Comité Ain Basketball
29 bis avenue de bad kreuznach 01000 Bourg en Bresse
/
Téléphone
Tel : 04 - 74 - 23 - 62 - 96
/
Téléphone

COLINE SOULIER
ESPOIRS 2019

Leeroy Nijean (à gauche de la photo)
3e espoir de l’année, et c’est un garçon que nous allons accueillir. Un « fils de » comme l’on dis souvent puisqu’il s’agit du fils de Noël Nijean, ancien basketteur, comme Bruno Soulier, de la JL Bourg (2002-2005).
Leeroy a dévoilé un potentiel incroyable. Depuis le Tournoi Inter Comité de novembre dernier, il n’a pas cessé de grandir pour frôler lui aussi le mètre 80, mais aussi de progresser. Au sein de son équipe U13 de la CTC JL-Viriat, il a disputé le championnat de ligue R1 de sa catégorie allant jusqu’au final « 4 » où il a terminé à la 3e place. (Défaite face à Roanne, injouable et victoire sur Challes ensuite).
Sur le plan individuel, Leeroy a suivi le même parcours que les 2 demoiselles, à savoir une sélection avec le secteur du Lyonnais puis avec la zone Est. Si Coline et Sophia ont ramené le bronze du tournoi inter zone, Leeroy s’est paré d’or à ce même tournoi.
L’année prochaine il fera son entrée au pôle de Lyon et nous faisons là aussi le vœu de le voir évoluer en championnat de France en 2020-2021 sous les couleurs d’un club Aindinois.
 
Sophia Chnaki (au centre)
Sophia débute le basket en 2013 à Ambérieu BB. Sa progression va être impressionnante, autant que ses mensurations. Comme Coline, elle avoisine le mètre 80 à 13 ans, à peine. Avec Coline elles ont 6 jours d’écart !?
En championnat, Sophia tombe en finale pour le titre de champion de l’Ain avec la CTC Bugey-St Jean le Vieux face à Bellegarde, après une belle rencontre 40-44.
Sur le plan individuel, le parcours de Sophia est similaire à celui de Coline. Sélectionné pour le TIC avec l’équipe de l’Ain, elle rejoint ensuite l’équipe régional mais aussi l’équipe de la zone EST. Les « twin tower » deviennent inséparables.
Là encore, Sophia ne dispute pas les tests d’entrée au pôle du Lyonnais et tout comme Coline on espère vivement pouvoir les voir évoluer ensemble avec d’autres jeunes demoiselles Aindinoises en championnat de France.

 
Coline Soulier (à droite)
Dans la famille Soulier, si la maman a transmis sa passion pour le sport, le papa (ancien international et joueur de la JL Bourg) a transmis sa passion et ses aptitudes au basket à ses 3 enfants :  Clara, Quentin et Coline.
C’est bien Coline qui se voit cette année attribuer le trophée de l’année avec un parcours remarquable.  Du haut de ses 13 ans qu’elle a eu le 10 février dernier et de mètre 80 elle débute la saison avec les U13 de la CTC val de Saône.
 
Lors de la 2e phase elle rejoint l’équipe U15 évoluant en R1 afin qu’elle puisse avoir une plus forte opposition et qu’elle progresse encore.
 
Ses aptitudes ne laissent pas indifférent les staffs techniques. Sélectionnée au niveau départemental, elle poursuit sa route avec une sélection dans l’équipe régionale des U13.
Elle terminera la saison lors du Tournoi Inter Zone avec la sélection de l’Est, regroupant les meilleures éléments d’Auvergne Rhône Alpes et de Bourgogne Franche Comté pour le tournoi inter zone à Voiron lors du week end de l’ascension, avec au final une médaille de bronze.
 
Au regard de son potentiel elle aurait pu prétendre à une place au pôle espoir  de Lyon, mais elle a choisi de ne pas passer les tests d’entrée.
Cela ne l’empêchera pas se représenter la saison prochaine avec la possibilité de la voir évoluer l’an prochain au sein d’une équipe Aindinoise en championnat de France.
 

JOCELYNE LOGEROT
DIRIGEANTE
DE L'ANNEE

Tout comme pour l’arbitre et l’entraîneur, il est bien difficile d’honorer un ou des dirigeants, tant le travail, l’investissement et le don de soi est important pour l’ensemble des 40 présidents de nos clubs. Toutes et tous sont véritablement méritant encore plus à notre époque où les griefs sont toujours plus nombreux au mépris d’un simple merci ou d’encouragements.
La dirigeante de l’année, puisqu’il s’agit d’une femme, voit son engagement et sa longévité récompensées.
Présidente du BC Villars depuis plus de 15 ans, elle est viscéralement attachée au club de la Dombes depuis près de 30 ans. Ayant pratiqué à la fois le hand et le basket, c’est vers le basket qu’elle a finalement jeté son dévolu par amour pour Jean Jacques basketteur Villeurbannais.
Le comité, mais surtout le club de Villars peut s’en réjouir. Sous ses airs renfermés, Jocelyne est d’une disponibilité sans faille pour le club de Villars. A son rôle de présidente, elle y ajoute les tenues de table de marque, mais aussi l’encadrement des petits minibasketteurs.
Le basket lui permet de garder un contact avec ses 2 grands garçons,  Anthony (Joueur à Cran Pringy), mais aussi Benoît (capitaine de l’équipe de Villars). Avec sa fille le lien maternel est préservé à travers la garde de ses 2 petits enfants.
Cette année, le club de Villars aurait pu obtenir 4 titres et 4 montées avec les 4 équipes séniors. Malheureusement, la présidente devra se « contenter » de celle des garçons en RM2 et de l’équipe 2 en DM2.
Il n’y aura qu’un seul titre pour récompenser la belle saison du club de Villars avec la coupe de l’Ain des garçons. Les séniors filles échoueront sur le fil pour la montée en ligue, mais aussi pour le titre de champion de l’Ain.
 
