COMITE AIN BASKET
CHAMPIONNATS
Adresse
/
Téléphone

PROTOCOLE

Avant chaque rencontre, la FFBB a mis en place un protocole pour promouvoir les bons comportements dans les tribunes, et sur le parquet. Ainsi les 2 capitaines, les 2 arbitres, et 1 responsasble de chaque équipe, chargé de représenter son public dans les tribunes, se mettent "en avant" pour que l'ensemble des acteurs aient le plus bel état d'esprit possible pour le bon déroulement des rencontres.
 

L'AIN BIEN PRESENTE A CE FINAL 4

Si la JL a dignement représenté l'Ain sur le parquet d'Ekinox à l'occasion de ce final "4" U18, en se qualifiant pour la finale, l'Ain a aussi un autre représentant en la personne de Loïc Gaillard qui officie sur la rencontre Cholet - Nanterre !
Ici c'est l'Ain...
 

TONY PARKER EN FAMILLE

En toute discrétion et simplicité, Tony Parker était présent dans les tribunes d'Ekinox pour assister, avec son autre frère, TJ,  à la 1/2 finale de son club, l'ASVEL, coaché par son jeune frère Pierre. Il s'est prêté avec gentillesse à quelques photos et autographes mais a du se résoudre à la supériorité de la JL.
 

JL VS ASVEL

Historique, la JL disputera le titre de champion de France à domicile demain après une brillante victoire sur l'ASVEL 110-100 dans un match de très très haut niveau. Strazel auteur de 44 points n'a rien pu faire face au collectif Burgien ! Pierre Murtin disputera donc son dernier match de sa carrière par une finale ! Mieux que dans les films...  Bravo

Q4 : La JL se dirige vers une qualification pour une finale historique. 101-88 à 1'50 du gong final. Il n'y a "plus qu'à" gérer
 
Q4 : La JL s'envolle avec 2 paniers à 3 points de rang de Falcoz puis Cosse 97-83 et 3'20 à jouer.
 
Q4 : Strazel tient l'ASVEL a bout de bras avec un nouveau triplé (le 7e). La JL avec Hugo Bénitez sur le banc est devant 91-83. Il reste 4'45 avant le terme de cette 1/2.
 
Q4 : Arthur Simon sans "bruits" poursuit son travail de sape en interceptant un ballon au milieu de terrain sur Strazel. 2 points supplémentaires pour le grand "écahalas" Burgien qui moissonne aussi aux rebonds (26 points 5 rebonds)
 
Q4 : Bénitez pour Bénitez ! Hugo offre un caviar à son frère Elian pour un triplé familial... 86-73 pour la JL. Il reste 8'20 à jouer. La JL se montre présente aux rebonds et s'offre des 2e chances, malheureusement pas concluantes... pour l'instant. Strazel continue son show (6/7 à 3 points et 36 points à son compteur perso) 86-77 pour la JL et 7' à jouer .
 
Le 3e quart se termine avec une petite avance de la JL 80-73 sur son adversaire. Mais au regard de la rencontre, ce petit matelas ne représente pas grand chose. L'ASVEL avec son "feu follet" Strazel est capable de tout... Remise à 0 des scores avant les 10 dernières minutes décisives.
 
Q3 : Chaque erreur se paie cash ! Après un beau mouvement collectif mais pas concluant, l'ASVEL inscrit un 3 points et revient sur les talons de la JL 73-80 !
 
Q3 : La JL fait le break sur un 3 points de Darry Sagnes auteur de 25 points pour l'instant. L'écart monte à 10 points 78-68 grâce a la belle connexion Bénitez-Simon... 80-68 à 2' de la fin du 3e quart. Strazel force trop du côté de l'ASVEL et rayonne moins qu'en début de 3e quart.
 
Q3 : 68-68 et 4' à jouer après un nouveau "triplé" de Darry Sagnes. Les 2 équipes nous propose un superbe niveau de jeu. Curis intercepte la balle et lance Darry Sagnes en CA. Il inscrit le panier et provoque la 3e faute de Strazel. 71-68 pour la JL. Les 2 équipes se montrent très adroites avec très peu de déchets.
 
