logo-comite-quadri

PRF,
rageant
pour bellegarde

PRF, 
rageant pour bellegarde
Même si elles ont le sourire sur la photo, le sentiment des séniors filles des EVB samedi soir devaient être bien mitigé après leur rencontre face au leader de la CTC Bugey sud Culoz.

D'un côté il pouvait y avoir la satifsaction d'avoir poussé le leader dans ses retranchements. D'un autre l'amertume d'une défaite après prolongation alors qu'une victoire était à portée de main.

Initialement prévu le 8 janvier dernier, le choc entre les 2 leaders de la PRF, la CTC Bugey sud-Culoz et les EV Bellegarde, toutes les 2 invaincues, s'est déroulée ce samedi 26 février dans le haut Bugey, avec comme enjeu, la suprématie départementale de la division.

Ce choc a tenu toutes ses promesses et tenu en haleine les supporters des 2 équipes au delà même du temps réglementaire.

Si les filles de Stéphanie Comte ont pris les commandes de la rencontre à l'issue du premier quart temps 19-17, ce sont bien celles de Laëtitia Da Costa Morgado qui virent devant à la pause (35-31). Les EVB se montrent à l'aise en attaque et plantent déjà 4 tirs à 3 points (3 pour Léa Dujardin et 1 pour Cindy Heleine). Dans cet exercice, Culoz n'est pas mal non plus avec 3 tirs (Anaïs Neyret et Stéphanie Comte). 

Dans le 3e quart, c'est Elodie Candy pour Culoz qui se met en évidence avec 11 points sur les 17 de son équipe. Malgrè cela, les EVB tiennent et sont encore devant à l'entame de la dernière période 49-48.
Les 10 dernières minutes sont intenses et très disputées. Après Candy pour Culoz c'est la jeune Maïssane Bonnard qui sort de sa boîte (7 points sur les 11 de Culoz pour 18 au total). Les 2 équipes terminent dos à dos au bout des 40 minutes 59 partout.

C'est donc parti pour 5 mn de rab dans ce joli duel. 5 mn qui vont être fatales aux EV Bellegarde qui ne trouveront pas le chemin du panier durant ces 5 minutes. Culoz avec ses jeunes Bonnard, encore et Patissier, inscrivent 8 points et offrent la victoire à la CTC Bugey-sud Culoz 67-59.

Les EVB peuvent rager, car elles manquent une belle occasion de faire chuter le leader. Mais elles peuvent être satisfaites d'avoir obligé Culoz à se dépasser pour aller chercher sa victoire.

Au classement les EVB restent 2e derrière Culoz et tenteront le 27 mars prochain pour le retour de prendre leur revanche.