COMITE AIN BASKET
CHAMPIONNATS
Adresse
/
Téléphone

FINALE U17 GARCONS 1ème SERIE

BC VIRIAT 2 - JL BOURG 2

ET BIENVENUUUUUUUUUUUUUUUS POUR LE DERNIER MATCH DU WEEK-END, LE FEU D'ARTIFICE, LE DERBY, DEVANT UNE FOULE EN DELIRE QUI HURLE SA JOIE ET UN COMMENTATEUR EN TRANSE. PERSONNE N'EST PRET, JE SUIS CHAUD COMME JAJA COMME DISENT LES JEUNES, CA VA ENVOYER DU TRES TRES LOURD, VOUS SEREZ PREVENUS.
 
BC VIRIAT 2

- N°4 : Jules Hubert
- N°5 : Léo Pascal
- N°8 : Lucas Jacquemet
- N°9 : Loick Drevet
- N°10 : Nolan Perret
- N°11 : Enzo Guillerminet
- N°12 : Guillaume Sage
- N°13 : Noah Vaast
- N°14 : Logan Bouvier
- N°15 : Vincent Chantepie

Coachs :

- Franck Drevet
- Christelle Perret

JL BOURG 2

- N°4 : Thomas Jacquet
- N°5 : Esteban Juyaux
- N°7 : William Lorenzini
- N°8 : Auguste Feuvrier
- N°9 : Jesus Mora
- N°10 : Mathis Comte
- N°11 : Matthys Pellen
- N°12 : Jesus Mora
- N°13 : Leon Vanden Borre
- N°14 : Corentin Portier
- N°15 : Mahlaei El Gahli

- Coach : Corentin Darbon
 
Arbitres : Nelly Duluye et Charline Blanchard
 
Premier quart-temps :
 
Ambiance montrueuse donc, on se croirait à la féria de Marboz, sauf que ce n'est pas une féria, sauf qu'on n'est pas à Marboz. Comparaison un peu nulle du coup.
 
Première bonne nouvelle, le serveur a planté 10 minutes et on a paumé le début des commentaires, on va donc tenter un résumé rapide. Esteban Juyaux et Corentin Portier font le taf dessous, Enzo Guillerminet lâche des giga-bonnes passes, Logan Bouvier assure au scoring mais globalement la JL est mieux rentrée dan son match. 13-5 JL, 5,09 à jouer.
 
Ca va tellement vite que j'ai peurt d'en louper la moitié, vous viendrez pas vous plaindre des fautes de frappe car je n'ai clairement pas le temps de me relire.
 
Point matériel : Loick Drevet a failli crever un ballon.
 
Point capillaire : les joueurs de Franck Drevet ont tous les cheveux orange, on se demande bien pourquoi, je mets mes meilleurs inspecteurs sur le coup.
 
14-6 JL, 3,27 à jouer.
 
Superbe passe, again, d'Enzo Guillerminet pour Lucas Jacquemet qui conclut la contre-attaque. 24-8 JL, 2,40 à jouer.
 
J'ai trouvé pourquoi les joueurs de Viriat one les cheveux orange, c'est pour rendre hommage à Françoise Subtil.
 
Belle brique Nolan, alors comme ça on veut devenir maçon ?
 
Enzo Guillerminet continue de régaler à la passe mais El Ghali Mahlaei trouve la planche la plus heureuse de la journée au buzzer du premier quart-temps. 18-12 JL, des litres de sueur coulent le long de mon front, pas super agréable mais je vous aime alors on continue.
 
Deuxième quart-temps :
 
JESUS MORAAAAAAAAAAAAAAA DU PARKING !!! 21-14 JL, 9,20 à jouer
 
Par contre Corentin Darbon et ses chaussures... oranges, c'est juste chelou.
 
Pour ceux qui ont décroché, Corentin Darbon c'est le coach de... la JL.
 
Bref.
 
Grosse intensité déployée par Noah Vaast depuis son entrée. Allez courage coco, ça va payer.
 
Temps-mort, 23-14 JL, 8,09 à jouer.
 
Vincent Chantepie s'ennuyait alors il est allé défoncer les panneaux sur le bord du terrain.
 
Faute anti-sportive sifflée à Guillaume Sage. Je vais pas faire la vanne parce que je sais que vous l'avez déjà.
 
Grosse présence de Jules Hubert au rebond, deux points de plus pour le BCV. 24-18 JL, 6,30 à jouer.

Vengeance de Guillaume Sage qui s'en va scorer tout seul en contre-attaque. Noah Vaast l'imite et obtient la faute. Allez Noah, la France te regarde.
 
Bon beh 0/2, la fragilité de la jeunesse sûrement.
 
24-20 JL, 5,32 à jouer
 
OH LA CREPE DE GUILLERMINET SUR LORENZINI. MANQUAIT PLUS QUE LE NUTELLA.
 
Le collectif de Viriat vend du rêve. Viriat c'est la Champion's League. 24-22 JL, 4,10 à jouer.
 
MATHIS COMTE FOR THREE !!!!!!!!!!!!!!! ENORME BACHE DE FEUVRIEEEEEEEEEEEER !!!!!!!!!
 