Q3 : A 60 partout, Darry Sagnes manque son tir à 3 points mais Curis en défense chipe le ballon dans les mains de Strazel et provoque la faute. Bénitez manque son tir et sur la contre attaque, Ilvoskiy est sanctionné d'une anti sportive sur Strazel. 2 sur 2 sur la ligne plus la balle : 62-60 pour les noirs de l'ASVEL. Strazel, toujours lui provoque un "2+1" sur sa pénétration. Le meneur inscrit 8 points de rang et tient son équipe. La JL est dans les rétros 65-60 pour l'ASVEL et 5'40 à jouer.
 
Q3 : Strazel allume encore une mèche en ce début de 3e quart à près de 8 mètres. Darry Sagnes lui répond 58-57 pour l'ASVEL après 3 mn !
 
La JL "panique" un peu dans les dernières secondes du 2e quart et laisse la dernière posséssion à l'ASVEL qui en profite pour regagner les vestiaires avec 1 point d'avance. 51-50 ! La 2e mi-temps s'annonce terriblement indécise et le résultat final devrait se jouer sur un coup de dés.
 
Q2 : La JL se retrouve ! Dans son jeu habituel très huilé et collectif, la JL reprend les commandes. Mais la ligne arrière de l'ASVEL : Strazel - Bouzidi fait le boulot. Nouveau panier longue distance pour le meneur de l'ASVEL : 45 partout et 2' avant une pause bien méritée.
 
Q2 : La rencontre tient toutes ses promesses. Aucune équipe ne veut lâcher (ce qui est bien normal). 38 partout à 4'45 de la pause sur une interception d'Hugo Bénitez ! Le diable est partout. La JL joue son jeu même si l'on peut regretter un peu de précipitation dans les tirs de loin...
 
Q2 : Bénitez impérial ! Dans un style fluide et gracieux, le meneur de jeu de la JL guide les siens vers un retour à hauteur de leur adversaire : 32-32 à 6' de la pause.
 
Q2 : L'intensité est pour l'instant du côté de l'ASVEL et cela paie. La JL retrouve son allant. Superbe alley oop entre Bénitez et Darry Sagnes avant une belle contre attaque de Simon. La JL revient 30-32.
 
Q2 : L'ASVEL hausse le nivea u physique et la JL balbutie son basket. Bénitez est bien pris par Bouzidi et doit dépenser de l'énergie pour se démarquer. L'ASVEL "s'installe" dans la partie : 30-24 et 8'40 avant la pause.
 
Les 2 équipes auront eu leur part dans ce premier quart. Les 5 premières pour la JL et les dernières pour l'ASVEL. Sans véritablement comprendre pourquoi, les Bressans se sont emballés et ont laissé partir l'ASVEL 26-22. Strazel pour l'ASVEL a montré de grosses qualités d'adresse dans ce premier acte (14 points). Il faudra éviter qu'il prenne trop feu par la suite.
 
Q1 : L'ASVEL recolle à 17 partout. La JL est un ton en dessous dans cette fin de premier quart. Mais les 2 équipes ne veulent pas dévoiler toutes leurs armes dès à présent. La JL termine avec une défense de zone, que dynamite le diabolique Strazel. La JL fait un bon travail en défense mais gaspille en attaque 24-22 pour l'ASVEL.
 
Q1 : En sortie du temps mort, la JL récupère la balle mais ne l'exploite pas. L'ASVEL non plus et sur l'attaque suivante, Arthur Simon enquille un nouveau panier. 17-10 pour la JL. Matthew Strazel en mode Curry inscrit un panier à 3 points à 10 mètres et stoppe l'hémoragie villeurbannaise. Il est suivi d'Elijah Hoard et l'ASVEL revient dans la course 16-17 pour la JL et 3' à jouer.
 
