COMITE AIN DE BASKETBALL
29 bis avenue de bad kreuznach
0474236296

pologne - turquie

Coup d'envoi de la rencontre entre la Pologne et la Turquie. Les Turques avec leurs grands gabarits sont annoncés favoris de cette partie. Mais le collectif Polonais peut faire la différence (4-2 pour la Pologne après 2'15). La Turquie met 5' pour prendre le pouls de la Pologne et faire la course en tête dans le premier quart temps. Les truques bouclent les 10 premières minutes devant 20-15.
Les Polonais résistent dans le 2e quart. Les Turcs, par des actions trop individuelles ne font pas le break. Au contraire, la Pologne pleine de culot reste en embuscade derrière les joueurs du Bosphore. 
La rencontre perd d'intensité dans la 2e période. Les 2 équipes se montrent maladroites et peu inspirées ce qui donne une rencontre peu embalante. La Turquie est toujours devant 23-22 à 3'50 de la pause.
Les dernières minutes s'emballent avec bon nombre de contres attaques de part et d'autres. Toujours fébriles, les 2 équipes manques leur finition. La pause est sifflée sur le score de 29-24 en faveur des Turcs.
Le début de la 2e mi-temps est à l'avantage des Turcs qui passent un 9-0 à la Pologne en moins de 3 mn (38-24 et 2'50 de joué.
Comme la veille face à la France, la Pologne perd pied dans le 3e quart. La Turquie prend le large 45-29 à 4'40 de la fin de la période. Plus 16 soit, le plus gros écart de la rencontre. Plus agressifs, les Turcs, en maillots blancs, étouffent les Polonais à court physiquement. Les Turs plus incisifs maintiennent leur étreinte sur les Polonais 47-31 à 2' de la fin du 3e 1/4. 
Auteurs d'un solide quart temps, les Turcs débutent la dernière périodee 52-37.
Le dernier quart temps voit la Turquie gérer son avance tranquillement. Les Polonnais semblent résignés. Les coachs en profitent pour faire tourner leurs effectifs. 64-39 pour la Turquie à 4' de la fin de la partie. La Turquie déroule comme la France hier face au même adversaire. 70-42 à 1'10 du terme. Victoire de la Turquie 70-49
La Pologne se dirige vers la dernière place du classement.
 

MERT konuk mvp

Avec 20 points, 5 rebonds, 6 interceptions, 3 passes, le Turc Mert Konuk est élu MVP de sa rencontre face à la Pologne.
 

CROATIE - FRANCE

Devant une salle copieusement garnie, la France affronte la Croatie, pour un match qui s'annonce comme la finale avant l'heure du tournoi.
Fidèles à leur "ADN" les bleus attaquent fort la partie en mettant énormément d'intensité, grâce à l'inévitable Doumbouya et Ayayi. En face, les Croates se montrent appliqués et rigoureux et tiennent tête aux bleus. Le premier 1/4 se termine sur une égalité à 27.
Le début du 2e acte est à l'avantage de la Croatie qui prend l'avantage grâce à un Samanic omniprésent. 34-33 après 2'30 de jeu. La France met le bleu de chauffe pour prendre un léger avantage de 5 points 40-36 à 5' de la pause. Mais Samanic et Palokaj pour les Croates reviennent au score 47-47 à 1'30 de la mi-temps.
Rayonnant hier face à la Turquie, Planinic force ses choix et perd des ballons. Les 2 équipes vont au vestaire sur le score de 53-52 sur une claquette offensive française.
Au retour des vesitaires, la partie est toutours aussi disputée. 57-57 après 2'30. Samanic et Doumbouya se livrent un joli duel dans des styles complètement opposé. La fluidité du Croate s'oppose à la puissance du Français sans que l'un prenne réellement le dessus sur l'autre.
A chaque fois que les bleus font un petit écart, les Croates restent menaçant. La 4e période débute avec un léger avantage pour la France 68-65.
La France hausse le ton et le rythme dans le début du 4e quart. Les contres attaques fusent avec des tirss à 3 points. 77-67 à 6'45 du terme. Les Croates semblent dépassés et commettent de nombreuses maladresses. La France occupe superbemment les espaces et s'envole à 6' 81-67. Un panier à 3 pts de Doumbouya fait passer l'écart à 15 points 84-69 à 5'. L'intensité physique imposée aux Croates par les Français est incroyable. Les Croates sont au bord du gouffre mais limite la casse 86-71. Il reste 4' à jouer.
Les dernières minutes sont à l'avantage de la France qui étouffe la Croatie. Portés une nouvelle fois par un énorme Doumbouya, les bleus s'imposent 91-73.