logo-comite-quadri

CHAMPIONNAT DE FRANCE U18,
on
ne change pas les habitudes

CHAMPIONNAT DE FRANCE U18,
on ne change pas les habitudes
Depuis maintenant de nombreuses saisons, les U18 de la JL Bourg passent la premièrephase de leur championnat de manière "paisible" aux premières places, voir invaincue.
Pour celui qui reste à ce jour le dernier champion de France de la catégorie (2019), et à la veille d'un triste anniversaire, la troupe de Nicolas Croisy a bouclé sa première partie de championnat avec un parfait 10 sur 10 !

Ils laissent Roanne, le premier poursuivant à 3 défaites derrière et l'élan Chalon à 6 revers !? un gouffre !

Si la JL Bourg termine première et invaincue de sa poule J, elle trône aussi fièrement sur au sommet des 60 équipes évoluant à ce niveau. Le centre fédéral et Marseille n'ont pas connu de défaite non plus, mais doivent laisser la place de leader aux Bressans au point avérage, la JL Bourg affichant la meilleure attaqe (909 pts) et meilleure défense (589 pts) de France sur les 10 premières rencontres.

Ces chiffres permettent fort logiquement de se projeter vers 2022 avec gourmandise et ambitions. Guillaume Vors, le mathématicien et directeur du centre de formation a certainement fait un pronostic pour la 2e phase du championnat et des adversaires futurs de la JL Bourg. Une JL qui mettra le cap au sud (Antibes, Fos, Marseille) ou à l'est de la France (Nancy, Chalons, Strasbourg) et devrait éviter la poule "Parisienne" (Centre Fédéral, Paris, Levallois).

Les Bressans retrouveront obligatoirement un peu de "locaux" : Aix-Maurienne, Roanne ou l'ASVEL. Des Villeurbannais qui passent sur le fil en se qualifiant à la ... 23e place sur les 24 élus !

La JL Bourg va pouvoir, en attendant leur prochain calendrier, passer de très bonnes fêtes de fin d'année et peuvent rêver d'accrocher une nouvelle fois leur nom au palmarès... Mais ça reste une histoire à écrire.

Bravo au centre de formation pour l'ensemble de ses résultats pour cette première partie de saison.
 

espoirs elite
la jl bourg
dans le trio de tete

espoirs elite
la jl bourg dans le trio de tete
Après quasiment 1/3 de son championnat, les espoirs de la JL Bourg coachés désormais par Slobodan (Boban) Savovic pointent à la 3e place du classement ! Si le coach, féroce compétiteur qu'il est, espérait de bons résultats, il ne les attendait certainement pas aussi vite.
Si cette 3e place est "virtuelle", car les Bresans possèdent un match de plus que Pau-Orthez, elle ne souffre d'aucune contestation. Dans un championnat dominé par les valeurs habituelles : l'ASVEL (12-0) et Cholet (11-1), la JL Bourg  suit cet infernal duo "sereinement".
Pas d'erreur dans le tableau de chasse de la JL Bourg, si ce n'est peut être la "contre performance" à Monaco (83-76, 15e). Défaite sur la route à Pau en ouverture du championnat 89-68, la JL a explosé sur le parquet de l'ASVEL 117-72 mais s'est montrée intraitable face à Limoges, Roanne, Levallois, Le Mans et au Portel.
La JL cultive aussi la culture de la gagne à domicile. Pour l'instant seul Monaco est venu s'imposer sur le parquet d'Ekinox. Paris, Strasbourg, Nanterre et Gravelines sont tombés à Bourg en Bresse.

Avec un bilan de 9 victoires et 3 défaites, la JL Bourg est donc 3e et va tout faire pour conserver ce standing d'ici la trêve de Noël avec un seul match au programme le 18 avec la réception de Dijon.

Félicitations au centre de formation pour cette première partie de saison très intéressante et qui pourrait guider la JL vers un trophée du futur en mai prochain.

nf3
les eagles
sur le podium

nf3
les eagles sur le podium
En remportant son 9e match et dernier match aller ce dimanche sur Vénissieux-Parilly, les eagles de Guillaume Vors bouclent leur première partie de saison à la 3e place de la poule B. Une place que le coach Bressan espère garder à la fin de la saison sans oublier de voir au dessus :

Rester maître à domicile
 
"Au vu de nos résultats et de notre calendrier futur, nous pouvons garder notre rang, même si je suis conscient que cela ne sera pas aussi facile à faire qu'à dire. Nous avons joué 3 équipes du Top 5 à l'extérieur et nous recevrons Saint Chamond et Veauche. En gardant notre invincibilité à domicile et sans faux pas à l'extérieur nous pouvons nous mêler à la course pour un peu mieux qu'une 3e place."
Mais avant de se projeter sur 2022, Guillaume Vors va mettre toute sa troupe en pause pour un repos bien mérité : "Nous allons couper du 17 au 27 décembre prochain, car cela fait maintenant 17 week end que nous sommes sur le pont et la fatigue commence à se faire sentir. Cela nous permettra de reprendre plein de fraicheur pour la phase retour qui sera aussi dense que celle que nous venons de terminer."
 
La force du collectif
 
Un premier bilan positif à plus d'un titre : "Avec un groupe remanié et l'intégration de jeunes joueuses, pas beaucoup nous attendaient à cette place. Mais l'alchimie entre les joueuses cadres et les jeunes s'est très vite faite. Les filles sont très soudées. Les cadres comme Daphné Debiesse Tixier, Charlotte Fouillet, Cynthia Isola et Justine Grepelut font le boulot sur le terrain, et ont prises les jeunes sous leurs ailes, ce qui fait un collectif très huilé." Un collectif au sein du quel Justine Grepelut (photo) se révèle. Plus connue pour les tâches défensives, elle se montre beaucoup plus en attaque et est devenue un véritable appui dans ce secteur tout en gardant son énergie en défense. Dans l'organigramme de Guillaume Vors, chacune sait ce que l'autre peut apporter et elles s'appuient toutes sur les forces de l'une et de l'autre. Ce collectif, symbolisé par la meilleure attaque de la division, va devoir se passer de Zoé Vaucher pour les matches retour (1) : "Dans notre organisation le départ de Zoé est ennuyeux, mais les jeunes ont montré de belles choses sur les matches aller et on pu progresser. Je sais qu'elles pourront compenser cette absence."
Les eagles peuvent savourer leur 3e place et se tourner vers 2022 les yeux tournés vers les sommets pour garder leur podium et plus si affinités.
 
(1) Départ pour ses études au Canada à compter du mois de janvier