Comité Ain Basketball
29 bis avenue de bad kreuznach 01000 Bourg en Bresse
/
Téléphone
Tel : 04 - 74 - 23 - 62 - 96
/
Téléphone

U13 GARCONS CTC VAL DE SAONE
Champions R3

Pour la 3e saison de suite, la CTC val de Saône des clubs de Jassans et Réyrieux sont présents à notre soirée des trophées. L’année dernière nous recevions les U15 filles championnes de ligue groupe A. Il y a 2 saisons nous avions déjà reçu les U13 garçons de cette CTC pour le titre de champion de ligue groupe B.
Cette année c’est donc la passe de 3 pour les jeunes garçons de Stéphane Riera qui ont empoché le titre R3 de la catégorie. Un titre disputé depuis le mois de janvier dernier avec l’équipe de la CTC CSP01-St Rémy…
Un duel aux allures de valse à plusieurs temps, entre les 2 équipes. Au début de la 2e phase, la CTC val de Saône domine les débats et boucle les matches aller avec un bilan de 4 victoires pour 1 défaite. Ils prolongent leur séjour sur le trône de la poule jusqu’au 4 mai, date du match retour face à la CTC CSP01.
Jusqu’à cette date, on voit mal, comment la CTC val de Saône peut manquer la 1e place.
Mais les gars du président Alain Daudel, sans faire de bruits réalisent un parcours excellent. Après une phase « aller » marquée par 2 défaites pour 3 victoires, la CTC CSP01 enchaine 5 victoires de rang dont une pleine d’autorité face à ses voisins des bords de Saône 59-28.
Finalement les 2 équipes bouclent le championnat aux 2 premières places de la poule avec la perspective d’une finale 100 % Aindinoise.
En ½ finale, face à Saint Jean de Bonnefonds, la troupe de Stéphane Riera, menée toute la rencontre fait le hold up parfait. Menés 33-39 à la fin du 3e quart et encore 37-41 à 4’ du buzzer, ils terminent en boulet de canon plaçant un 9-2 assassin dans le « money time » pour se qualifier.
Ils retrouvent la CTC CSP01 qui, sur son parquet a écarté de manière autoritaire l’union demi lune 69-54 grâce à un Florentin Daudel précieux dans les tirs de loin.
A ce moment-là, nous l’avouons, nous ne donnons guère de chance à la CTC val de Saône pour le titre.
Le duel sera digne d’une finale. A la fin du 1er quart, ce sont les Saônois qui mènent 16-7. La CTC CSP01 se réveille pour revenir à 26-29 à la pause. 3 points séparent toujours les 2 finalistes 46-43 à la fin du 3e acte. Le dernier quart est un chassé croisé sans que l’une des équipes assomme l’autre. Au final, c’est la CTC val de Saône qui l’emporte 58-54. Les 2 équipes auraient mérité le titre, mais il fallait un seul vainqueur.
Félicitations aux 2 équipes pour leur parcours, et sous vos applaudissements, merci d’accueillir : Enguerrand Turpin, Noah Mathis, Noé Martinello, Robin Montagne, Malo Da Silva, Julien Taponat, Luca Nevado, Kylian Wisnienski, Victor Bonod, Nathan Berthet, Antonin Pillet et leurs entraîneurs : Baptiste Montagne et Stéphane Riera.
 
 

