COMITE AIN BASKET
CHAMPIONNATS
Adresse
/
Téléphone

BELLEY TOUT EN CONTROLE

Ayant manqué la qualification en poule haute d'un rien, les hommes de Lionel Adalente ne se sont pas pour autant désuni pour le début de leur 2e phase.
Avec 6 victoires au compteur pour démarrer le second championnat pour se maintenir, les Belleysans ont engrangés 2 nouvelles victoires sur Tour AC et Saint Priest.
Voilà les gars du Bugey aux commandes de leur poule en étant seul leader invaincu (8 victoires). Le maintien est pratiquement en poche alors qu'il reste 6 journées à disputer.

CTC BRESSE AU PIED DU PODIUM
CTC DOMBES DANS LE DUR

Dans cette division, les 2 premières seront assurées d'acceder à la NF3 en fin de saison. Avec 9 victoires et 8 défaites, la CTC Bresse est à 5 victoires de cette 2e place. Autant dire que les chances de monter sont plus que minces.
Avec 4 victoires d'avance sur le 1er relégable et 5 matches à disputer, les filles de Damien Fontaine ont pratiquement acquis leur maintien pour la saison prochaine. Un ouf de soulagement surtout après la frayeur après la rencontre face à Gerland Mouche (Le match avait été déclaré perdu par pénalité). Les Bressanes peuvent pratiquement se focaliser sur la saison prochaine et mettre à profit les dernières rencontres pour emmagasiner de l'expérience.
 
Si le soleil brille en Bresse, le ciel est un peu plus voilé du côté de la Dombes (notre photo). La coach Sandrine Gouttard doit faire face à une multitudes de blessures qui pénalisent énormément le groupe. De toute la saison, l'équipe n'aura pu faire qu'une seule rencontre au complet !
Malgré tous ces avatars, la troupe se défend bien (courte défaite contre le 2e de la poule 54-61). Mais il va falloir s'arracher pour les 5 dernières rencontres pour valider son billet à ce niveau pour la saison prochaine.
Promues cette saison, les Dombistes réalisent une belle saison avec 7 victoires à leur actif. Elles possèdent 2 victoires d'avance sur le 1er relégable. Il n'y a pas le feu à la maison, mais 2 victoires de plus rapidement validerai le ticket pour la saison prochaine et éviteraient du stress...

CTC VAL DE SAONE EN EMBUSCADE
JL BOURG TRANQUILLE

Alors que la CTC Val de Saône  (photo) visait le maintien en début de saison, voilà que les hommes de Matthias Cimetière ont encore une chance d'accrocher une place pour la remontée en Pré Nationale ! Certes les joueurs du val de Saône possèdent 3 victoires de retard sur le second Feurs. Mais mathématiquement le coup est encore jouable.
La saison est de toute façon une pleine réussite avec une belle intégration des jeunes et le plaisir d'avoir joué le haut du tableau de la division.
La CTC pourra nourrir quelques regrets sur son manque de "constance". Pour ne pas avoir enchaîné plusieurs victoires de suite, les partenaires de Rochet ne pourront pas lutter les "yeux dans les yeux" la montée...

De son côté l'équipe de la JL Bourg a pratiquement validé son maintien. Avec 4 victoires d'avance sur le 1er relégable, il faudrait un catclysme pour les hommes de Gérald Poulet pour ne pas être de la danse en septembre prochain à ce niveau.
Bouclant la phase aller avec 5 victoires et 6 défaites, les Bressans sont, depuis janvier, sur un rythme de leader avec 4 victoires sur 5 rencontres ! De quoi nourrir quelques regrets...

LA JL BOURG A LA LUTTE POUR LA MONTEE

3 Places sont à pourvoir pour la Pré Nationale d'ici la fin de saison et pour l'instant (au 20 février), la JL Bourg est dans le wagon pour intégrer le niveau du dessus.
La troupe de Karen Demont est à égalité avec Riorges et Oullins. Au point avérage particulier, la JL Bourg est 3e en raison de ses 2, courtes, défaites face à Oullins et 1 contre Riorges. 
A 5 journées de la fin, 5 équipes sont encore en course pour les 3 premières places ! Autant dire que la bataille sera rude pour garder sa place sur le podium.
Mais avec une série de 6 victoires en 7 rencontres depuis le début de l'année 2017, les partenaires d'Elodie Foyard sont candidates logiques à l'une des 3 premières places.

BOUCHOUX-CONDEISSIAT EN POLE,
SAINT JEAN
LE VIEUX S'EN TIRE, COMPLIQUE POUR OYONNAX

Avec 3 victoires d'avance sur le 4e (PL Oullins), les Dombistes du Bouchoux-Condeissiat (photo) sont à quelques paniers de retrouver le 2e niveau régional. Ils enchaîneraient ainsi 2 montées consécutives après leur titre de champion de l'Ain en 2016 ! Une sacré perf !
Mais avant cela il faut terminer le travail et engranger encore 2 ou 3 victoires selon les résultats des adversaires.
En prenant les 3 matches à domicile sur les 5 dernières rencontres, la montée serait certainement validée et les hommes de Nicolas Morel pourraient même la fêter devant ses supporters. Mais après avoir fait quasiment toute la saison aux avants postes, la troupe du Bouchoux-Condeissiat a certainement dans un petit coin de sa tête l'envie de prendre la 1e place pour disputer un titre. Bien que la montée serait déjà une belle récompense pour l'ensemble du club.
 
