COMITE DE L'AIN DE BASKETBALL
29 bis avenue de bad kreuznach
0474236296

RENEE MICHELARD

Renée Michelard nous vient de Viriat et a commencé à jouer en 1945.
Comme dans beaucoup de clubs, c'est l’institutrice Mme Pion qui crée une équipe qui est sous la coupe du football et qui le restera de nombreuses années.
 En 1951 Renée va au collège de Brou et joue au basket. Le prof de gym s'appelle Mr Boujon bien connu des sportifs bressans.
Puis en 1953 ,elle s’envole pour l’Angleterre. Dans ses terres natales, le basket s’arrête en 1956.
En 1967, 4 filles son nées au foyer Michelard. Denise  a l’idée de relancer le basket féminin aider par Mr Pierre Brichon qui sera un élément prépondérant du sport à Viriat. On y retrouve Denise Point sa sœur qui entraînera de nombreuses années.
 Renée se lance aussi dans l’arbitrage.
Elle officiera de nombreuses saisons en département
 elle aurait pu monter en ligue mais elle a voulu rester dans sa Bresse.
Les années passent et Renée vient nous rejoindre en 1988 au comité et prendre le poste important de trésorière, poste qu’ elle laissera à Daniele Lozier.
Pour toutes ces fonctions, nous avons le plaisir de te nommer membre de l'académie
 

TROPHEE RAYMOND PERRAT, DANIELLE LOZIER

Danielle Lozier est née à Curciat Dongalon là où il y avait un terrain de basket en plein vent sur la place.
Elle fait partie des personnes d’une efficacité remarquable qui ne font pas beaucoup de bruit.
Elle est venue au basket avec sa fille.
Et son fils Bruno qui accomplira une brillante carrière d’arbitre en Championnat de France. Elle occupera son premier poste de secrétaire à Peronnas en 1984, 6 mois après que le club soit créé jusqu’en 1995. Elle est restée licenciée au club jusqu’en 1995.
Danielle a une particularité, c’est d’être employée chez R.Perrat Président de notre comité. Elle attendra la retraite de ce dernier pour intégrer le comité et devenir notre trésorière succédant à Renée Michelard poste qu'elle tiendra jusqu’en 2007. Mais ce qui reste dans tous les esprits, c’est son action particulièrement prépondérante pour l’achat du siège.
Un grand merci pour ce que tu as fait mais aussi ce que nous avons fait ensemble
 
Je dois ajouter que tu as oeuvré à Bourg et maintenant à Péronnas au club des chiens
Un grand merci pour tes actions au sein de notre comité.
C’est un peu un symbole l'année où Raymond Perrat est décédé de te remettre ce trophée qui récompense une brillante carrière.

AMELIE RODET

Cette année, nous avons décidé de donner un coup de coeur.
Coup de cœur à une personne jeune qui par ses différentes fonctions depuis des années a retenu toute notre attention.
Amélie, c’est d'elle qu’il s'agit a pris sa première licence en 1989 à Peronnas. Elle ne connaîtra que ce club
En 1996 elle est championne de l'Ain minimes.
En 2002 c'est l'entrée au bureau de l’ASPéronnas elle s’occupe aussi de l ‘entraînement d’équipes de jeunes
En milieu d’année 2006, elle devient présidente, poste qu'elle occupera jusqu'en 2012.
C'est cette année qu'elle choisit pour rentrer au comité où elle intègre la commission des arbitres et le secrétariat avec Chantal Gallet.
   Au niveau entraîneur, elle s‘est occupée de nombreuses équipes.
   Son travail l’a conduit à l'agglomération (devenue communauté d’agglomération du bassin de Bourg en Bresse ,où elle est un élément fédérateur m’a dit Michel Fontaine)
Pour compléter sa brillante carrière, Amélie est rentrée au conseil municipal de Péronnas il y a 17 ans, avec Hélène Cedileau, pour s’occuper principalement de la jeunesse du conseil municipal pour enfants et de la communication.
Mais en lisant le journal, J’ai vu qu’Amélie et ses collègues invitaient des bénévoles à les rejoindre dans leur association.
Ces personnes en donnant leur moelle osseuse sauvent des vies.
Ce sont des matchs qu’elles gagnent, et même si les victoires sont belles, si quelques joueurs pouvaient partager leurs victoires ce serait magnifique.
C’est une leçon d’humilité que tu nous donnes et nous te disons un grand merci. Nous sommes particulièrement heureux de te remettre ce trophée
 

MICHEL PARIS

François Fournier, président du Conseil d’honneur m’a chargé de retracer le parcours d’une personne qui a marqué de son empreinte le basket local au sein de son club de cœur, auquel il restera fidèle une quarantaine d’années, puis au comité de l’Ain où il siègera trois mandats durant, dans diverses commissions.
 