Ok donc si le niveau rejoint l'intensité, va vite falloir me ramener un défibrilateur. 28-26 JL, 3,25 à jouer.
 
Tu sais quoi Nolan ? Tu ramasses vachement bien les miettes d'Enzo. 28 partout et même 30-28 après deux points de Guillerminet sous le cercle.
 
Et même....... 32-28 après la 450ème passe décisive d'Enzo, cette fois-ci pour Noah Vaast. Les oranges ont accéléré, les deux pieds sur la pédale et ça rigole pas du tout côté JL.
 
Temps-mort JL, 32-28, 2,20 à jouer.
 
Loick Drevet va beaucoup trop vite pour nous autres les terriens.
 
Faute anti-sportive sifflée à la JL et c'est Enzo qui valide ça avec un 2/2 aux lancers. Tu nous tiens au courant quand tu feras une erreur hein.
 
D'ailleurs on part sur un caviar de plus pour Logan Bouvier, et la mi-temps est atteinte sur le score de 38-28. 26-10 sur le deuxième quart pour des oranges qui ont mis la main sur le match.
 
Troisième quart-temps :
 
C'est reparti, je viens de m'envoyer trois litres de flotte, mon ventre c'est un ballon de baudruche.
 
Tiens, une passe décisive d'Enzo. 40-28 Viriat, 9,10 à jouer.
 
Floater de Corentin Portier en fin de possession, 40-30 Viriat, service Federer.
 
Pour info, à la mi-temps Bathiste Tchouaffé m'a donné les clefs de la victoire pour la JL. Je suis coquin donc je ne vous dis rien.
 
And-one Jesus Mora, 40-34 Viriat, 6 minutes à jouer.
 
Franchement ? La table de presse est particulièrement fan de Jesus Mora.
 
Loick Drevet re-flashé sur l'autoroute de Viriat Centre. 42-37 Viriat, 5 minutes à jouer.
 
Toc-toc. Qui est là ? C'est la JL, on est de retour.
 
AUGUSTE FEUVRIER AVEC LA FAUUUUUTE.
 
La lutte est féroooooce au rebond, les Oranges sautent plus haut mais c'est l'heure de mettre vos tirs de près les gars parce que les Blancs ne sont pas venus là pour faire des colliers de coquillettes. 42-39 Viriat, 3,30 à jouer.
 
Pourrais bien manger des coquillettes ce soir moi d'ailleurs.
 
Esteban Juyaux rajoute un lancer et la JL est de retour à un tout petit point.
 
Nolan Perret en contre-attaque, garanti sans fioritures. 44-40 Viriat, 2,40 à jouer.
 
Enzo faut manger plus de viande, ça t'évitera d'être trop court sur tes lancers.
 
AND-OOOOOOOOOOOOONE LORENZINI, 45-43 Viriat, 2 minutes à jouer.
 
Jules Hubert est TELLEMENT costaud, mais je pense que je le plie quand même au bras de fer.
 
Un lancer pour Thomas Jacquet et la JL reste au contact, 47-44 Viriat, 1,20 à jouer.
 
ESTEBAAAAAAAAAAAN JUYAUUUUUUUUUUUUUUX A TROIS POINTS BORDEL CELUI-LA IL FAIT DU BIEN. 47-47, FIN DU TROISIEME QUART, ON NE POUVAIT ABSOLUMENT PAS REVER MIEUX. I LOVE THIS GAME.
 
Quatrième quart-temps :
 
Logan Bouvier se bat comme un chien dessous et a bien du gober 200 rebonds, le niveau d'intensité est clairement - encore - monté d'un cran. Ca se ressent un peu au niveau de l'adresse mais ça nous va tant que les joueurs donnent tout.
 
Aucun point marqué dans ce quart-temps, ça va finir aux penaltys cette histoire. 47-47, 6,20 à jouer.
 
CELINE DION DANS LA SONO. SERIEUX. LES GARS.
 
Officiel, Loick Drevet s'est fait confisquer son permis. 49-47 Viriat, 5,30 à jouer.
 
Logan Bouvier enfin récompensé de tous ses efforts avec un peu de scoring sur la ligne, Lorenzini enchaine derrière, ça y'est le quatrième quart a enfin commencé. 50-49 Viriat, 4,40 à jouer.
 
AUGUSTE FEUVRIER A MI-DISTANCE. Quand je vous dis que c'est la folie je raconte pas de conneries. 51-50 JL, 3,40 à jouer.
 
JESUUUUUUUUUUS MORAAAAAAAAAAAA FLOATEEEEEEEEEEEER 53-50 JL, 2,30 à jouer
 
ENZOOOOOO GUILLERMINET EN CONTRE-ATTAAAAAQUE AU FINGER ROOOOOOOOOOOOOLL, 53-52 JL, 1,17 à jouer
 
ON PASSE EN GRAS, ON RESTE EN MAJUSCULE.
 
ESTEBAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN JUYAUUUUUUUUUUUUUUUUUX FROM DOWNTOOOOOOOOOOOOOOOOWN !!!!!!!!! TROIS-POINTS DE PLUS ET CA FAIT 56-52 POUR LA JL, 49 SECONDES A JOUER, J'AI VRAIMENT TROP CHAUD LA....................
 