Du côté de Saint Jean le Vieux, il y a encore un petit effort à fournir pour obtenir un maintien qui aura été long à se déssiner. Auteurs de grands écarts (4 défaites de plus de 25 points !?) tout au long de la saison, les hommes de Nicolas Billard jouent un peu avec le feu pour boucler une 2e saison à ce niveau beaucoup moins "brillante" que la saison 2015-2016.
 
Enfin Oyonnax aura du mal a créer l'exploit. Malgré un début d'année tonitruant (4 victoires de rang), les garçons de Guillaume Cueff sont "rentrés dans le rang" et pointent à la 10e place avec 4 victoires. Boris Pastor continue ses cartons (plus de 30 points encore face au leader du Bouchoux) mais ce n'est pas suffisant pour emporter des victoires. Le retour en département est en perspective.
 

CEYZERIAT BIEN PLACE,
COMPLIQUE POUR CTC
BRESSE-ST REMY, TERMINE POUR LES EV BELLEGARDE

Si Ceyzériat (notre photo) occupe bien la 2e place du classement et, est en position de monter en RM2, la défaite face à Neulise la semaine dernière et le calendrier pour les 5 dernières rencontres inspirent à ne pas avoir un excès de confiance.
Impériale face au Coteau 2 le 11 février, envoyant un concurrent direct pour la montée à ses études (victoire 61-43), la tendance était tout autre une semaine plus tard face à Neulise. La troupe de Nicolas Henrio s'est montrée incapable de venir à bout de ses... 5 valeureux adversaires (voir par ailleurs). Voilà Ceyzériat mis dans une situation où la pression sera grande au regard de son calendrier futur :

Déplacementsà Grand trou (qui jouera son maintien), à Saint Etienne (le leader qui jouera la montée) et au Puy (7e) mais où il est toujours compliqué de s'imposer.

Réceptionsde CTC Bresse-St Rémy (victoire à l'aller de 5 petits points) et Beaujolais pour terminer (4e et prétendant à la montée).

On a connu mieux comme calendrier pour terminer une saison. Aucun relâchement ne sera possible pour les "jaunards" s'ils veulent accèder à la RM2. Ce qui au regard de la saison effectuée serait fort dommageable.

Dans cette même poule, les carottes sont cuites pour les EV Bellegarde ! Promu en juin dernier, le champion de l'Ain 2016 n'aura fait qu'un petit tour en RM3 ne parvenant à s'imposer que par 2 fois seulement. Il va falloir reconstuire en département pour repartir de plus belle. Même si mathématiquement tout est encore jouable, il faudrait un énorme concours de circonstance pour que la troupe à Christophe Poncet se maintienne.

3e représentant de l'Ain dans cette poule, la CTC Bresse-Saint Rémy est dans une situation délicate. Avant dernier de la poule A avec deux victoires de retard sur le 1e non relégable, les hommes de Ludo Toinard dont devant une tâche bien compliquée. La défaite face à Beaumarchais, un concurrent direct pour le maintien n'a pas enterré tous les espoirs de maintien, elle a certainement porté un "petit coup" au moral des troupes. Il reste 6 matches à la CTC pour inverser la tendance, mais le sans faute est quasi obligatoire.

CULOZ BIEN PLACE, MAIS....

Auteur d'un faux pas à Thizy samedi dernier (défaite 40-43), Culoz a relancé l'Union Haut Lyonnais dans la course à la montée. Alors que l'on pensait que les Bugistes disputeraient la 1e place à Sathonay, voilà que la troupe de Stéphanie Comte va devoir regarder dans le rétroviseur... Dominatrices depuis le 10 décembre (7 victoires de rang, pour un bilan de 14 victoires et 3 défaites), les Culoziennes se sont méchamment plantées à Thizy (7e) pour le plus grand plaisir de Sathonay qui file vers la montée (16-1)
Avec un calendrier vraiment pas simple :
Déplacements à Haut Lyonnais (3e) et Neulise (10e)
Réceptions de Saint Chamond (6e), Sathonay (1e) et Meyzieu (4e)
Culoz va être sous pression jusqu'à sa dernière rencontre et le moindre faux pas sera lourd de conséquences.
En tête de poule durant toute la saison, il ne faudrait pas que les Culoziennes viennent à craquer au plus mauvais des moments pour ne pas vivre ce qui pourrait être une cruelle désillusion.
 

UN DERNIER COUP DE COLLIER POUR LA CTC BORDS DU RHONE

Pour sa première saison de son histoire à ce niveau, les filles de Lagnieu et de Montalieu ne sont qu'à 1 ou 2 victoires du renouvellement de leur bail en championnat de ligue. Pourtant privées de leur fer de lance Johanna Pïttion en début de saison, les filles de Rod Heidt ont montré des qualités de solidarité importantes qui leur ont permis d'être solides tout au long de la saison.
Si l'équipe n'est passée réellement au travers d'une rencontre (à Belleville -31), les blanches et bleues ont pris leur revanche au retour en s'imposant 63-55 !? Preuve si besoin de leur force de caractère !
Dans une poule homogène (6 équipes en 2 points !?), la CTC Bords du Rhône a su tirer son épingle du jeu et pourra fêter certainement son maintien en fin de saison.