RM2
PAS DE MARGE
POUR VILLARS

Promu en RM2, le début de saison de Villars en RM2, après 12 matches est correct. Mais dans la même poule que la CTC Bugey ultra serrée, le mot "correct" est relatif. Avec leur bilan de 5 victoires et 7 défaites, ils sont concernés par la zone de relégation avec 6 autres équipes !?
Comme leurs copains du Bugey qu'ils retrouveront le 18 janvier pour le 1e match retour, Villars devra s'accrocher à tous ses adversaires pour tenter de glaner de précieuses victoires dans l'optique du maintien.
Après avoir pris une "doudoune" à Veauche (59-84), les partenaires de Benoît Logerot se sont bien repris en finissant l'année par une victoire 68-64 à domicile face à Lentigny, pourtant 3e du classement.
De quoi permettre à Benoît Logerot de s'envoler en toute quiétude vers les Etats Unis pour fêter Noël au pays de l'oncle Sam et s'enivrer de belles rencontres de basket du côté du Madison Square Garden...
La 2e partie de saison s'annonce en tout cas intense et pleine de suspense ce qui devrait ravir les supporters Villardois qui devraient aussi découvrir en 2020 leur nouveau parquet.
 

RM2
50-50
POUR BELLEY

Si Belley n'est pas resté maître à domicile (2 défaites) durant cette première partie de championnat, il n'en reste pas moi que les Belleysans bouclent 2019 avec un bilan équilibré à 6 victoires pour 6 défaites. Même si certains pourront dire que Belley a eu beaucoup de chance (il en faut aussi dans le sport et il faut savoir la saisir) avec 3 victoires de moins de 4 points (face à Ozon 55-53, puis à Sathonay 59-55 et Fraisses 71-70), le bilan des hommes de Quentin Pitrat aurai pu être encore plus étoffé sans les courtes défaites face à Tarare 80-82 (après prolongation) et au Coteau 63-67.
Belley est bien installé au coeur du classement avec 3 victoires de retard sur la 3e place et autant sur la zone de relégation. Il faudra juste trouver la motivation nécessaire pour ne pas se "reposer" de trop afin de ne pas vivre une fin de saison sous pression...
 

RM2
CTC VAL DE SAONE
SUR COURANT ALTERNATIF

Avec un match à disputer au Puy en Velay en 2020 pour le compte de la phase aller du championnat, l'équipe de Salah Boufedji pointe à la 9e place du classement (6-5).
Après un superbe départ marqué par 3 victoires en autant de rencontres (Ricamarie, Saint Louis de Fontaines et Villefranche), les gars de Jassans et Reyrieux ont joué les montagnes russes et les ascenseurs émotionnels pour leurs dirigeants.
Même s'ils ont engrangé 3 nouvelles victoires, ils ont aussi encaissé 5 victoires sur leurs 8 derniers matches. Dont une incroyable (97-80 face à Fraisses, lanterne rouge et dont ca été la première victoire des Ligériens).
Ces variations laissent un petit goût "d'inachevé" et nourissent quelques regrets pour un groupe qui peut viser, encore aujourd'hui un peu mieux que le coeur du classement.
Pour leur retour en compétition après les fêtes, la CTC se déplace à Ozon, le dernier de la poule qui a déjà 1 victoire au compteur.
On espère que la CTC ne nous refera pas le coup de Fraisses et reviendra avec la victoire d'Ozon, histoire de lancer 2020 sur de bons rails et de se rapprocher du podium.
 