Deux lancers à venir pour Logan Bouvier, merci de nous laisser respirer, temps-mort.
 
0/2 pour Logan, pas payé au vu du combat que le mec vient de livrer.
 
Dernier tir............. raté pour les oranges et c'est donc...........
 
LA JL QUI S'IMPOSE 56-52 AU TERME D'UN MATCH MAGNIFIQUE D'INTENSITE, D'AMBIANCE, BREF UNE VRAIE FINALE. PLUS FRAIS ET PLUS ADROIT SUR LA FIN LES JOUEURS DE CORENTIN DARBON N'ONT RIEN VOLE MEME SI LE BCV PEUT S'EN VOULOIR APRES AVOIR LONGTEMPS MENE.
 
LE PLUS IMPORTANT ? ON A KIFFE, LE PUBLIC A KIFFE, LE PUBLIC A DONC KIFFE TROIS JOURS DE BASKET DANS UNE SALLE CHAUDE COMME LA BRAISE. C'EST TOUT CE QU'ON AIME, C'EST TOUT CE QU'ON VEUT........................ mais moi j'ai surtout la dalle.
 
Alors je vais remercier le BCV pour l'accueil, Laurent pour la compagnie, ma mère pour m'avoir élevé ainsi que tous mes professeurs qui m'ont supporté pendant des années. Je dédie mon Oscar de meilleur commentateur à ma femme et mon fils, je vous aime, à l'année prochaine, et encore bravo à tous.
 
DES BISOUS.
 
Giovanni.
 
BC VIRIAT 2

- N°4 : Jules Hubert : 6 points
- N°8 : Lucas Jacquemet : 2 points
- N°9 : Loick Drevet : 10 points
- N°10 : Nolan Perret : 4 points
- N°11 : Enzo Guillerminet : 11 points
- N°12 : Guillaume Sage : 3 points
- N°14 : Logan Bouvier : 16 points

JL BOURG 2

- N°4 : Thomas Jacquet : 1 point
- N°5 : Esteban Juyaux : 18 points
- N°7 : William Lorenzini : 8 points
- N°8 : Auguste Feuvrier : 4 points
- N°9 : Jesus Mora : 14 points
- N°10 : Mathis Comte : 3 points
- N°14 : Corentin Portier : 6 points
- N°15 : Mahlaei El Gahli : 2 points
 

FINALE U17 GARCONS 2ème SERIE

BC VIRIAT 3 - US OYONNAX

BONJOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUR !!!!!!
 
Une fois de plus c'est Giovanni au clavier, et on part sans plus attendre pour deux journées de finales, deux journées de basket, d'amour et de calembours. Si les petits marquent deux points vous le saurez, s'ils glissent sur le parquet vous le saurez aussi. Rien ne m'échappe et on va tout faire pour vous laisser un beau souvenir de ce week-end de sport. LET'S GO.
 
Le premier match ? Beaucoup de cernes ici mais surtout les locaux du BC Viriat qui ouvrent le bal face à Oyonnax. Allez, ramenez la coupe à la maison, allez les gars allez.
 
Et hop, envoyez les effectifs :
 
US OYONNAX

- N°5 : Yazid Koraichi
- N°6 : Ouassim Ezzaouia
- N°7 : Adam Boulahtit
- N°8 : Mevlut Tatli
- N°9 : Luc Charollais
- N°10 : Julien Santiago
- N°11 : Nesko Cesko
- N°12 : Mohamed Ali Bensalem
- N°13 : Umut Gumus
- N°14 : Wend Dabo Charollais
- N°15 : Aaron Debobito-Mbunzama

Coachs :

- Sylvain Bravoz

BC VIRIAT 3

- N°4 : Damian Donnet
- N°5 : Ewan Verissel
- N°6 : Maxime Chantepie
- N°7 : Pierre Muzy
- N°8 : Leo Pascal
- N°9 : Noah Vaast
- N°11 : Hugo Caposiena
- N°12 : Romaric Bride
- N°13 : Vincent Chantepie
- N°15 : Guerson Morel

Coach : Françoise Subtil et Thierry Musy
 
Tiens, première nouvelle, ça lâche des gros dunks à l'échauffement côté Oyonnax. Va falloir assumer en match les gars.
 
Deuxième nouvelle, j'ai dormi deux heures cette nuit alors merci d'être indulgent si je bégaye, le premier café n'a pas encore fait son effet.
 
Le match sera arbitré par Lucas Basset et Ilan Justamont et commencera à 9h pétantes.
 
Premier quart-temps :
 
Début de match très timide, merci de vous étirer les gars. 2 points pour Umut Gumus, un panier à 3 pour Luc Charollais, deux lancers ratés par Guerson Morel, ça se bat sur tous les ballons mais c'est bien brouillon. 5-0 Oyonnax, 6 minutes à jouer..
 
Alleluia, Viriat ouvre la marque grâce à un lancer de Pierre Muzy mais Nesko Cesko fait parler sa taille dessous (environ 2m25 à vue d'oeil. Noah Vaast rajoute des points importants sur la ligne, 7-2 Oyonnax, 4,44 à jouer..