SENIORS FILLES CTC CSP01-ST REMY
CHAMPIONNES
du Lyonnais, AURA et montee en RF2

L’équipe que nous allons accueillir maintenant est certainement L’EQUIPE du basket féminin de cette année.
Double championnes de l’Ain en titre (2017-2018), les filles de Romain Benaud on littéralement plané sur la poule A de RF3 cette saison.
Aux coude à coude avec Culoz lors des 6 premières rencontres. Leur série de 6 victoires de suite s’interrompt brutalement le 17 novembre dans le Bugey avec une défaite 44-62. Cela sera la seule durant toute la saison 2018-2019.
Depuis, la CTC reste sur une série de 17 victoires de rang (15 en championnat et 2 en phases finales).
Malgré leur défaite dans le Bugey, elles prennent la 1e place du championnat le 8 décembre pour ne plus la lâcher. A 5 journées de la fin, elles valident leur première place et leur montée pour la RF2, en ayant pris au passage, leur revanche sur Culoz 66-35.
Si elles terminent la saison sans pression (sur le parquet) elles n’en restent pas moins concentrées pour n’avoir qu’une seule défaite à leur actif et garder aussi le bon tempo pour les phases finales.
Des phases finales au format particulier, différent en tout cas de la RM3.
Dans 1 premier temps, la CTC dispute contre Fraisses, le titre de champion du Lyonnais à Culoz. Les ligériennes, 1e de la poule B ne pèsent pas lourd face au rouleau compresseur Bressan. 16-4 après 10 mn puis 36-14 à la pause. Fraisses est un doux sparing partner pour la CTC qui s’impose au final 70-45 et rafle le titre de champion du Lyonnais.
La ligue a aussi mis en place une finale pour attribuer le titre de champion Auvergne Rhône Alpes. Elles retrouvent cette fois-ci Cognin la Motte (vainqueur d’Aurillac) à Clermont Ferrand. L’adversaire n’est pas encore de taille pour l’appétit des partenaires de « Captain Caro De Guisa ». Elles s’imposent 75-53 et sont sacrées championnes AURA.
Samedi dernier elles ont aussi mis un point d’honneur à remporter la coupe de l’Ain face au BC Dombes pour clôturer une saison exceptionnelle.
La CTC CSP01-St Rémy va retrouver le niveau intermédiaire de la ligue et au regard de son niveau de jeu, il est fort à parier que nous reparlerons d’elles très prochainement.
Merci d’accueillir comme il se doit : Léa MATHIEUX, Maëlle BESSARD, Marine RENOUD, Lauréline MINACORI, Christella LIKIBI, Delphine CHAPELAND, Caroline DE GUISA, Noémie THENON, Flavie DENEVE (21 matches), Chloé MUTIN (11 matches), Loane BRAZIER (9 matches) Mais aussi Lisa RETAILLEAU (4 matches... puis rupture des ligaments croisés) et Ivany CHIESA (6 matches... puis arrêt du basket...) accompagnées de leurs coaches Romain BENAUD et Hérald MATHIEUX  

 

SENIORS GARCONS BC VILLARS
MONTEE EN RM2

2e de la saison dernière du championnat PRM, le BC Villars avait dû valider sa montée en ligue en passant par la finale des AS (victoire sur Vonnas).
Sans renfort à l’intersaison, on ne donnait pas vraiment cher de la peau des Villardois en RM3, sans leur faire offense.
Mais les partenaires de Benoît Logerot enregistrent les arrivées de Jérémy Sénégas, déjà vu en championnat de ligue sous les couleurs de Bellegarde et Saint Jean le Vieux. Un joueur d’expérience et un 1er atout de choix pour épauler  les Villardois dans leur quête de maintien.
Ensuite, c’est Vincent Robin, qui pose ses valises à Villars en faisant le court déplacement du Bouchoux au parc des oiseaux. Voilà Bernard Filancia avec un trident impressionnant qui peut espérer voir un maintien confortable.
Enfin, Franck Zanni débarque de Corse pour Villars et s’avère être une rotation majeure du groupe.
La saison se lance avec un bizutage en règle du côté de Riorges 61-97 ! On craint pour le groupe du BCV… Mais elle restera durant 17 rencontres la seule défaite !
Les Villardois trôneront sur la tête de la poule B durant toute la saison en restant invaincu du 29 septembre au 23 mars soit 6 mois de compétition. A 3 journées du terme du championnat ils valident leur montée en RM2, une première pour le club de la Dombes.
Mais le groupe a de l’appétit et la montée n’est que l’apéritif de la saison. Ils veulent aller chercher le titre de champion. Pour cela ils terminent le boulot avec la 1e place validée devant Pierre Bénite.
Direction les phases finales du championnat en 2 étapes. Pour leur ½ finale ils se rendent à Villard (dans le 42) pour y affronter l’ASVEL 2. L’équipe réserve du club de Tony Parker ne peut rien face à la gourmandise de Villars qui s’impose 83-62.
En finale, ce sont des retrouvailles avec Pierre Bénite avec en ligne de mire le titre du Lyonnais. La belle aventure va s’arrêter brutalement avec une douloureuse défaite 73-103.
Villars gardera la montée en RM2. La troupe, moustachue, pour l’occasion se consolera avec la coupe de l’Ain remportée samedi dernier pour matérialiser leur belle saison par un trophée, ce qui leur a permis d’entonner un joli « pilou-pilou » dont ils ont le secret.
Comme pour la CTC CSP01 en filles, il ne serait pas étonnant de voir Villars dans la partie haute du classement de R2 l’an prochain en gardant l’ossature du groupe, mais aussi et surtout le formidable état d’esprit qui anime cette bande de joyeux lurons.
Merci pour vos applaudissements nourris à : Grégory PIROUD, Quentin VACHE, Vincent ROBIN, Nicolas ZARAGORI, Romain CARRON, Guillaume FAURE, Benoît LOGEROT, Franck ZANNI, Vincent GIRAUD, Jérémy SENEGAS, Clément CELLIER, Kevin ROFFET, Adrien PETIT, Michael Senegas et le sergent Garcia Guillaume VORS ainsi que leur coach Bernard Filancia

