COMITE AIN BASKET
CHAMPIONNATS
Adresse
/
Téléphone

ESPOIRS PRO A
LA
JL TREBUCHE

Les espoirs de Fabrice Serrano se sont inclinés pour la 3e fois de la saison et la 1e à domicile face à Chalon 97-90.
Les bourguignons avaient visiblement cerné la rencontre puisqu'ils ont fait "redescendre" Hugo Besson. Habitué à être sur le banc des pros, il a été aligné ce samedi face à la JL menant de main de maître les siens vers la victoire se parant au passage d'une belle ligne de stats : 29 points (4 sur 7 à 3 points), 6 rebonds, 5 passes pour 34 d'évaluation.

Mais la JL était diminuée pour lutter correctement face à Chalon. Hugo Bénitez absent en raison d'une entorse et Johan Randriamananjara toujours sur le banc des pros ont cruellement manqué à leurs partenaires réalisant l'un de leurs plus mauvais depart depuis fort longtemps (13-28 après 10 mn de jeu).

La JL aura toujours été derrière à courir après le score sans jamais avoir eu "l'essence" nécessaire pour menacer Chalon. Battu aux rebonds (46-34), là aussi, une "première", les espoirs ont du se résoudre à laisser filer Chalon et ce malgré un match titanesque d'Ndiaye Mbaye 36 points (14 sur 21) 8 rebonds, 2 passes, 3 interceptions, 8 fautes provoquées pour 43 d'évaluation !? Mais cela n'a pas été suffisant.

C'est un coup d'arrêt pour la JL qui voit revenir Dijon à hauteur et qui devra se reprendre tout de suite avec un déplacement à l'ASVEL samedi prochain.
 

U18
LA JEU FAIT
TOMBER L'ASVEL

Même délocalisé à Saint Roch, les U18 de la JL ont pu compter sur le soutien de leurs supporters et d'une salle copieusement garnie face à l'ASVEL, dans ce qui était le choc de cette première journée de la phase retour.

Entre les 2 équipes distantes d'une soixantaine de km, toutes deux invaincues à l'issue de la 1e phase et favorites pour la 1e place du championnat, le duel a tenu toutes ses promesses.

Fidèles à son ADN, la JL de son côté a virevolté, bousculé, agressé l'ASVEL sur jeu rapide. Corentin Falcoz, le "Stephen Curry Bressan" s'est délecté de banderilles derrière la ligne, faisant mouche et souvent en 1e intention.

"Big Max Ilvoskiy" a fait tourner en bourrique les liagnes Villeurbannaises dans un style "Sindjelicien". Il a été à 2 doigts de l'action de l'année en manquant un dunk surpuissant sur la tête de Kamanda.

Elian Benitez s'est montré incroyable de lucidité et de maîtrise pour faire jouer les siens. Marwan-Reewan Guernane à son relais a été impeccable.

Bastien Manissol dans les ailes a montré les qualités de son bras gauche dans la lignée de son papa.

Hugo Cosse, le "panzer" a remué un peu de viande en défense et n'a pas refusé le défi physique en attaque.

Anthony Soustre, Victor Maury et Vuk Vucevic ont été parfait dans les tâches qui leurs ont été donné.

Grâce à un superbe collectif, la JL s'est défait de l'ASVEL 92-80 sans qu'il n'y ait à redire. L'addition aurait pu être plus lourde sans un relâchement en fin de rencontre. Cela est bien normal, mais ça peut être important au match retour où l'ASVEL alignera certainement ses "espoirs" pour tenter d'arracher la 1e place synonyme de qualification pour le final "4" qui se déroulera à... Villeurbanne.

Si les garçons de Nicolas Croisy gardent cette même intensité et cette implication, ils ne seront pas très loin de la 1e place. Mais la marge de manoeuvre est très faible te la concurrence rude. Prochaine étape dimanche prochain à Montpellier pour confirmer.

ESPOIRS PRO A
UN
"DERBY" pour attaquer

Après une pause bien méritée d'une dizaine de jours pour passer de bonnes fêtes de fin d'année, les espoirs de Fabrice Serrano retrouve les parquets avec la réception, ce samedi, du voisin Chalon !
 