Q1 : Benitez pour la JL distribue bien le jeu et sert sur un plateau Arthur Simon en contre attaque. C'est au tour de Darry Sagnes de servir Ilvoskiy pour un petit "break" 13-10 pour les Bressans qui évoluent en blanc face à l'ASVEL en noir. Sur 1 nouveau panier de Darry Sagnes Pierre Parker prend le premier temps mort de la partie. Il reste 5' dans cette première période et le tableau affiche 15-10 en faveur de la JL.
 
Q1: Le duel annoncé tient toutes ses promesses. Alors que l'on joue depuis seulement 4 mn les 2 équipes sont au coude à coude 8-7 pour l'ASVEL qui s'appuye sur sa traction arrière Bastien et Strazel.
 
1Une Belle salle d'Ekinox, du public, un invité de marque, 2 équipes invaincues en 20 rencontres... Tous les ingrédients pour une superbe partie sont là dans cette 1/2 entre la JL et l'ASVEL !
 

STATS JL VS ASVEL

LA VICTOIRE D'UN STAFF

Pierre Murtin n'est pas seul à la tête de l'équipe U18. En toute discrétion, mais avec un investissement de chaque instant, il y a, dans l'ombre du grand "sorcier" Bressan, Guillaume Vors et Claire Weickert. Ce trio s'avère totalement complémentaire chacun dans son rôle. Un trio où l'on peut rajouter l'ensemble du staff du centre de formation qui a réalisé une saison de rêve et porté le club Burgien dans les projecteurs du basket Français.

 

PIERROT EN FAMILLE...

Pierre Murtin a pu lui aussi compter sur la famille dans sa 1/2 finale avec Nathan, présent à Ekinox. L'ancien joueur de la JL a pu savourer le beau jeu proposé par son papa. Chloé, au pays du soleil levant depuis quelques années a certainement du suivre à distance la rencontre. Nul doute qu'ils seront encore derrière leur papa ce dimanche pour la finale face à Nanterre.
 

UNE PERFORMANCE DE HAUT VOL... VAINE

Le meneur de l'ASVEL Matthew Strazel a illuminé la 1/2 finale face à la JL. En 35 mn, le talentueux joueur Villeurbannais a inscrit 44 points à 12 sur 15 aux tirs (8 sur 10 à 3 points) avec un joli 12 sur 14 aux lancer francs. A cela il a ajouté 11 fautes provoquées, 5 rebonds mais seulement 2 passes. Cette prestation de haut niveau aura certainement, au finale, déséquilibré l'équipe de Pierre Parker. Sur les 10 joueurs de l'ASVEL ayant disputé la rencontre, 5 joueurs ont cumulés 5 points seulement...
Mais le diable Strazel a du gaz et du talent, mais sa performance n'aura pas permis d'accéder à la finale...
 

CHOLET VS NANTERRE

Les dernières secondes sont hâchées avec les fautes de Cholet pour récupérer le ballon. Ekono sur la ligne à 17'' du terme donne 5 points d'avance aux Nanterriens soit 2 possessions pour Cholet. Pour leur 3e participation au final 4, Nanterre se hisse en finale et sort le double champion en titre. Mais Cholet avec une équipe jeune sera à suivre l'année prochaine. Nanterre s'impose 81-75 et défiera la JL demain en finale. De son côté Cholet jouera l'ASVEL (revanche de la finale 2018)

Q4 : Nantere gère bien les derniers ballons et avec un peu de réussite, augmente leur avance. 78-71. Mais sur un rebond offensif, une faute anti sportive est sifflée contre Nanterre... Masillon n'inscrit qu'un seul lancer. Houstani ramène Cholet à 75-78 sur un triplé. Nanterre sanctionné à nouveau pour 8'' cette fois-ci perd la balle. Il reste 48'' à jouer et la balle est pour Nanterre. Balle de match.
 
Q4 : Nouvelle contre attaque de Nanterre qui semble se diriger vers la qualification. Bouba est le seul à pouvoir, pour l'instant répondre au défi physique Nanterrien. 76-71 pour les verts et 2'45 à jouer.
 