U15 FILLES SAINT REMY
CHAMPIONNES AURA

1 défaite et 21 victoires. C’est le bilan des U15 filles de Saint Rémy. Si l’on ajoute le tournoi de la Mie Câline ce week end, le bilan monte à 27 victoires !
C’est une fantastique saison que viennent de réaliser les jeunes demoiselles de Thomas Pottier.
Favorites en début de championnat pour les phases finales, elles ont bien géré la pression  pour passer les obstacles 1 à 1.
La première phase du championnat de ligue ? Une formalité avalée ! 10 victoires de suite sur un écart moyen de 56 points avec des cartons  qui se révèlent au final anecdotiques tellement la supériorité des vertes est grande.
Le début de la seconde phase est un peu plus délicat avec 2 victoires de 5 points face à Aurillac et Nord Ardèche. Mais Saint Rémy garde son invincibilité qui sera violée le 31 mars face à Nord Ardèche 46-60. Les Ardéchoises mettent ainsi fin à la série de 16 victoires de suite.
Saint Rémy terminera toutefois la saison par 3 victoires avec une 2e place de leur poule les envoyant au final « 4 » R1 à la Motte Servolex.
En ½ finale, face à Issoire, les jeunes filles Aindinoises retrouvent leurs standards du début de saison en écartant l’équipe Auvergnate 80-48. Il y aura donc des retrouvailles avec Nord Ardèche. L’an dernier les 2 équipes s’étaient retrouvées au stade des ½ finale. Cette année c’est donc pour le titre suprême de ligue que les 2 équipes s’affrontent.
Saint Rémy laisse les commandes à Nord Ardèche après le 1er quart 16-12 ! A la pause, ce sont les Sans Rémoises qui virent en tête, mais d’un tout petit point 32-31. Au bout de 30 minutes elles ont toujours une main sur le titre 45-41. Dans une fin de match étouffante marquée par la blessure d’Aurélie Demori à la cheville (à noter les abscences d’Axelle Petit et Elise Royer, elles aussi blessées à la cheville), Saint Rémy s’arrache et préserve son avance pour s’imposer 72-66. Elles deviennent championnes Auvergne Rhône Alpes 2019. Magnifique.
Merci d’accueillir comme il se doit : Evie RETAILLEAU, Aurélie DE MORI, Johanna TATIN, Elise CHENAL, Elise ROYER, Léna BOURGEOIS, Lucille BOURGEOIS, Margot LAURENCIN, Lina TRANCHAND, Manon MESTDAGH, Axelle PETIT et leur coach Thomas POTTIER
 
 