RM2
CTC BUGEY
DEVRA CRAVACHER

C'est à la dernière place de la poule B de RM2 que passeront les joueurs de la CTC Bugey les fêtes de Noël. Difficile qu'il en soit autrement pour une équipe ayant perdu ses 8 premiers matchs de la saison !
Dans une poule très relevée il aura fallu attendre le 23 novembre pour que les gars coachés dorénavant par Clément Perrier puissent célébrer une victoire. Dans leur élan, les Bugistes ont fait tombé Veauche puis Bron.
Confiants pour le dernier match de l'année à domicile, ils sont tombé, les armes à la main 70-72 face à Charpennes (3e).
La reprise de la saison sera primordiale, et le calendrier ne leur facilitera pas la tâche avec la réception du co-leader Pontoise (9-3).
Si les Bugistes partagent la dernière place avec Vénissieux, le jeu proposé par les partenaires de Dorian Ducarre est au niveau de la R2. Ils devront toutefois être concentrés et rigoureux toute la saison pour prendre des victoires car le maintien dans cette poule pourrait se jouer avec au moins 9 à 10 victoires...
On peut compter sur les gars pour recharger les batteries durant les fêtes et attaquer 2020 le couteau entre les dents...
 

RM3
BC VIRIAT
BIEN PARTI

Pour les garçons de Viriat, la montée en RM3 se passe bien ! Merci pour eux. La bande de "snipers" emmenée par Arnaud Fontaine et Jérémie Gros Rosanvallon a passé la ligne de décembre seule en tête de la poule C de RM3 ! 
Le champion de l'Ain 2019 est donc en course pour passer un niveau supplémentaire et accrocher un nouveau titre en 2020 au niveau régional. Belle performance.
Avec 9 victoires et 1 défaite, le bilan est quasi parfait ponctuer par une solide place de leader de la division. Le seul "faux pas" a été fait à Côte Roannaise (5e) le 10 novembre dernier (58-61). Sinon Viriat est resté intraitable à l'image de son dernier match de l'année le 14 décembre face au co-leader du moment, le CLAR.
Pour ce match comptant pour l'attribution de la 1e place, Viriat a survolé la rencontre en attaque avec 9 tirs primés ! et limitant les Lyonnais à 51 petits points.
Viriat est donc solidement en tête avec 2 victoires d'avance sur la 3e place ce qui laisse une marge de manoeuvre en vue de la phase retour qui se fera au Bouchoux, lanterne rouge à la recherche d'une 1e victoire.
Les "anciens" peuvent savourer les fêtes de fin d'année sereinement.
 

RM3
CTC CSP01
EN EMBUSCADE

Si la part belle est faite aux filles du côté de la CTC CSP01 au regard de leurs résultats, il ne faut pas oublier les garçons, qui dans l'ombre de leurs copines, font leur petit bout de chemin en RM3.
4e de la poule C avec un bilan de 6 victoires pour 4 défaites, les hommes de Ludo Toinard et de Didier Pottier se placent en embuscade pour tenter d'accrocher une place sur le podium et ainsi prendre un ticket pour la RM2. Ce qui serait "pil poil" en phase avec le projet sportif de la CTC !
Dans le rôle du chasseur, la CTC va devoir éviter les "trous" pour la 2e partie de saison. Pour l'instant elle a Riorges dans sa ligne de mire (7v-3d) mais le CLAR (2e) est déjà à 2 victoires. Autant dire que le moindre écart pourrait coûter cher à la CTC.
Les coachs le savent bien et vont motiver leur troupe pour se reprendre. Et le calendrier ne sera pas simple à la sortie des fêtes. En effet, la CTC se déplacera à Pontoise (6e) pour la reprise en 2020 suivi de la réception de Riorges contre qui il sera délicat de reprendre le point avérage (défaite 68-88 à l'aller).
La CTC va devoir faire le plein à domicile chose largement dans ses capacités et limiter la casse à l'extérieur. A ce moment là, un pied, voir les 2 pourraient être mis sur le podium... Voir plus... C'est tout le mal que l'on souhaite...
 