Deuxième panier du parking pour Luc Charollais. Stephen Curry ? Boarf, on a mieux ce matin. 10-2 Oyonnax, 3 minutes à jouer.
 
Nesko Cesko rajoute 2 points et Noah Vaast marque enfin pour Viriat. Ca n'a pas plus à.... Luc Charollais qui rajoute un nouveau panier de loin. Troisième 3-points déjà pour lui, c'est trop facile le basket. 15-4 Oyonnax, 30 secondes à jouer.
 
Guerson Morel lâche un beau move sous le panier et rapproche un peu les Oranges.
 
FIN DU PREMIER QUART : 15-6 Oyonnax.
 
Déjà sept fautes pour les joueurs de Sylvain Bravoz, seule ombre au tableau dans ce début de match géré tranquillou.
 
Deuxième quart :
 
Vincent Chantepie et Romaric Bride mettent du rythme pour Viriat, sauf que c'est surtout des paniers qu'il faudrait mettre hein.
 
Ah tiens, un deuxième Charollais apparaît. Et Wend Dabo est beaucoup plus grand que son frère. Quatre points de plus pour le brother, 19-6 Oyonnax, 7,30 à jouer.
 
Noah Vaast tient les Oranges en vie mais Luc Charollais (on dirait bien que vous allez apprendre à les connaitre ces deux-là) rajoute un lancer pour Oyo. 20-8 Oyonnax, 6,30 à jouer.
 
Ah tiens, ça s'emballe enfin. Pierre Musy répond à Julien Santiago et Mohamed Ali Bensalem. Enfin un peu d'intensité, bonne nouvelle parce que je venais de bailler.
 
Yazid Koraichi nous met un petit coup de trashtalking et donne 15 points d'avance aux rouges et noirs. 26-11 Oyonnax, 4 minutes à jouer.
 
Romaric Bride et Pierre Muzy sonnent la révolte. Un gros trois pour Bride et un panier de costaud pour le fils du coach et Viriat revient doucement à deux minutes de la pause pipi. Hugo Caposiena lâche lui aussi sa contre-attaque et Viriat est à dix points. WE HAVE A GAME. 28-18 Oyonnax, 1,35 à jouer.
 
Romaric Bride est chaud comme mon café et rajoute deux points et Caposiena fait 1/2 aux lancers.
 
MI-TEMPS : OYONNAX 28 - VIRIAT 21.
 
Troisième quart-temps :
 
Les grands font la loi en ce début de deuxième mi-temps. Charollais pour Oyo et Musy pour Viriat font la loi sous les panneaux. Koraichi fait péter un eurostep avec la faute et Bride lui répond à la vitesse d'Usain Bolt sur une belle passe de Vaast. J'arrive même plus à suivre tellement ça va vite mais on va essayer de s'en sortir. 33-28 Oyonnax, 7 minutes à jouer.
 
MUZY A TROIS-POINTS AVEC LA PLANCHE, MOCHE MAIS TERRIBLEMENT EFFICACE.
 
Koraichi de très loin et Cesko dessous redonnent 6 points d'avance à Oyonnax. A noter que Cesko reste sur le terrain avec ses quatre fautes. Noah Vaast est adroit aux lancers et garde Viriat dans le match. 38-34 Oyonnax, 3 minutes à jouer.
 
Y'A DE L'AMBIANCE MESSIEURS DAMES, ET IL N'EST QUE 10H DU MATIN.
 
Nouveau panier à 3-points de Stephen Curry. 41-34 Oyonnax, 1 minute à jouer.
 
Wend Dabo Charollais vs Pierre Muzy, on y retourne. La dernière fois qu'on a vu un aussi beau duel c'était Alien vs Predator. 43-39 Oyonnax, fin du troisième quart.
 
Quatrième quart-temps :
 
Hugo Caposiena lance les hostilités et Gumus lui répond rect-di. Ca y'est, c'est la guerre. 45-41 Oyonnax, 8,15 à jouer.

Point météo, il fera 14 degrés ce matin à Chateauroux.
 
Point santé : la cheville de Guerson Morel a fait un demi-tour sur elle-même. Alle, courage garçon...
 
L'immense Cesko redonne un peu d'air à oyo mais Caposiena continue d'aller gratter des fautes et des points sur la ligne. 47-43 Oyonnax, 6,30 à jouer
 
3-POINTS STEPHEN CHAROLLAIS CURRY.
 
Noah Vaast enchaîne un drive et une grosse défense derrière mais le frère de Steoh Curry rajoute deux points dessous, on espère que vous suivez, c'est pour tester votre attention. 52-45 Oyonnax, 5,10 à jouer.
 
Ambiance de fou ici, on s'entend même plus penser.
 
Wend Dabo Charollaiiiiiiiiis. Romaric Briiiiiiide. 54-48 Oyonnax, 4,20 à jouer.
 
2,50 à jouer, plus peronne ne marque, en fait on appelle ça le stress.
 
Charollais le Grand aux lancers, Vaast en fast-break (et oui vous aller apprendre l'anglais avec moi). 56-50 oyonnax, 2,25 à jouer.
 
