COMITE AIN BASKET
CHAMPIONNATS
Adresse
/
Téléphone

ESPOIRS PROA, DES AIRS DE PLAY OFF

Samedi soir, Ekinox a eu le plaisir de pouvoir vibrer durant toute la soirée, mais aussi un peu avant. Face à Dijon, que cela soit pour les pros ou les espoirs, les 2 rencontres avaient un intérêt très important. Si les pros l'ont emporté 92-90 à l'issue d'un match très disputé et halletant, les espoirs en ont fait de même face à leurs voisins Dijonnais 74-72. Malheureusement la troupe de Jean Luc Tissot ne reprend pas le point avérage et reste 3e du classement à égalité de points avec Dijon derrière Cholet.

Mais avant de parler du match nous souhaitons féliciter l'ensemble des acteurs (coachs, joueurs, arbitres). L'ensemble des participants de la rencontre et à commencé par les coaches, n'ont jamais contester les décisions du corps arbitral.
Et vous savez quoi ? Le spectacle n'en a été que meilleur et très agréable à suivre.  Malgré l'enjeu d'une 2e place, les protagonistes se sont montré respectueux des arbitres.
Comme nous "fustigeons" souvent les entraîneurs ou joueurs qui se comportent mal, nous souhaitons mettre aussi en avant les comportements positifs qui doivent servir d'exemple.
Bravo donc à Jean Luc Tissot et Vincent Dumestre pour cela.

Lors de cette rencontre les 2 équipes ont eu chacune un quart temps en 1e mi-temps. La JL Bourg bousculée durant 7' dans le premier 1/4 (12-13) passe un 10-1 en 3' pour terminer l'Acte 1 en tête 22-14 grâce à un Mbaye Ndiaye au four et au moulin (2 contres et 1 dunk).

Dijon se reprend lors de l'acte 2 (non pas des gilets jaunes, mais de la rencontre) avec Gary Berchel qui domine les débats dans les airs (contre, panier + faute...). Les extérieurs Dijonnais ne sont pas en reste et la JL est dans les cordes en s'inclinant sur la période 12-24 et menée à la pause 34-38.

A la sortie des vestiaires, les 2 équipes vont rester roue dans roue. La JL repasse devant après 1' de jeu dans le 3e acte 39-38. La JL et Dijon ne se lacheront plus de quelques unités offrant au public un duel serré et halletant. La Jeu remporte le 3e quart 20-18 mais reste encore derrière au tableau d'affichage 54-56.

Joanny Cretinon donne 3 points d'avance aux siens en inscrivant 5 points de rang (61-58 et 8' à jouer). La jeu ne perdra plus les commandes de la rencontre, même si Dijon se montrera dangereux jusqu'au coup de sifflet final. A 2'40 du gong Théo Rey donne 4 longueurs d'avance 72-68 à la Jeu sur un impropable tir à 3 points dont il a le secret. Aussi impropable que libérateur pour on équipe. Si Dorez, par 2 lancer francs et Damien Archinard redonne une égalité à 72 pour Dijon, c'est bel et bien la JL Bourg qui aura le dernier mot par Mbaye Ndiaye et Théo Rey sur lancer franc, qui pour laisser planer le suspens ne feront qu'1 dur 2 dans leurs tentatives. La JL Bourg s'impose 74-72 et si le classement s'arrête là terminera 3e du championnat. 

Une très belle rencontre qui met en appétit pour le trophée du futur où les 2 équipes seront présentes.

U15 ELITE, UNE CTC CONVAINCANTE

Les partenaires de Céline Galy (notre photo) ont réalisé encore une belle rencontre ce dimanche face à Roanne. Même s'il aura fallu cravacher durant 3 périodes avant de prendre définitvement l'envol, les spectateurs présents n'ont pas eu à regretter la belle journée printanière face au spectacle et à l'engagement proposé.
 
Déjà amputée par l'absence de Mylène Joseph qui soigne sa cheville, la CTC se fait une frayeur en début de partie en voyant Sarah Hajij sonnée sur un écran Roannais.
Plus de peur que de mal pour la petite meneuse Bressane qui sera bien présente tout au long de la rencontre.
Un début de rencontre timide pour les locales qui doivent effectuer un pressing défensif très haut pour faire un petit break (de 8-4 à 14-4 en 45''). La CTC prend les commandes après 10 minutes de jeu 21-12, mais Roanne s'accroche aux baskets Bressanes.
 
Le 2e quart est marqué de bonnes intentions de la part des 2 équipes mais il est émaillé de nombreuses balles perdues et approximations. Le rythme est intense, ce qui explique ce manque de lucidité pour ces jeunes demoiselles. La CTC regagne les vestiaires avec une petite avance 31-25.
 
