OU S'ARRETERA SEEHIA

En septembre 2013, Seehia débarque à la JL Bourg en U12 pour s'adonner à sa passion du basket ball. Elle évolue en 2e série départemental. 
 
2 ans plus tard, elle évolue avec les U15 élite de la CTC Bresse et intègre le pôle du Lyonnais et figure sur les tablettes des "scouts" de la FFBB. 
 
L'ascension de Seehia se poursuit fort logiquement au sein de l'INSEP dès la saison 2017-2018, après seulement 4 années de basket derrière elle !?
 
Demain, mercredi 25 novembre 2020, elle s'apprête à disputer face à Charnay Macon un match de ligue féminine au sein de Basket Landes aux côtés de l'icône du basket Français, Céline Dumerc ! 
 
Seehia n'a que 18 ans (fêtés le 9 août dernier), mais elle est la météorite du basket Aindinois, passant en 8 ans des U13 2e série de l'Ain à l'élite du basket féminin sans oublier ses premiers pas sous le maillot de l'équipe de France (U16) ! 
 
Une progression qu'elle doit à son tempérament : "Je suis déterminée !" Depuis ses débuts, son état d'esprit de leader a toujours été souligné. Opportuniste, elle a su saisir sa chance lors du dernier match de basket Landes face à Saint Amand pour montrer tout son potentiel : "Il y avait des blessées et j'ai eu du temps de jeu et j'ai foncé !" Face aux Nordistes, Seehia livre une prestation statistique très intéressante pour sa 2e titularisation (16 mn, 4 points et 7 d'évaluation). 
 
Du haut de ses 1m90, la jeune et athlétique Seehia a aussi la tête sur les épaules et malgré son intégration dans le monde pro, elle poursuit ses études de Négociatrice technico commercial et travaille en alternance au sein du club de basket Landes dans la boutique du club. Le tout ajouter à ses 2 séances d'entraînements quotidiens. 
 
Bien qu'elle soit heureuse de cette évolution, Seehia regrette un peu l'éloignement de sa famille : "Je suis partie très tôt du cocon familial et comme nous sommes très proches avec ma maman, c'est parfois compliqué à vivre. Mais je me suis bien intégré dans le groupe." Ce qui permet de compenser les quelques moments de blues qui peut y avoir, mais aussi et surtout de mieux vivre le confinement : "Nous sommes, je pense, quelque peu privilégiées car nous pouvons nous entraîner et voir du monde. Ce qui n'est pas le cas de tous. Par contre c'est frustrant de devoir jouer dans des salles vides. En plus demain, je vais être à 45 mn de la maison, et je ne pourrai voir personne... C'est rageant, mais nous devons faire avec."
 
La semaine prochaine (à partir du 1er décembre), Seehia devrait être dans le groupe pour Sopron afin d'y disputer les premiers matches européens de sa carrière : "Nous allons être dans une "bulle" durant quelques jours pour y affronter Sopron, Bourges et Galatasaray." Le must du basket Européen pour la jeune Aindinoise qui devrait encore prendre de l'expérience à cette occasion. 
 
A l'issue de cette saison, on lui souhaite de pouvoir participer à la coupe du monde U19 sous le maillot de l'équipe de France ! 
 
Une véritable comète... que l'on va tenter de suivre...

(Merci à Julien Bacot pour la photo de Seehia sous le maillot de basket Landes)