Umut Gumuuuuuus ! Gros tir qui redonne 8 points d'avance à Oyo, Muzy marque juste derrière, Vaast fait 1/2 aux lancers. 58-53 Oyonnax, une minute à jouer
 
VICTOIRE D'OYONNAX !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Score final 58-55, le début de match aura finalement été fatal aux joueurs de Françoise Subtil. Les frèrs Charollais et Koraichi font la diff côté Oyo et l'abattage de Muzy ou Vaast n'aura pas suffi aux locaux. Allez, café.

BC VIRIAT 3

- N°7 : Pierre Muzy : 19 points
- N°9 : Noah Vaast : 14 points
- N°11 : Hugo Caposiena : 13 points
- N°12 : Romaric Bride : 7 points
- N°15 : Guerson Morel : 2 points

US OYONNAX

- N°5 : Yazid Koraichi : 8 points
- N°9 : Luc Charollais : 16 points
- N°10 : Julien Santiago : 4 points
- N°11 : Nesko Cesko : 6 points
- N°12 : Mohamed Ali Bensalem : 2 points
- N°13 : Umut Gumus : 6 points
- N°14 : Wend Dabo Charollais : 16 points

FINALE U18 FILLES 2ème SERIE

US
OYONNAX – AS CONFRANÇON

ET BIEN LE BONJOUR ! VOUS SAVEZ QUOI ? VOUS M'AVEZ MANQUE. ON REPART SANS PLUS ATTENDRE POUR UN DIMANCHE DE REVE DEVANT UN PUBLIC DE CONFRANCON TOUT DE BLEU ET DE PAILLETES VETU, ON SE CROIRAIT LE 3 DECEMBRE. LET'S GOOOOOOOOOOO !!!
 
US OYONNAX

- N°6 : Irem Kirlibinar
- N°7 : Cerine Choubane
- N°8 : Rahime Gevrek
- N°9 : Camylia Hamadi
- N°11 : Indira Aylin Menzilovic
- N°13 : Kenza Nedjar
- N°14 : Vanessa Habbuloglu
- N°15 : Ludwine Beaudet

Coach : Asmir Menzilovic

AS CONFRANÇON

- N°4 : Lyna El Asmar
- N°6 : Maelys Blanc
- N°7 : Alizée Bellevrat-Moiroux
- N°9 : Jessica Lethenet
- N°10 : Laure Bertrand
- N°12 : Marie Munini
- N°14 : Célia Masson

Coachs :

- Lola Pezant
- Damien Lafloque
 
Arbitres : Elodie Chatelin et Thibaut Robin
 
Et c'est parti, roulez jeunesse.
 
Premier quart-temps :
 
Point mode pour commencer, le coach d'Oyo arbore une magnifique paire de Jordan alors que pour Confrançon Damien Lafloque arbore... une belle barbe. Et une mine fatiguée.
 
Les deux équipes ont crée la surprise en demi-finale en éliminant des mieux classées, un peu comme les Toronto Raptors cette nuit. Car oui j'ai regardé le match, et oui je suis fatigué. Allez, bon maaaaaatch.
 
TROIS POINTS AVEC LA FAUTE POUR LUDWINE BEAUDET, C'EST CE QUI S'APPELLE BIEN COMMENCER SA JOURNEE. 4-0 Oyonnax, 8 minutes à jouer.
 
Alors comme ça Françoise... y'a pas de croissant à Viriat ? Bien bien.
 
Sinon sur le parquet, les filles de Confrançon se battent en défense lais peinent à convertir ça en paniers marqués.
 
Laure Bertrand : un sur deux aux lancers (dont un air-ball mais on ne le dira pas). 4-1 Oyonnax, 6,20 à jouer.
 
Kenza Nedjar score dessous et intercepte en défense. In english we say "two-way player". On change pas une équipe qui gagne, aujourd'hui vous allez apprendre l'anglais en ma compagnie.
 
Ludwine Beaudet rajoute deux points et en face c'est Jessica Lethenet qui se met en route avec deux paniers de suite. 8-5 Oyonnax, 3,30 à jouer.
 
Laure Bertrand domine au rebond défensif pour les Bleues et Maelys Blanc est à l'arrivée d'un magnifique mouvement collectif. Confrançon ? C'est le Barça. 8-7 Oyonnax, 1,35 à jouer.
 
Célia Masson et Laure Bertrand confirment le réveil des Bleues. On passe à 11-8 Confrançon, 1,20 à jouer.
 
Laure Bertrand encore elle répond à deux lancers de Ludwine Beaudet (encore elle). 13-10 Confrançon, 35 secondes à jouer.
 
Vanessa Habbuloglu rajoute deux points pour les Rouges, we have a game comme diraient les cainris, et celle-là vous vous débrouillez pour la traduire. Fin du premier quart : 13-12 Confrançon.
 
Deuxième quart-temps :
 
On rappelle que cette finale est le remake de celle... de la saison passée, et ce sont les filles de Menzilovic qui s'étaient alors imposé le samedi de bonne heure. De mémoire, je n'étais déjà pas bien réveillé, et de mémoire Damien Lafloque non plus.
 
Troisième faute de Celia Masson pour Confrançon, c'est un peu tôt là non ?
 