Quoi qu’il en soit, la pugnacité de Jocelyne pour faire briller le club de Villars  aura été récompensée et nous espérons vivement que son investissement et le travail réalisé puissent être récompensés par un grand nombre d’équipes jeunes qu’elle aura su découvrir lors du forum des associations.
 
Merci d’accueillir pour le titre de dirigeante de l’année, Jocelyne Logerot.

ROMAIN BENAUD
ENTRAINEUR
DE L'ANNEE

Avant de dévoiler le nom de l’entraîneur de l’année, nous faisons une parenthèse pour féliciter Matthieu Chauvet pour sa montée en Ligue Féminine avec Macon. Souvent décrié par ses méthodes et sa personnalité, on ne peut pas passer sous silence les compétences du technicien formé dans l’Ain, qu’il a démontré au cours de sa carrière.
 
L’entraîneur élu cette année est un véritable personnage un peu à part dans le paysage Aindinois.
De part son statut déjà avec 2 employeurs. D’un côté Saint Rémy et de l’autre la JL Bourg pro où il gère la boutique et les opérations avec les clubs.
Et puis comme il gagne beaucoup, il peut « agacer ». Les plus sceptiques trouveront toujours quelque chose à redire sur le parcours ou les résultats de Romain.
Mais nous ne pouvons pas passer sous silence l’investissement et les résultats obtenus depuis qu’il est en place sous les couleurs vertes Sans Rémoises.
Je ne listerai pas tout son palmarès pour ne pas en oublier, mais après la récolte de cette année avec les séniors filles que nous avons vu ensemble, nous rappellerons qu’il a été champion AURA en 2017 avec les U17 filles, finaliste ligue U15 toujours en 2017.
A la tête de Saint Rémy comme responsable technique il a insufflé une nouvelle dynamique au club cher à Alain Daudel. Une dynamique qui voit les résultats à la fois chez les filles, mais aussi avec les garçons.
Cette année, que cela soit au nom de Saint Rémy ou avec les clubs de Carriat et de Péronnas, il y avait 5 équipes dans les championnats de ligue (garçons et filles confondus).
Romain est un boulimique de travail, un monstre de précision, un acharné des résultats, mais avant tout, comme bon nombre d’entre nous, un véritable passionné.
Il vit pour le basket et les résultats qu’il a su obtenir, générer avec une pérennité mérite notre reconnaissance.
Nous lui souhaitons de se bonifier, comme le vin, encore sur les prochaines années pour d’autres grands résultats très vite.
Merci pour vos applaudissements pour Romain Benaud.

 

NELLY DULUYE
ARBITRE
DE L'ANNEE

Après avoir récompensé l’entraîneur de l’année, nous allons féliciter l’arbitre de l’année, en faisant une petite parenthèse avec Tommy Vandenberghe qui a officié le week end dernier lors des finales de championnat de France NM3 et qui devrait retrouver les parquets de NM2 la saison prochaine.
 
Licenciée au club de Meximieux depuis de nombreuses saisons, Nelly officie depuis longtemps au sein de son club de cœur. Elle est toujours présente aux bords des parquets de Meximieux pour motiver et encourager bon nombre de jeunes à venir gonfler les rangs des arbitres.
Elle est toujours là pour les soutenir, les aider… Elle a d’ailleurs participé activement à la création d’une école d’arbitrage au sein de son club depuis 2 ans maintenant.
 
Timide derrière un caractère bien affirmé, elle a attendu très longtemps avant de se décider à passer son examen d’arbitre officiel.
 
Elle a déjà reçu ce titre en 2016. Forte de 3 années d’expérience à son actif, Nelly est une valeur sûre de l’arbitrage départemental.
Elle a passé un « cap » cette année en étant présente lors des phases finales à la fois comme arbitre sur les parquets, mais aussi au bord en qualité de référent pour les jeunes arbitres.
 
Son parcours est un modèle à suivre pour toutes celles et ceux qui veulent se lancer dans l’arbitrage.
 
Dans une famille du basket très décriée et trop décriée, merci de vos applaudissements pour Nelly Duluye.
 

LES NOUVEAUX ARBITRES DEPARTEMENTAUX

Avant de poursuivre le palmarès de notre soirée des trophées et de l’académie, nous allons remettre aux nouveaux arbitres départementaux leur chemise d’arbitre.
Ils sont 11 à avoir réussi l’examen pratique et théorique d’arbitre départemental et nous devrions les voir officier dès la saison prochaine, et pourquoi pas, aux côtés de Nelly Duluye.
 
Merci de les encourager dès à présent pour leurs futures missions :
 
Matthis Olina (Péronnas), Lilou Parrain, Vincent Chantepie, Noah Vaast, Guershon Morel du BC Viriat, Maxime Arnaud de BC2P, Killian Fredet de Saint Amour, Clara Rude et Célian Perrin du Bouchoux et Aurélien Benoit de Ceyzériat.
Virgil Glad de Lagnieu n’a pu se rendre disponible ce soir, mais il a bel et bien réussi son examen.