villeurbannais prennent donc rapidement le contrôle du match face aux coéquipiers de David Holston, absent, 14 à 25.
Noua et Diot de derrière l’arc font le nécessaire pour faire grandir l’écart au tableau d’affichage entre les deux formations. Petit à petit, Dijon voit « l’ogre » s’envoler pour compter plus de vingt longueurs d’avance à la pause, 28 à 51.
Julien fait son possible pour relancer la machine dijonnaise et repasser sous la barre des vingt points. Difficile tout de même de bouger le groupe villeurbannais qui compte sur un effectif plein et qui garde le rythme, 47 à 69.
Les attaques diminuent en intensité dans ce dernier quart-temps. En effet, avec deux matchs consécutifs et l’absence de matchs depuis plusieurs mois, les deux formations manquant de rythme. LDLC ASVEL termine une nouvelle fois mieux que son adversaire et file vers un quatrième titre, le troisième en autant d’années, 62 à 86.

La JL s'impose sur Chalon

Plus en jambe, la JL Bourg réalise un début de rencontre plus consistant que la veille. Andjusic est toujours aussi adroit à longue distance et ses coéquipiers peuvent ainsi répondre aux assauts des coéquipiers de Hesson et Myers. Un ultime primé de Wright laisse une courte avance aux Burgiens après dix minutes, 23 à 19.
Courby et Wright font le show alors que Sim se souvient avec réussite des paniers d’Ekinox. Les Bressans prennent ainsi une dizaine de points d’avance. Une nouvelle fois, c’est avec un tir longue distance, de Scrubb cette fois-ci, que les joueurs de Savo Vučević retournent au vestiaire, 49 à 35.
L’Élan tente de revenir au contact de la JL, en passant sous la barre des dix points. Quelques bons stops provoqués par Benitez et Scrubb aident tout de même les locaux à conserver un petit matelas (25e 57-45).
Cooper est de retour dans la danse pour faire douter les Rouge et Blanc même si Courby est là pour lui répondre derrière la ligne. Le Burgien est partout sur le terrain et alors que les Bourguignons étaient à trois points, il recrée l’écart avec le soutien de Pelos, 71 à 62.
Dans son sans-faute au tir, Courby porte une formation bressane dans son sillage et domine son duel face à Gelabale (35e 82-70). Jusqu’au bout, la Jeu maintient l’écart et ne tremble pas. Elle s’impose pour la troisième fois de son tournoi sur le score de 92 à 79.

13e edition de l'AIN STAR GAME

Malgré les incertitudes liées à la situation sanitaire en France, la JL Bourg basket a décidé d'acter, à son calendrier la 13e édition de son tournoi de rentrée : l'Ain Star Game, les 28 et 29 août prochain. Si la JL Bourg a toujours montré une grande capacité d'innovation dans son organisation ou dans ses évènements, Christian Arbant, le responsable du tournoi et son équipe reviennent, cette année à une formule classique : "Cette année le plateau ne sera pas européen" lance d'emblée l'ancien président de la section amateur du club Burgien "Avec les incertitudes qui pèsent sur les déplacements à travers l'Europe, nous avons limité les risques. Nous sommes revenu sur un schéma avec 4 équipes et un lieu unique, Ekinox, pour la 13e édition de l'Ain Star."
 
Un plateau de choix

Cette "prudence" ne nuira pas à la qualité du spectacle. L'écrin qu'est devenu Ekinox en quelques années est un lieu incontournable et envié. Sur le parquet, l'édition 2020 ne manquera pas de piment ! Au coeur d'une région très riche, la JL Bourg, néo européenne (5e de la saison 2019-2020), se retrouvera aux cotés de Dijon (1e ex aequo de la saison dernière inachevée). Chalon sur Saône, le champion de France 2017. Et enfin, le prestigieux voisin de LDLC ASVEL, le champion de France 2019 qui s'annonce comme l'épouvantail de cette saison prochaine.
 
Les mêmes équipes en U18 ?

Si sur le plan sportif tout est calé (cf programme), il reste, pour les organisateurs des points à lever encore : "En parallèle du tournoi séniors, Nicolas Croisy essaie d'organiser un Ain Star Game pour les U18 avec les mêmes équipes." indique Christian Arbant, mais le plus délicat sera de gérer l'accueil du public "Nous ne savons pas si nous pourrons accueillir du public. Mais si nous en avons l'autorisation, il nous faudra organiser le placement des spectateurs. Ceux-ci pourront être installés par groupe de 10, mais nous devrons les accompagner jusqu'à leur siège et veiller à une distanciation sociale."
 
Les dirigeants ont déjà anticipé une évolution sanitaire défavorable en maintenant les rencontres qui se dérouleront, alors, à huis clos, ce qui n'est pas à souhaiter. Après un sevrage de près de 5 mois sans compétition, nul doute que les amateurs de basket voudront dévorer dans cette 13e édition qui marquera le premier grand rendez-vous basket de la saison POST COVID.