Laure Bertrand continue de profiter de ses centimètres en plus et fait la loi dans les airs. 15-12 Confrançon, 7,10 à jouer.
 
Maelys Blanc prend elle-aussi sa troisième faute et offre un lancer aux Rouges. 15-13 Confrançon, 6,30 à jouer.
 
Irem Kirlibinar permet aux filles d'Oyo d'égaliser. 15-15, l'occasion de rappeler qu'aujourd'hui débute Roland-Garros et que ma grosse cote s'appelle Tsitsipas. Et oui, je suis un touche-à-tout.
 
AH OUI, BONNE FETE MAMAN, ET A TOUTES LES MAMANS DU MONDE. ON VOUS AIME.
 
Trois fautes également pour Cérine Choubane. Relou ça.
 
Le saviez-vous, Jessica Lethenet gagnerait une course de vitesse contre une Ferrari. 17-15 Confrançon, 4,40 à jouer.
 
Le saviez-vous, Jessica Lethenet ne touche que de la ficelle sur ses lancers. 19-15 Confrançon, 4,20 à jouer.
 
(Pas toujours).
 
OOOOOOOOOOOOOOOOH DES CROISSANTS !!!!! MERCI VIRIAT, VRAI CLUB REACTIF, J'SUIS FAN.
 
Camylia Hamadi enchaîne les interceptions mais elle et ses pines-co galèrent toujours autant en attaque.
 
C'est la mi-temps et Confrançon mène 19-17.
 
Troisième quart-temps :
 
Rahime Gevrek lance la deuxième mi-temps avec un tir à mi-distance et Laure Bertrand lui répond avec un gros dunk, mon petit doigt me dit que cette fin de match va être légendaire.
 
Ludwine Beaudet est également pleine de bonnes intentions et rajoutre deux points pour les Rouges. 21 partout, vive le ping-pong, 6,40 à jouer.
 
Deux nouveaux points pour Rahime Gevrek, alors que Jessica Lethenet se prend un giga-écran LCD en plein dans le buffet. Allez, ça coupe un peu le souffle mais aujourd'hui on ne sent pas les coups, c'est une finale. 23-21 Oyonnax, 6,18 à jouer.
 
Félicitations à Laure Bertrand, elle est officiellement propriétaire d'une raquette. 23 partout, quel beau score Jordanesque, 5,10 à jouer.
 
Irem Kirlibinar confirme que les filles d'Asmir Menzilovic sont revenues avec de bien meilleures intentions. 27-23 Oyonnax, 3,50 à jouer
 
Celia Masson assure au rebond offensif, 27-25 Oyonnax, 3,20 à jouer.
 
CAMYLIA HAMADI FOR THREEEEEEEEEEEEEEEEEEE
 
Alors que Jessica Lethenet est de retour après être passée dans les mains des meilleurs ostéopathes du pays.
 
Laure Bertrand, avec la faute, celui-là il fait du bien comme dirait l'autre. 30-28 Oyonnax, 30 secondes à jouer.
 
Laure Bertraaaaaaaaaaaaand égalise quasiment au buzzer ! 30-30, encore un score de tennis, l'occasion de vous rappeler que cette année encore il n'y aura pas de français en finale de Roland-Garros.
 
Quatrième quart-temps :
 
Les filles de Damien Lafloque rentrent mieux dans ce quatrième quart et défendent fort. Kenza Nedjar trouve néanmoins un passage secret et score dessous. 32 partout, la pression monte en attendant d'être bue à la buvette.
 
Laure Bertrand rajoute des points importants sur la ligne, 33-32 Confrançon, 7,50 à jouer
 
Le saviez-vous, Damien Lafloque a reçu hier le trophée de champion de DM1 avec ses collègues Thibaut Subtil et Arnaud Fontaine... mais il n'a en réalité joué que quelques minutes avec l'équipe cette saison. Dans le jargon on appelle ça un escroc.
 
Laure Bertrand rajoute des points importants sur la ligne, j'ai l'impression de me répéter, 34-32 Confrançon, 6,26 à jouer
 
Les esprits s'échauffent sur le terrain, y'a des croche-pattes et des mini-gifles qui partent. Celia Masson prend une faute anti-sportive, sa cinquième, et moi je commence à voir besoin d'un brumisateur.
 
34 partout, on attend les héros. (Attention, un jeu de mot géographique se cache dans cette phrase).
 
Interception ultra-importante de Rahime Gevrek qui sert Ludwine Beaudet sous le cercle. 0/2 mais rebond offensif derrière et deux points pour les rouges. 37-34 Oyonnnax, 2,50 à jouer.

Alizée Bellevrat-Moiroux ne tremble pas sur la ligne, et moi j'ai les mains moîtes. 37-36 Oyonnax, 1,50 à jouer.
 
UN PEU DE TENSION PAR ICI.
 
On reste sur un magnifique 0/250 aux lancers, la pression, toujours la pression. 37-36 Oyonnax, 23 secondes à jouer.
 
