COMITE AIN BASKET
CHAMPIONNATS
Adresse
/
Téléphone

U18 ELITE, QUEL MATCH !?

Nous avons par le passé loué le talent et le savoir faire indéniable de Pierre Murtin. A l'issue de la rencontre de ce dimanche entre l'Elan Chalon et la JL Bourg, nous allons féliciter et remercier l'ensemble des acteurs de ce match d'avoir donner autant de plaisir au public.
Certes ce plaisir est augmenté par la victoire des Bressans 88-81 qui leur donne la 1e place du groupe D, mais il aurait été néanmoins présent en cas de défaite.
 
Pour faire un grand match il faut la réunion de nombreuses conditions : De bons entraîneurs, des joueurs, des arbitres et des officiels. Le public n'ayant plus qu'à savourer, ensuite, ce qui se passe sur le terrain.
 
Et le public nombreux a pu se délecter de ce match entre 2 équipes aux ambitions légitimes de participer au dernier carré du championnat.
 
Les entraîneurs : D'un côté, "l'ancien" (63 ans), la science du beau jeu. Il a laissé une liberté à ses joueurs. Salant et poivrant son collectif bien huilé pour le rendre le plus homogène possible et productif.
Du côté de Chalon, Jean Paul Besson, un "jeune" (44 ans). La nouvelle génération des coaches. Avec à son actif une armada de monstres physiques, qui joue bien au basket (c'est quand même important aussi). Il a donné de la voix, proposé des solutions. Mais son équipe est venue se casser les dents sur le jeu Bressan.
 
Les joueurs !
Des 2 côtés nous avons pu voir un joli jeu collectif. Une adresse incroyable (11 tirs à 3 points pour la JL contre 8 pour Chalon). Et puis quelques pépites ! En fin de partie la JL Bourg a su trouver les bons partenaires sur des caviars de Rey, Benitez et compagnie, mais aussi des inspirations géniales de Simon, Darry Sagnes et consort...
En face, du côté de Chalon, Hugo Besson a littéralement éclaboussé de son talent le parquet de la salle Amédée Mercier. Pourtant elle en a vu, mais il y a un sacré joueur. Il a donné le tourni à la défense de la JL en plantant 35 points (sur les 81 de son équipe). Tous les fondamentaux individuels sont maîtrisés par le jeune et prometteur Besson. Tir à 3 points propre et soyeux, pénétration, jeu de passe... et malgré un physique paraissant frêle, il n'a pas hésité à monter au dunk pour conclure une contre attaque. Il n'oublie pas d'être "roublard" en défense pour glaner quelques ballons par ci par là... De la graine de champion en tout cas.
 
Enfin, mais aussi, nous avons eu droit à des officiels à la hauteur du match. Les officiels de la table ont su être rapide et efficaces. La paire d'arbitre a été excellente avec un bon esprit. Pour illustrer cela ? Chalon fait un pressing défensif avec une faute. La balle est sortie par la JL. L'arbitre préfère donner la balle à la JL et de ne pas siffler la faute. Aucune contestation de Chalon ! La classe.
La rencontre avait aussi un accent US, avec le 2e arbitre Andrew Mc Henry. Venu en France pour ses études, il officie régulièrement sur les championnats de France jeune avec, pour ses 20 ans, un sacré coup de sifflet.
 
Vous l'aurez compris. Pour celles et ceux qui ont manqué ce match au sommet entre les 2 voisins, vous avez raté une occasion de vous régaler. On en veut encore !
 
Une approche du basket comme on l'aime. Bravo à l'ensemble des acteurs de cette rencontre.
 
La journée