Q4 : Bouba, encore lui, ramène Cholet dans la partie avec un 2e triplé de suite. 67-70. Nanterre surveille l'espace aérien et contrôle les rebonds. Ekono en pénétration redonne de l'air à Nanterre 72-67 et 4'25 à jouer.
 
Q4 : Cholet semble sans solution. Leu jeu posé leur permet d'avoir des positions de tirs mais ils se montrent maladroits. Nanterre continue son oeuvre sur la base d'un défi physique permanent. Cholet ne peut plus mettre son jeu en place correctement. Bouba trouve enfin la cible à 3 points 68-64 pour les parisiens à 6' du gong.
 
Q4 : Nanterre renversant ! Les verts se livrent corps et âmes dans la bataille pour arracher leur billet pour la finale et ça paie. Après 2'30 de jeu et appuyés par leur public mène 66-61.
 
Nanterre est pour la première fois de la rencontre passé devant Cholet dans le 3e quart et bouscule sérieusement Cholet qui semblait bien installé dans la partie. L'activité, l'intensité délivrées par Nanterre perturbe Cholet qui s'en remet aux exploits de Rolle et Maillon pour rester au contact. Le 3e quart se termine sur le score de 60-59 pour Nanterre qui a su provoquer de nombreuses fautes Choletaises. Le double champion en titre vacille.
 
Q3 : La "guerre" de tranchées que se livrent les 2 équipes repart de plus belle au retour des vestiaires. Cholet est toujours devant 41-35 grâce à leurs intérieurs.
 
Nanterre a la possibilité de virer en tête à la pause contre toute attente, perd la balle et offre une contre attaque et un "2+1" à Bouba, le gentil "ourson". C'est Bien Cholet qui mène après 20 mn de lutte 39-35.
 
Q2 : En l'absence de Kaaris, Bouba (Cholet) ne refuse pas le combat et se faufile à l'intérieur pour donner un peu plus d'aise aux siens. 36-25. Mais Nanterre inflige un 8-0 sur jeu rapide et revient à 3 longueurs de Cholet 36-33. Les 2 premiers points du géant vert Wembanyama rapproche encore un peu plus Nanterre 35-36 alors que l'on entamme la dernière minute dans ce 2e quart.
 
Q2 : Cholet prend l'ascendant sur Nanterre en ce début de 2e quart. 34-23. Grâce à sa puissance intérieure (Rolle et Masilon), Cholet domine les débats. Nanterre répond, mais de manière trop sporadique. Cholet semble mettre une main sur la rencontre, même si ce n'est pas une domination sans partage. Il reste 3'45 avant la pause.
 
Le jeu proposé par les 2 équipes est complétement différent de la 1e 1/2 finale. Plus haché, moins fluide, plus d'erreurs. Ce "petit" jeu là fait pour l'instant l'affaire de Cholet 17-11 après 10 mn de jeu.
 
Q1 : Malgré un rythme plus en conhérence avec une 1/2 finale, Nanterre se fait sanctionner en attaque et subi la furia Choletaise : 17-9 alors que le géant Nanterrien (2m15) Wembanyama fait son entrée sur le parquet.
 
Q1 : C'est maintenant Cholet qui balbutie son basket avec pas mal d'approximations en attaque. Nanterre, maladroit dans les tirs de loin n'en profite pas.
 
Q1 : Cholet est sur toute les lignes de passe ce qui pousse Nanterre à beaucoup d'efforts pour faire des choses "simples". Après un temps mort, Nanterre se montre un peu plus audacieux et en jambes. 12-6 et 3'45 à jouer.
 
Q1 : La rencontre démarre à l'avantage de Cholet qui mord véritablement dans ce début de partie. Après 4 mn de jeu, Cholet a pris 10 points d'avance 12-2. Nanterre est rentré timidement dans la rencontre et semble jouer en "père peinard".
 
Après une 1e 1/2 finale somptueuse, la 2e s'annonce tout aussi prometteuse entre le champion U15 2018 Nanterrien et le double champion en titre Choletais.
Qui défiera la JL demain en finale pour le titre ? Réponse après les 4 quart temps... ou plus...
 

STATS CHOLET VS NANTERRE