Le retour des vestiaires est brouillon avec encore des maladresses. Les Bressanes semblent un peu émoussée physiquement, et Roanne en profite pour revenir sur les talons de la CTC 35-33 à 3' de la fin du quart. mais une accélération de la CTC fait monter l'avance à 46-37 avant la dernière période.
 
Un dernier acte à sens unique
 
Les 10 dernières minutes seront à l'avantage de la CTC. Roanne exerce un pressing tout terrain, mais si les filles du coach Dupuis scorent rapidement, elles encaissent aussi des paniers en contre ce qui provoque l'ire du choach Ligérien lors d'un temps mort musclé (56-43 pour la CTC à 5'45 du terme)
Ce temps mort marquera le chant du cygne de Roanne qui encaissera un 15-2 sur les 5 dernières minutes, pour un succès de la CTC.
Un succès qui aura été long à se dessiner, mais les filles de Damien Fontaine semblent avoir passé un cap (5 filles à plus de 10 points). Lucides et sans jamais montrer de signe de panique, elles ont une marge intéressante avant ces 5 dernières rencontres retour à disputer.
Voilà la CTC solide 2e de la poule avec un bilan à 3 victoires et 2 défaites après la phase aller.
De bonne augure avant le choc face à Aix à domicile la semaine prochaine...
 

2E PLACE EN VUE !

Après leur déroute à Cholet (65-95), les espoirs de la JL ont certainement fait une croix sur la 1e place du championnat. Ils ont pu profiter cependant de quelques semaines de repos pour se remettre de cette "claque".
 
Le retour à la compétition n'est pas tendre avec les protégés de Jean Luc Tissot puisqu'ils reçoivent le 2e du championnat, Dijon !
A domicile, les Bressans vont vouloir garder leur bilan d'une seule défaite (face à Cholet) en prenant une 17e victoire sur le voisin Dijonnais. Mais pour assurer une 2e place, la JL va devoir non seulement s'imposer, mais aussi et surtout le faire en reprennant le point avérage de 11 points ! Ce qui ne sera pas une mince affaire.
 
Le coach pourra compter sur une troupe au complète avec des gars "frais" puisque le match des U18 (voir ci-dessous) face à l'INSEP a été avancé avant la trève. Du coup l'ensemble des joueurs sera sur le pont pour la réception du voisin Dijonnais.

Un match qui s'annonce serré entre 2 équipes drivées par des coaches de qualité. Frédéric Wiscart-Goetz est un adèpet du beau jeu, mais aussi d'une défense de fer (61.7 pts encaissés seulement contre 66.7 pour la JL).
La JL devra se méfier aussi du poste 2 Dimitri Radnic, héritier d'une grande famille de basketteur d'Autun contre qui Jean Luc Tissot a jouer contre son... père il y a maintenant quelques années.
 
Une très belle rencontre en persepctive à suivre ce samedi à Ekinox à partir de 17h00.

LES U18 EVITENT LA PEAU DE BANANE

La JL Bourg a décidé d'avancer la rencontre du 3 mars prochain à ce mercredi 13 février. Le chiffre 13 a bien failli porter malheur aux Burgiens ce qui aurait été un très vilain cadeau d'anniversaire pour le coach Pierrot (65 ans aujourd'hui jour de Saint Valentin) !
Après un départ canon qui voit la JL mener 24-8 après 10 mn de jeu, les Burgiens se sont relâchés sévèrement. Pensant à une victoire peut être trop facile, l'INSEP refait une partie de son retard dans le 2e quart 27-16. La mi-temps est sifflée à l'avantage de la JL 40-35, et se met sous la menace des "Parisiens".

Le retour des vestiaires est en faveur de la JL avec un Hugo Benitez très précieux (6 points dans le 3e quart et 19 au total). Mais la JL reste sous la menace de l'INSEP 59-51.
L'INSEP remportera le dernier quart 25-21, mais échouera à 4 longueurs du leader Bressan qui s'impose au final 80-76 dans un match piège.

Le mérite des joueurs aura été de résister à un adversaire de qualité en montrant du caractère pour préserver son fauteuil de leader.

A l'issue des matches aller, la JL est plus que jamais leader de la poule D en étant invaincue. Il lui faudra certainement faire un carton plein lors des matches retour pour voir le final "4" à Bourg en mai prochain.
Cette rencontre avancée permettra à une partie de l'effectif doublant "U18-Espoirs" de souffler un peu plus et d'aborder la rencontre en Espoirs face à Dijon le 2 mars prochain "frais et dispos" !

Bravo en tout cas, encore une fois à l'ensemble des joueurs et du staff Bressan pour la qualité de leurs résultats.

la journée