RM3
JL BOURG
A L'AFFUT

Après leur descente de RM2 en fin de saison dernière, la CTC JL-Viriat a du scinder ses effectifs pour faire 1 équipe en leur nom pour la saison 2019-2020 en RM3 en raison des réglements interdisant 2 équipes du même club ou CTC au même niveau de compétition.
Avec Viriat 1e de la poule C (voir ci-dessus) et la JL Bourg 3e (8v-2e), mais à égalité avec Beaujolais et derrière Saint Chamond et Collonges (9v-1d), on peut dire que la séparation n'a pas été une "mauvaise" chose.
Les gars de Damien Lafloque seront vite fixés sur les ambitions qu'ils pourront nourrir sur la 2e phase avec un déplacement le 11 janvier prochain à Collonges chez le co-leader. Ils enchaineront tout de suite avec le 2e leader, Saint Chamond le 19 janvier...
Le parcours de la JL est en tout cas digne d'un candidat à la montée. Défaits uniquement par Saint Chamond et Beaujolais, les Burgiens sont sur une série de 7 victoires consécutives. Même si le couperet est passé près parfois (+5 à Oullins, +6 contre Saint Amour, +3 à Beaumarchais, +5 sur Saint Jean de Bonnefonds et +6 contre Neulise), les résultats sont là et à chaque fois il y a eu les 2 points de la victoire au classement.
Il n'y a plus qu'à continuer ainsi en espérant que la trêve ne vienne pas troubler cette belle dynamique.
 

MR3
LA TREVE AU
MAUVAIS MOMENT ?

Après 6 journées sans victoire, Saint Amour était bien installé en fond de câle de la poule D de RM3. Mais les gars de Cyril Henry se sont refait la cerise avec la réception du Coteau. Les Saint Amourins s'imposent pour la 1e fois de la saison 82-53 et abandonne la dernière place aux Ligériens. S'ils se sont bien battu face au leader Saint Chamond (51-69), ils s'imposent à nouveau 83-75 sur le parquet de Grigny avant de cèder de pas grand chose (61-69) face à Oullins.
Les progrès sont donc bien là et le maintien n'est pas une utopie pour les Jurâssiens. ils devront être appliqués en 2020 et ne pas lâcher de match car le point avérage pourrait avoir son importance en mai prochain.
La reprise se fera à domicile le 18 face à Saint Jean de Bonnefonds et Saint Amour serait bien inspiré de commencer 2020 avec le "v" de la victoire...
 

RM3
CHANGEMENT DE
CAP POUR CEYZERIAT

Passé tout près d'une relégation ces dernières saisons, Ceyzériat navigue à flots depuis quelques saisons. Cette année n'échappe pas à la donne avec une 10e place (zone de relégation) et 2 petites victoires seulement au compteur. 
Jérôme Guillon ayant rendu les armes, c'est David Roche (Saint Amour, Viriat, JL Bourg) qui reprend l'équipe avec l'objectif de glaner ici ou là quelques victoires afin de rester au niveau régional.
La bataille sera rude en tout cas face à Saint Jean de Bonnefonds, Beaumarchais, Oullins, Grigny, Saint Amour et le Coteau (décroché sans victoire). Il faudra quand même laisser 3 ou 4 équipes derrière pour s'éviter toute mauvaise surprise.
Ceyzé n'a pas été loin dans ses défaites, puisque les jaunards affichent un débours de seulement 8 unités... Il faudra cependant inverser cette tendance en 2020.
 

RM3
RESPECT POUR
LE BOUCHOUX

Le sport est parfois injuste est difficile. Mais c'est aussi parfois dans ces moments là que se révèle les hommes ou les femmes.
Pour les gars du Bouchoux, on ne peut que saluer leur loyauté et leur dévotion au basket, à leur club et au SPORT !
La saison dernière en RM2, les Dombistes n'ont gagné qu'une seule rencontre en 34 matches !! Cette année dans la division inférieure, ils sont repartis au front avec beaucoup d'espoirs et d'envie. Malheureusement, le bilan est sans appel. Après 10 journée les voilà en queue de peloton sans aucune victoire à leur compteur. Il y a même un forfait histoire de remplir les lignes statistiques. Il y a fort à parier que le bilan soit peut être aussi famélique que celui de l'an dernier à l'heure du compte final en main prochain.
Maglré cela, en toute lucidité, tel un boxeur, Bouchoux repart encaissant malheureusement les coups (-48, -41, -32, -38...) Certains auraient jeté l'éponge depuis bien longtemps. Courageux, fier, Bouchoux est encore debout et lutte.
A défaut de gagner sur les parquets, ils gagnent le RESPECT.
Encore une fois, à l'heure où c'est la course au moindre effort, à l'abandon facile, au renoncement, Bouchoux est là ! Bien présent. 
Pour tous ces efforts les gars ont amplement mérité le droit de passer de belles fêtes de fin d'année. Sans victoire certes, mais avec le RESPECT du comité.

