COMITE DE L'AIN DE BASKETBALL
29 bis avenue de bad kreuznach
0474236296

LINA TRANCHAND (St REMY), ESPOIR DE L'ANNEE

Licenciée à Saint Rémy, cette jeune demoiselle fêtera ses 13 ans le 17 août prochain. Elle débute le basket à l’âge de 6 ans dans le club cher à Aimée Bessard.
Cette année, avec les U13 coachées par Jean Luc Bessard, elle a disputé le championnat AURA mais a manqué la qualification pour la finale. Avec sa débauche d’énergie permanente, sa technicité et sa vision du jeu, elle est un élément majeur de son équipe.
Son potentiel a attiré l’œil des CTS de la ligue qui lui ont logiquement ouvert les portes du pôle espoirs de Lyon. Elle a préféré rester auprès des siens pour continuer sa progression. Une progression qui la mènera certainement vers un niveau très intéressant au regard de ses dispositions.
Dispositions décelées par l’ensemble des techniciens régionnaux, puisque Lina a été sélectionnée pour représenter la zone EST au tournoi national inter zones du 9 au 13 mai à Voiron. Elle a fait donc partie des 12 meilleures potentielles de l’Auvergne, du Lyonnais, des Alpes de la Franche Comté et de la Bourgogne ! Ce n’est pas rien et c’est la seule du comité de l’Ain garçons et filles réunis.

ALBAN LAURENT ARBITRE DE L'ANNEE

Alban débute le basket à l’âge de 9 ans au club de l’US Vonnas. Dès 13 ans, il se lance aussi dans l’arbitrage. Aujourd’hui du haut de ses 17 ans, il s’avère être une valeur sûre de cette famille.
Discret et doté d’un fort potentiel, il gère ses rencontres avec élégance et avec sérénité. Des qualités qu’il a pu démontrer lors des phases finales jeunes à Marboz mais aussi à Vonnas lors des finales de coupes.
Etudiant en BAC pro, il se dirige vers un BTS de commerce. Mais il souhaite aussi mener de front ses études et l’arbitrage avec une réelle envie de progresser dans la hiérarchie. Aujourd’hui arbitre départemental, il a les moyens de devenir un arbitre référent d’ici les prochaines saisons.
En attendant un probable envol, nous sommes heureux de pouvoir le compter parmi nos jeunes officiels durant nos matches de championnats.
Pour toutes ces qualités, il a fait l’unanimité pour son élection au titre de l’Arbitre de l’année.
C'est une surprise. Cela fait très très plaisir. Ca permet de se dire que l’on fait des choses pas si mal… Mais c'est tout sauf une fin en soi. Cette récompense individuelle est en réalité surtout collective.
Cest :
  • grâce aux joueurs que j’ai entrainés  depuis 8 années.
  • grâce aux entraineurs et coachs que j'ai pu côtoyer depuis mes débuts. Ces  personnes ont toutes été enrichissantes à leur niveau. Les Pierre Murtin, Anthony Brossard (ASVEL), Nicolas Cretin… ont été des modèles.
Les autres coachs  et amis   du staff du camp d'été auquel je participe chaque intersaison sont également tout aussi  importants. 
 
  • grâce aussi, aux autres acteurs du basket (salariés et dirigeants)  que j'ai pu rencontrer et qui ont également permis à mon épanouissement dans ce milieu
  • Et pour cette saison, dédicace spéciale à Clément Perrier qui m’a accompagné sur les seniors.
 
Un immense merci à tout ce monde.
 
Je conclue en rappelant que le plus important est la remise en question permanente, qu'il faut  être sérieux dans son métier, sans jamais se prendre au sérieux…
 
Merci à toutes et tous

Texte de Jonathan Bono

AGNES FILLAT DIRIGEANTE DE L'ANNEE 2018

Au club du GS Carriat depuis de nombreuses années, Agnès prend la présidence du club Burgien en compagnie de Céline Delebassé lors de la saison 2012-2013. Après des années en championnat de France, l’équipe 1 évolue en PNF et peut se targuer de 150 licenciés.
La suite est un peu plus compliquée. Céline quitte le club et Agnès se retrouve seule à la tête du GS. Les effectifs tombent à 75 en 2013-2014 puis 45 en 2014-2015 ! Le club est au bord de la rupture. Mais Agnès, bien entourée, ne lâche rien. Avec sa douce voix, elle redouble d’énergie pour maintenir le club en vie. Elle se tourne vers ses voisins pour créer la CTC Bresse (JL-Péronnas-Viriat-Saint Rémy) puis celle de la CSP01 uniquement avec Péronnas et Saint Rémy.
Carriat repart de l’avant et dans un contexte général de baisse de licenciés, le GS retrouve à ce jour 76 éléments avec une grande fierté pour Agnès et son équipe, celle de voir ses effectifs au sein de l’école de basket dépasser le niveau de 2012-2013 (de 36 à 39 à ce jour).
Ce travail de l’ombre au quotidien, constant. Cette force de caractère pour ne pas abandonner (ce qui aurait pu être une solution de facilité), ne pas lâcher méritait bien le titre de Dirigeant de l’année.