COMITE AIN BASKET
CHAMPIONNATS
Adresse
/
Téléphone

FIN DE CHAMPIONNAT AU GOUT AMER

(Théo Rey a quitté ses partenaires de manière cruelle au Portel)

Pour son dernier déplacement en championnat de la saison, les espoirs de la JL Bourg avaient déjà les yeux tournés vers Dijon et le trophée du futur.
Partis la veille pour la cote d'Opale, les joueurs de Jean Luc Tissot étaient en mode "immersion" au bord de la manche, avec un week end complet en groupe, histoire de préparer au mieux peut être 3 jours de compétition en Bourgogne.
 
Tout allait bien donc "mieux que sur le plan" comme "qui dirait". Un jeu collectif encore plus léché que d'habitude. 12 joueurs avec un temps de jeu bien réparti et équilibré pour préserver ses forces (les 12 joueurs affichent un temps de jeu entre 13 et 20 mn). Une rencontre dominée de bout en bout (22-15 ; 45-27 ; 76-47) pour un score final à 94-60 face au 12e du classement. Une feuille de stat encore bien noircie 133 à 51 à l'évaluation 41 rebonds à 29, 23 passes à 14 ! Une véritable "poissonnerie".
 
Tout aurait pu être parfait et la troupe allait repartir du Nord de la France le coeur léger avec une 30e victoire au compteur (pour 4 défaites) et une 2e place derrière Cholet intouchable sur la saison (1 défaite), mais pas sur 1 match.
Oui le coeur aurait du être léger, mais il y a eu la blessure. S'il y a bien eu quelques pépins physiques au cours de ces longs mois de compétition, ce n'était que des "petits bobos" au regard de la blessure de Théo Rey en fin de rencontre. Se tordant de douleur en se tenant le genou, l'ailier de la JL savait dès lors, que sa saison était terminée. Qu'il fallait dire adieu au trophée du futur et au revoir à l'équipe de France U19. Envolés ses rêves de terminer cette saison formidable de manière idyllique.

Si Théo passera ce mercredi une IRM pour évaluer le diagnostic définitif, ses symptomes peuvent laisser à penser une rupture des ligaments croisés. Et sur le banc il y en a bien 1 qui a tout de suite vu que c'était grave. Jean Luc Tissot, le coach de Théo. En le voyant au sol, l'entraîneur Burgien a fait un fait un flash back de près de 20 ans en arrière lorsque lui aussi à laisser son premier genou sur le parquet de la rue Charles Robin lors d'un match amical de pré saison face à Fribourg.
 
La blessure de Théo a été un choc pour tout le groupe. Tout le monde a été marqué. Mais comme dans la vie, tout va très vite. Heureusement ? Malheureusement ? Peu importe. Tout va très vite. Passé le traumatisme de son indisponibilité, le groupe s'est vite tourné vers Dijon et le trophée du Futur. Cette blessure sera peut être une source de motivation supplémentaire, s'il en fallait, pour aller chercher un nouveau trophée cette année.
 
Théo Rey va maintenant se montrer patient. De longs moments se présentent devant lui entre les soins, la rééducation, la réathlétisation. C'est un long processus fait de hauts et de bas qu'il va devoir affronter. Tel un oiseau en plein vol, il vient d'être foudroyé. Le voilà redevenu oisillon, mais nul doute qu'avec ses qualités il va retrouver le chemin des parquets pour être encore plus fort qu'aujourd'hui.
 
Pour la dernière en championnat l'ensemble du centre de formation se serait bien passé de ce, qui peut paraître une injustice pour le grand Théo.
 
La saison régulière se termine donc de façon amère pour le groupe mais avec, cependant le sentiment du travail bien fait avec, on ne le rappelera jamais assez, une 2e place qui vaut bien un titre de champion.
 
Bravo les gars et go to Dijon maintenant.
 
 
 

LE PORTEL vs JL BOURG, lA DER DE JEAN LUC TISSOT

Le déplacement au Portel marque le dernier "long" voyage de Jean Luc Tissot à la tête d'une équipe de la JL. C'est certainement un avec un petit pincement au coeur et un goût particulier qu'il donnera ses consignes à ses joueurs pour la dernière fois en championnat, avec l'ambition de remporter une 30e victoire histoire de terminer une dernière saison exemplaire.
La préparation de la rencontre s'est faite ce matin en bord de plage pour profiter de l'air marin et des plaisirs de la plage.

Ensuite, et même s'il y aura les tous derniers pour le trophée du futur, l'heure a été au dernier repas ensemble à l'hôtel. Dernière préparation du speach. Dernière entrée dans les vestiaires. Dernières consignes pour l'échauffement.... Dernière présentation. Dernière tape dans les mains avec les joueurs. Derniers encouragements. Et puis la rencontre a été lancée avec le dernier entre 2, les derniers changements, derniers temps mort..

De cette dernière rencontre, nous retiendrons que la JL l'emporte pour la 30e fois de la saison en validant sa 2e place du championnat de France. C'était l'objectif de la saison, il a été bouclé. Chapeau.

Les jeunes espoirs peuvent maintenant se tourner vers le trophée du futur de la semaine prochaine à Dijon pour tenter de détrônner Cholet et terminer une magnifique saison en apothéose et un 2e titre ?! Nous le souhaitons tous.
 
A l'issue du 1er quart les Burgiens étaient déjà devant 22-15 avant de prendre le large en bord de la côté d'Opale 45-27 après 20'.
76-47 c'est le score des rouges après 30 mn dans cette ultime manche du championnat. L'issue du dernier quart ne fait aucune doute. Victoire de la JL 94-60.