RF2
10 SUR 10
POUR LA CTC CSP01

Pour la prochaine victoire de la CTC CSP01 que l'on espère dès la reprise le 11 janvier, il faudra un panneau à Clémentine Mas pour afficher le 11 sur 11 en photo !
Avec cette première partie de saison parfaite avec 10 victoires au compteur en 10 rencontres, les filles de Romain Benaud et d'Hérald Mathieux vont passer Noël au balcon. Est-ce que, comme l'indique le dicton, elles passeront Pâques aux tisons... Permettez nous d'en douter fortement.
Sauf cataclysme nous devrions retrouver les partenaires de "captain Caro" aux premières loges en 2020. Avec 2 victoires d'avance sur Fraisses (2e), mais déjà 4 sur la 3e place, on voit mal comment la montée en pré nationale pourrait échapper aux Aindinoises en mai prochain.

Alors que les matches aller ne sont pas terminés (dernier match le 11 janvier face à BB5), la CTC, pourtant promue a dominé les premiers débats de la tête et des épaules, remportant ses matches sur un score moyen de 70 à... 43 !?

L'histoire est en marche pour les vertes et blanches qui ont dans le viseur la Nationale 3 qu'elles peuvent atteindre en toute objectivité pour la saison 2021-2022... Mais il faudra cependant gérer la 2e partie de saison R2, avant de se projetter plus loin, que la CTC va tâcher de terminer invaincue.

Bravo pour cette première partie en tout cas.
 

RF2
BC DOMBES
PEUT Y CROIRE

Avec 6 victoires mais déjà 4 défaites, le BC Dombes est sur le podium de RF2. Une RF2 dominée par la CTC (voir ci-desssus), mais cette domination laisse du coup des opportunités pour les poursuivants puisque la concurrence est "resserée".
Si l'on excepte la défaite à domicile face à Culoz (1e victoire des Bugistes après 4 défaites), le BC Dombes n'a pas à rougir de sa première partie de saison. Défaites par Saint Priest (3e 6-4), Saint Etienne (5e 5-5) et le leader CTC CSP01 (1er 10-0), les filles de Michel Martel ont assuré là où elles le devaient pour se placer à la 3e place pour les fêtes de fin d'année.

Il faudra cependant faire un parcours "sans faute" lors de la phase retour pour tenter de garder un pied sur le podium et voir s'ouvrir à nouveau les portes de la PRM 2 ans après la descente de l'élite régionale.  C'est tout le mal que l'on souhaite au BC Dombes.
 

RF2
se reprendre
pour 2020

Après un mauvais départ pour son retour en RF2 marqué par 4 défaites de rang, les filles de Stéphanie Comte ont bien réagi à partir du 19 octobre au BC Dombes. Avant la dernière rencontre de l'année, elles pointaient à la 6e place en ayant fait une série de 4 victoires pour 1 défaite.
Malheureusement l'élan à été quelque peu douché le 14 décembre dernier avec une défaite cruelle à domicile 46-50 face à la lanterne rouge FC Cylon.
Du coup les Culoziennes restent dans la partie basse du classement alors qu'elles auraient pu se joindre aux prétendantes au podium.

La physionomie de la saison aurait put être toute autre si Culoz avait pu faire basculer ses premiers matches en septembre. Battues de 5 points par Fraisses, puis de 2 contre la CTC CSP, elles n'auraient, en remportant par exemple le derby de l'Ain, sans doute pas laissé filer BB5 à domicile (défaite 49-59) ou à Bron (41-50) ni celui face au FC Lyon.
Mais cela reste de la "discussion de comptoir" et il va falloir que les vacances de Noël permettent aux Culoziennes de prendre conscience qu'elles ont le niveau de cette RF2 pour assurer un maintien confortable rapidement et pourquoi pas se mêler à la course au podium largement dans les mains de Culoz....