COMITE AIN BASKET
CHAMPIONNATS
Adresse
/
Téléphone

LA JL BOURG EN BONNE VOIE

L'objectif de la qualification pour le groupe A est sur les rails pour les U18 de la JL Bourg. Après leu 3e succès arraché face à Strasbourg, un "break" est fait entre les 3 premiers (Chalon, JL et Strasbourg) des 3 suivants (Dijon, Salins, Nancy).
2 victoires séparent la JL de la 4e place, ce qui est une très bonne chose avant le dernier match aller de cette 1e phase à Nancy.
Face à Strasbourg, les gars de Pierre Murtin ont encore montré qu'il va falloir compter avec eux et qu'ils peuvent prétendre à faire encore quelque chose dans ce championnat.
A l'heure où la chasse aux qualités athlétiques est devenue sport national, la JL prouve, match après match. Année après année que le collectif reste une force assez incroyable.
Dimanche après midi, le public ne s'est encore pas trompé d'adresse en venant assister en nombre à une rencontre de haut niveau. Une rencontre où l'abnégation des Bressans et leur combativité leur ont permis d'arracher une nouvelle victoire.
Bousculés en 1e mi-temps, les partenaires de Rey (17 points) ont fait un trou de 10 points dans le 3e quart temps (27-17). Un 3e quart marqué par les 12 points inscrits par Tchicamboud côté Strasbourgeois.
Ce break s'avérera décisif pour les Bressans qui remportent une 3e victoire 71-64 ce qui les place dans la partie haute du classement.
 
La journée
 

DU BEAU MONDE A LA JL

Dans les rangs Strasbourgeois évolue Jayson Tchicamboud, joueur prometteur, qui n'est autre que le fils de Steed Tchicamboud, ancien international (93 sélections) et joueur professionnel (Chalon [vainqueur du triplé Coupe, AS, Champion de France en 2012], Cholet, Nancy, Limoges, Roanne).
Avec son plus jeune fils, Djelany son épouse et sa fille, ils sont venus en "voisins" pour assister à la rencontre dans la mythique salle Amédée Mercier. La bonne prestation de Jayson n'a pas empêché la victoire de la JL Bourg.

CTC JL/VIRIAT vs ROANNAIS

(Damien Fontaine n'a pas les mêmes ambitions que son homologue Olivier Hirsch)
 
Les "petites" bressanes n'ont rien pu faire face à la puissance (et ce n'est peu dire) de Roannais Basket Féminin. Les Ligériennes dépassent d'entrée de match les filles de Damien Fontaine (25-2 après 10 mn de jeu).
La CTC JL/Viriat aurait pu baisser complètement les bras dans une rencontre perdue d'avance. Mais les partenaires de Solenn Monnet se sont montrées à la hauteur de la compétition. Elles ont tenté, vainement, mais elles l'ont fait, de répondre aux assauts de Roanne. Mais la différence de niveau était bien trop importante.
Avec Maia Hirsch, certainement l'un des plus beau potentiel... National (voir plus), jamais vu sur le parquet de Viriat, mais aussi Chambron et Pavrette, Roanne a livré une démonstration de basket.
Le score restera anecdotique tant la différence de niveau était criarde entre 2 équipes aux objectifs et ambitions opposées.
Roanne peut accrocher le titre de champion de France. Alors que la CTC tentera de bien figurer dans le groupe B a compter de janvier prochain.