Pour moi, Patrick Barbet, c’est un honneur que de pouvoir parler de la carrière de Michel Paris. Lorsque je suis arrivé au club de l’ASPTT Bourg dans les années 60, il fût mon premier entraîneur. Il m’invite ensuite à rejoindre le ubreau à ses côtés comme dirigeant et enfin, nous investirons le comité de l’Ain.
 
Michel (au centre de la photo), tu signes ta 1e licence en 1959 pour l’ASPTT Bourg, tu resteras fidèle à ce club jusqu’au début des années 2000 lorsque les PTT cessèrent de le subventionner. Le club poursuivra quelques années sous le nom de Basket Club Bourg avant sa mise en sommeil.
 
Sur le plan professionnel, tu entres aux PTT comme préposé. Après formation et passage dans différents centres, tu reviens à Bourg et sera affecté sur le secteur des Vennes jusqu’à ta retraite.
 
En 1968 au quartier des Vennes, un gymnase flambant neuf est mis en service. L’ASPTT intègre les lieux et ne les quittera plus…
 
Dans ces lieux, tu vas passer une grande partie de ton temps :
  • Joueur : Bien sûr pendant de nombreuses années dans les différents championnats départementaux et régionaux. Quelques titres de champion de l’Ain en promotion et excellence.
  • Entraîneur : Naturellement avec les séniors mais surtout auprès des jeunes avec qui tu passeras beaucoup de temps.
  • Arbitre : Bien évidemment tous les samedis au gymnase où souvent tu cumules les fonctions de coach et d’arbitre. Mais aussi officiel pour la CDAMC le samedi soir et le dimanche.
  • Dirigeant : Tu vas assurer le poste de trésorier avec rigueur durant de nombreuses années.
 
Comme par hasard, en 1975 tu épouses Catherine Lovéra, fille d’un autre grand dirigeant de l’ASPTT (Roland). Puis naissent Franck en 1976 et Nicolas en 1977. Tous deux prennent le virus du basket (Franck deviendra arbitre départemental).
Ta plus grande fierté ce fut bien d’évoluer sur le terrain en séniors aux côtés de tes 2 enfants.
 
Au milieu des années 70, ton beau père, élu au comité de l’Ain nous invite à rejoindre l’instance départementale. Elu, tu vas rentrer à la CDAMC et t’occuper successivement de la désignation des arbitres, puis assurer le secrétariat de cette commission (dont le président était François Fournier). Tu prendras également la présidence de la CDAMC.
 
Puis tu passes à la commission des règlements et en devient le président de 1990 à 1994.
 
Durant toutes ces années, nous allons côtoyer des dirigeants qui ont marqué les instances départementales (Raymond Perrat, Marcelle et René Courtine, Josette et Gérard Gimbert, Paul Maîtrejean, Geo Colas, Roland Lovéra, Gérard Grolet, François Fournier, Renée Michelard…) Malheureusement bon nombre nous ont quittés.
 
Certains oeuvrent encore à la ligue et au comité (Jean Pierre Gomez, Christophe Brun, Michel Zanol, Catherine Billon, Aimée Bessard…)
 
Que de souvenirs dans cette maison des sociétés qui va bientôt disparaître. Les PV étaient rédigés manuellement et transmis au courrier de l’Ain. Les licences aussi étaient réalisées à la main. L’arrivée de l’informatique changea nos habitudes.
 
Nous étions à l’étroit dans ces bureaux, mais il y régnait une bonne ambiance les mardis soirs et lors des réunions, qui se terminaient parfois fort tard et parfois même sur le trottoir !!!
 
Que de chemin parcouru pour investir ces locaux vraiment fonctionnels et bravo à ceux qui ont contribué à cette réalisation.
 
Michel, durant des nombreuses années en club et au comité tu as reçu bon nombre de récompenses et médailles départementales, régionales ou fédérales pour tes années de bénévolat.
 
Je me dois une fois encore de mettre en lumière ton dévouement sans limite, ta compétence et ton intégrité que ce soit dans ton club ou au comité. Dire aussi que tu es toujours actif dans diverses associations de St Denis les Bourg aux quelles tu apportes ton aide (la pêche, le fleurissement, le piégage des nuisibles, la boule joyeuse…) Tu trouves encore le temps pour t’occuper de ton jardin et de tes petits enfants ! Chapeau !
 
A ces éloges je voudrais associer Catherine ton épouse, qui elle aussi, à beaucoup apporté au niveau associatif en particulier au club de basket, mais aussi actuellement aux instances boulistes puisqu’elle est présidente de la Boule Joyeuse.
 
Pour tout cela, le conseil d’honneur est heureux et fier de pouvoir te compter à partir de cette année au sein de l’académie des basketteurs de l’Ain.