SENIORS FILLES CULOZ BC
Montée en RF2

Versée dans une poule avec 2 autres équipes Aindinoises (la CTC CSP01-St Rémy dont nous reparlerons plus tard et la CTC Bugey-Ambérieu), et seulement 2 montées d’offertes en RF2, nous nous étions dis qu’il y manquerait 1 montée.
Si les 3 équipes de l’Ain font la course en tête en début de saison, la CTC Bugey a lâché prise au moment des derbys.
Par contre les filles de Stéphanie Comte ont caracolé en tête de la poule avec une série de 7 victoires de rang (du 22 septembre au 17 novembre), infligeant à la CTC CSP01-St Rémy leur seule défaite de la saison (mais nous y reviendrons).
Avec un bilan de 9 victoires pour 2 défaites à l’issue des matches aller, les Bugistes sont restés à la 1e place de la poule jusqu’au 8 décembre dernier et une défaite à Jonage 41-47.
Même si la domination des voisines Bressanes se fait sentir, les Bugistes restent en course pour disputer la 1e place à leur adversaire direct.
Seulement, la reprise de janvier 2019 marque un coup d’arrêt pour Culoz, avec une défaite à la Ricamarie qui repousse le club cher à Jean Pierre Dequatre, à 2 longueurs de Saint Rémy.
Dès lors, même si l’on regarde toujours devant pour rattraper le short de la CTC CSP01, il faut aussi regarder derrière avec la menace d’Ozon et de Jonage pour la 2e place.
Les Culoziennes vont s’accrocher et terminer la phase retour avec 3 défaites seulement. Avec un bilan final de 174 victoires pour 5 défaites, elles valident lors de l’avant dernière journée leur billet pour la RF2.
Voilà Culoz qui reprend un peu de « couleur » 3 ans après avoir quitté la Nationale 1 pour le plus grand plaisir des filles et du staff, mais aussi du président Philippe Comte qui peut avoir le plaisir de savourer cette montée récompensant l’investissement pour tenir le club.
 
Merci d’accueillir chaleureusement : Laura CURTELIN, Habiba ECHAFAÏ, Sakina BELMOUSSA, Marion REMONDAT, Stéphanie COMTE, Anaïs NEYRET, Elodie CANDY, Aurélie GUSTIN, Karine ROCHE, Laëtitia FAYOLLE
 

U18 GARCONS JL BOURG
CHAMPIONS DE FRANCE GROUPE A

Que dire de la saison historique, fantastique, impériale des U18 de la JL Bourg. Avec une expression qui est bien à la mode, « l’alignement des planètes » était parfait cette saison pour la bande à Pierre Murtin.
Le titre, les générations précédentes l’avaient touché du bout des doigts :
  • 3e en 2014 (avec Jean Luc Tissot comme coach)
  • 2e en 2016 (avec Pierre Murtin)
  • Vainqueur en 2018 de la coupe de France U17
La JL tournait autour du titre mais ne l’avait jamais mis dans sa besace.
Cette année 2019 aura été la bonne pour les U18 évoluant sous les couleurs du club Burgien.
20 matchs de championnat et 20 victoires !
2 matches de phases finales (là où la défaite est interdite) et 2 victoires, qui plus est, dans leur salle, sous les yeux de leurs copains, parents, amis…
En plus du titre, les jeunes garçons du centre de formation y ont mis la manière…Alors que leur coach a annoncé sa retraite à la fin de la saison, les partenaires d’Hugo Benitez sont entrés en « mission » afin d’offrir à leur entraîneur la plus belle des sorties.
Le final « 4 » aura été du grand art, de l’orfèvrerie, de la haute couture… Si cette génération a bénéficié du travail réalisé depuis ces 10 dernières années, elle aura su rendre une magnifique copie pour sa dernière sortie sur le parquet d’Ekinox. Un véritable clinic tant les Bressans auront été dominateurs face à l’ASVEL en ½ puis contre Nanterre en finale.
Nous pourrions parler des heures durant de ces 2 rencontres, véritable œuvre d’art du basket, mais aussi de la gestion humaine où tous les individus sont au service du collectif. Un collectif tout uni pour aller chercher la victoire.
Et si certains vont chercher la victoire en chantant, les jeunes hommes sont allés la chercher avec force, détermination, travail et abnégation.
Le titre récompense bien évidemment la génération sur le parquet, mais il parachève :
  • L’excellence
  • Le travail
  • La fidélité tant au club qu’à des valeurs
D’un entraîneur incroyable, Pierre Murtin.
 
Félicitations comme il se doit pour :  élian Benitez, vuk vucevic, hugo benitez, bastien manissol, anthony soustre, tom dary sagnes, benjamin Curris, hugo cossé, corentin falcoz, arthur simon, maxim  ilvovskiy