Depuis de nombreuses années, les équipes, tant pros, que jeunes, nourrissent l'histoire des 2 clubs. Leurs routes se sont souvent croisées en U18 et certains joueurs se suivent depuis 3 ou 4 saisons et se connaissent très bien.
 
Les Bressans ont terminé la phase aller sur une brillante 2e place derrière Cholet visiblement invincible et ce, sans leur maître à jouer Hugo Benitez puisque celui-ci a été intégré dans l'effectif professionnel. Les performances sont donc à souligner et prouve la qualité de l'effectif, tant sur le plan individuel que collectif.
 
Face à Chalon, 9e et à domicile, la JL devrait trouver les ressources pour franchir l'obstacle Bourguignon, mais un match de reprise révèle toujours des surprises... A l'aller la "Jeu" s'était imposée 82-76 et devra encore une fois faire face à une densité physique légèrement supérieure.
 
En ouverture du match des pros l'apéritif des espoirs est assurément à savourer pour les amateurs de basket. Rendez-vous à 17 heures pour le 1er match de l'année 2020.
 

U18 GARCONS
AVEC UN
PARFUM DE REVANCHE ?

En mai dernier, la JL et l'ASVEL se retrouvaient en 1/2 finale du championnat de France sur le parquet d'Ekinox avec, à l'issue, d'un gros match, une victoire historique pour la bande à Pierre Murtin.
 
Cette année, les 2 équipes ne pourront pas se retrouver au final "four" organisé par l'ASVEL puisque les 2 équipes ont été versées dans la même poule pour la 2e phase du championnat (avec Roanne, Antibes, Montpellier et Aix Maurienne)
 
Et pour bien commencer l'année, les 2 équipes vont s'opposer pour le compte de la 1e journée du championnat. Cette rencontre se disputera sur le parquet de Saint Roch ce dimanche à 15 heures.
 
Ce 1e match de 2020 possède tous les ingrédients d'une "finale". Les 2 équipes ont bouclé la 1e phase invaincues et avec la 1e place synonyme de qualification pour jouer le titre de champion de France, aucun faux pas ne semble toléré pour les garçons de Nicolas Croisy ou Pierre Parker.
 
Mais les champions en titre ont les armes pour défendre leur bien. Il leur faudra être au rendez-vous en tout cas pour ne pas hypothéquer leur chance de qualification. Car les Villeurbannais sont bien déterminés cette année à vouloir soulever le trophée chez eux à la maison. Mais la JL est prête aussi à faire le "back to back" !
 
C'est une belle rencontre qui s'annonce et Saint Rock pourrait bien afficher complet pour l'occasion.

NATIONALE 3 FILLES
LES
EAGLES VS LES CIGOGNES

C'est bel et bien en tête de la poule H de nationale 3 que les eagles reprennent le chemin des parquets et de l'Alsace pour commencer 2020.
Après avoir chassé ses adversaires depuis septembre, voilà la troupe de Maxime Vasselin dans le rôle inverse.
Il y a de fortes chances que l'ensemble de ses adversaires vont vouloir s'offrir les plumes des eagles tant que celles-ci resteront leader du championnat.
Mais les bressanes auront à coeur de défendre leur bien et même si le calendrier de la phase retour s'annonce coriace, la CTC a les armes pour continuer l'aventure en tête de gondole.
Ce dimanche face aux cigognes de Strasbourg, c'est une équipe jeune que les eagles vont affronter. Pour le 1e match de la saison, la troupe de la CTC avait quelque peu souffert face à la jeunesse Strasbourgeoise (67-57). Depuis, le collectif bressan a pris du coffre et est mentalement soudé.
Il ne faudra bien évidemment pas prendre l'adversaire de haut car malgré une 6e place, les Alsaciennes restent sur 2 victoires en 2019 (Cran-Pringy et Ozon) et nul doute qu'elles voudront démarrer 2020 comme elles ont terminé 2019.
Le quel de ces 2 volatiles aura le dernier mot ?