Ludwine Beaudet donne 3 points d'avance à Oyo grâce à deux lancers, les filles de Damien Lafloque ont dix secondes pour marquer................ mais C'EST BIEN OYO QUI REMPORTE LE TITRE 39-36 ET QUI FAIT DONC LE DOUBLE APRES SA VICTOIRE EN 2018. BRAVO LES GIRLS, LA JOURNEE COMMENCE BIEN, JE SUIS MEME PLUS FATIGUE, ENVOYEZ LA SUITE.
 
US OYONNAX

- N°6 : Irem Kirlibinar : 6 points
- N°7 : Cerine Choubane : 2 points
- N°8 : Rahime Gevrek : 4 points
- N°9 : Camylia Hamadi : 6 points
- N°13 : Kenza Nedjar : 7 points
- N°15 : Ludwine Beaudet : 14 points

AS CONFRANÇON

- N°6 : Maelys Blanc : 2 points
- N°7 : Alizée Bellevrat-Moiroux : 2 points
- N°9 : Jessica Lethenet : 8 points
- N°10 : Laure Bertrand : 20 points
- N°14 : Célia Masson : 4 points
 

FINALE U18 FILLES 1ère SERIE

CS CEYZERIAT – EV BELLEGARDE

DERNIERE FINALE DE LA JOURNEE ENTRE LES FILLES DE CEYZERIAT ET CELLES DE BELLEGARDE. Ceyzé est invaincu cette saison en deuxième phase et avait perdu à Oyonnax et... Bellegarde en début de saison. Il va falloir assurer pour le dernier match de l'année, le plus important. Vous avez la pression ? C'est normal. Allez, on y va, et ensuite une soupe et au lit.
 
U18 FILLES CS CEYZERIAT

- N°4 : Charlotte Delaye
- N°6 : Lou Donin
- N°7 : Léa Mazuir
- N°8 : Emie Jeannet
- N°9 : Leia Bouakkaz
- N°10 : Anaelle Courtieux
- N°12 : Elisa Gimonet
- N°13 : Pascaline Murillon
- N°14 : Capucine Calloch
- N°15 : Nolwenn Bouvard

Coach : Véronique Caillot


U18 FILLES EV BELLEGARDE

- N°4 : Husniye Dinger
- N°5 : Emma Dupoux
- N°6 : Annelise Molinier
- N°8 : Flavie Brezun
- N°9 : Eva Lafaverges
- N°10 : Emma Morgado Sobral
- N°12 : Sinem Sadef
- N°13 : Eva Brunet
- N°14 : Julie Egraz
- N°15 : Sarah Aklouche

Coachs : Anne-Florence Capello

 
Arbitres : Thibaut Robin et Sébastien Larue
 
 
Premier quart-temps :
 
Enorme contre de Julie Egraz sur Pascaline Murillon. match lancé sur les chapeaux de roue. Leia Bouakkaz provoque une première faute de Aklouche et convertit un de ses deux lancers. Gros tir de Lou Donin pour les jaunes, 3-2 Ceyzériat, 8 minutes à jouer.
 
Intensité folle pour ce dernier match, les ballons ont du mal à rentrer mais ça va venir, les filles sont bien dans leur match, et moi bien dans ma chaise. C'est plutôt pour me lever que ça s'annonce compliqué mais ça, on verra plus tard.
 
Ah oui, y'a toujours 3-2 au fait.
 
Sarah Aklouche domine dessous mais pour marquer des paniers on attend toujours.
 
I'm gonna speak english, with some chance perhaps the girls will score.
 
Bon, bah ça ne marche pas. Si vous avez des idées je suis preneur.
 
Flavie Brezun, merci du fond du coeur. 4-3 Bellegarde, 3 minutes à jouer, elle était relou cette traversée du désert.
 
TROIS-POINTS LOUUUUUUUU DONIN !!! BAH VOILA. 6-4 Ceyzeriat, 2,20 à jouer
 
C'est chiant, à cause de ses cheveux je n'arrive pas à voir le numéro de la petite qui vient de marquer au lancer. Je crois bien que c'est Anne-Lise Molinier mais je n'en mettrais pas ma main à couper. 6-5 Ceyzeriat, 40 secondes à jouer.
 
Sept personnes à la table du Comité, et moi tout seul à la table de presse. Sympa la mise à l'écart.
 
Fin du premier quart-temps sur le score fleuve de 6-5 en faveur des Jaunes. Un fleuve comme le Reyssouzet, à peu près.
 
Deuxième quart-temps :
 
Deux lancers pour Lafaverges pour Bellegarde, deux points pour Gimonet à Ceyzé, ça y'est.... le match est lancé ? 8-7 Ceyzeriat, 8,30 à jouer.
 
CHARLOTTE DELAAAAAAYE DE LOIN, l'occasion de rappeler que son père fait quatre marathons par semaine depuis 30 ans. 10-7 Ceyzeriat, 7,10 à jouer.
 
Lou Donin voit enfin son énergie récompensée avec deux nouveaux points. Les filles de Véronique Caillot prennent le large et mènent de cinq points. Et laissez-moi vous dire qu'à ce niveau-là, cinq points ce'est l'Océan Pacifique. 12-7 Ceyzériat, 5,50 à jouer.
 
C'est au tour des filles de Bellegarde de galérer pour s'approcher du cercle. Les gabarits sont plus imposants mais la vitesse et l'intensité sont du côté Ceyzé.
 
Flavie Brezun, merci du fond du coeur, épisode 2. Deux lancers pour Flavie et Bellegarde recolle à 3 points. 12-9 Ceyzeriat, 4,40 à jouer.
 
Flavie Brezun encore elle et Srah Aklouche rajoutent quatre points, Lou Donin enchapine, c'est la folie dans le studio. 14-13 Ceyzeriat, 3 minutes à jouer.
 
Pascaline Murillon fait honneur à sa famille de Speedy Gonzalez en marquant tout en vitesse, Capucine Calloch convertit un caviar de Lou Donin, Julie Egraz impose son physique pour Bellegarde, bref je ne sais plus où donner de la tête.
 
Mi-temps sifflée (buzzée en fait) sur le score de 18 partout. Ca promet une bonne dose de transpi en deuxième mi-temps pour me finir le tee-shirt. Allez, Schweppes Agrume.
 
Troisième quart-temps :
 
Sermonné par une horde de supporters de Ceyzériat à la mi-temps, je me vois dans l'obligation de dire que "non, on ne s'ennuie pas". Bah ouais, le public chante ohé ohé ohé, quelle ambiance sensationnelle.
 
Nolwenn Bouvard a pris des forces à la mi-temps et le score est de 20-20, comme mes notes en EPS au collège. Ca a bien changé depuis.
 
Lou Donin assure sur la ligne, 25-20 Ceyzériat, 5,40 à jouer.
 
Lou Donin ASSURE à mi-distance, 27-20 Ceyzériat, 5 minutes à jouer.
 
Bref, Lou Donin est comme la MatMut, elle assure.
 
Superbe jeu collectif des jaunes, récompensé par un lancer de Leia Bouakkaz.
 
(Les jeunes filles de Bellegarde sont priées de retrouver le chemin du panier, perdu il y a environ quinze minutes).
 
Tiens, c'est encore Flavie Brezun qui brise la malédiction côté Bellegarde. 28-22 Ceyzériat, 2,20 à jouer.
 
Deux lancers de Léa Mazuir donnent neuf points d'acance aux jaunes, Anne-Lise Molinier fait respirer Bellegarde avec un lancer et un beau move sous le panier. 31-25 Ceyzériat, fin du troisième quart.
 
Quatrième quart :
 
ENORME CONTRE DE LOU DONIN SUR UN TIR EXTERIEUR. C'EST DONC OFFICIEL, LA PETITE SAIT TOUT FAIRE.
 
Quelle belle tranche mademoiselle Mazuir.
 
Quelle belle chute Monsieur Larue.
 
Les filles de Bellegarde manquent de lucidité et les jaunes en profitent, toujours grâce à Lou Donin, Charlotte Delaye fait le job en défense et on passe à +11 Ceyzé. 36-25 Ceyzériat, 5,10 à jouer.
 
Vous la sentez cette odeur ? Moi oui, et c'est celle d'un titre de championnes de l'Ain U18 pour Ceyzériat. Et ça tombe bien, y'a un président dans les tribunes qui vit ses dernières heures à la tête du club. On a vu pire comme cadeau de départ non ? Moi pour info, j'avais eu un appareil à raclette. 36-25 Ceyzé, 3,20 à jouer.
 
CHARLOTTE DELAYE POUR LA PRESQUE WIN !!! 38-25 Ceyzé, 1,25 à jouer.
 
LA SALLE EST DEBOUT, J'AI LES LARMES AUX YEUX.
 
(à cause de la fatigue)
 
(Mais c'est beau quand même)
 
EEEEEEEEEEEEEEEEEEET CEYZERIAT EST CHAMPION DE L'AIN U18 FILLES 2019 !!!!!!!!!! VICTOIRE 41-25, DEUXIEME MI-TEMPS PARFAITE DES FILLES DE vERONIQUE CAILLOT, AU CONTRAIRE DES BLEUES QUI NE SONT JAMAIS REVENUES DES VESTIAIRES. FABRICE MORELLET PEUT SOUFFLER, IL S'EN VA SUR UNE VICTOIRE, UNE DE PLUS.
 
Bravo les filles, bravo tout le monde, bravo Christine Bravo, et on se dit à demain pour de nouvelles aventures basketballistiques. Des bisouuuuuuuuuuuuuus !
 
U18 FILLES CS CEYZERIAT

- N°4 : Charlotte Delaye : 4 points
- N°6 : Lou Donin : 15 points
- N°7 : Léa Mazuir : 4 points
- N°8 : Emie Jeannet : 4 points
- N°9 : Leia Bouakkaz : 4 points
- N°12 : Elisa Gimonet : 2 points
- N°13 : Pascaline Murillon : 2 points
- N°14 : Capucine Calloch : 3 points
- N°15 : Nolwenn Bouvard : 3 points

U18 FILLES EV BELLEGARDE

- N°6 : Annelise Molinier : 7 points
- N°8 : Flavie Brezun : 10 points
- N°9 : Eva Lafaverges : 2 points
- N°10 : Emma Morgado Sobral
- N°15 : Sarah Aklouche : 6 points