logo-comite-quadri

FINALE MIE CALINE U15 GARCONS 2ème SERIE

BOUCHOUX CONDEISSIAT 1 – EV BELLEGARDE

On ne s'arrête plus, on enchaîne et on se déchaîne. Troisième finale de la journée let's go. Encore le Bouchoux tiens, deux sur deux pour l'instant pour le club de Véronique Gonod. Encore Bellegarde tiens, un sur deux pour l'instant pour le club de Freédéric Deneve.
 
Messieurs bon match, ici on est bien et on espère que vous qui lisez ces commentaires aussi, parce que c'est le but ultime de ma vie.
 
U15 GARÇONS BOUCHOUX CONDEISSIAT 1

- N°4 : Johan Desbos
- N°5 : Titouan Vaucher
- N°6 : Kimi Pirat
- N°7 : Tom Benoit
- N°8 : Enzo Dadoun
- N°9 : Alexis Garin
- N°10 : Nadir Mahi
- N°11 : Antoine Peron
- N°12 : Dorian Mallet

Coachs :

- Charline Comas
- Clément Beaudet

U15 GARÇONS EV BELLEGARDE

- N°4 : Esteban Candolfi-Diez
- N°5 : Sofiane Abehbah
- N°7 : Quentin Lamy
- N°8 : Arthur Laudes
- N°9 : Rayane Jaillet
- N°10 : Titouan Tourrette
- N°11 : Tony Duport
- N°12 : Islem Ouazzoug
- N°13 : Lilian Sartori
- N°14 : Nolann Girard

Coach : Yassine Oberbek
 
Arbitres : Charline Blanchard et Baptiste Chevat.
 
Premier quart-temps :
 
Entre-deux fictif donné par Garret Sim, l'occasion de rappeler qu'on peut être un basketteur génial tout en ayant un physique de comptable.
 
La doublette de coachs du Bouchoux semble complémentaire puisque lorsque j'ai demandé les numéros de joueurs à Clément Beaudet, il m'a répondu qu'il n'en savait rien. On cherche donc son rôle dans l'organisation.
 
Les deux premiers points de la rencontre sont pour Bellegarde et Quentin Lamy.
 
A vue d'oeil, Lilian Sartori doit mesurer dans les trois mètres. Si besoin de changer une ampoule au plafond, on t'appelle.
 
Nouveau panier de Lamy après un beau move, 4-0 Bellegarde, 8 minutes à jouer.
 
Et alors si l'ami Lamy se met à rentrer des 3-points avec la planche on va vite fermer la boutique hein.
 
Dorian Mallet inscrit les deux premiers points des rouges en contre-attaque, 7-2 Bellegarde, 6,14 à jouer.
 
Tony Duport et Quentin Lamy accélèrent encore un peu, déjà +9 pour Bellegarde. 11-2 Bellegarde dont 9 puntos de Lamy, 5 minutes à jouer.
 
Kimi Pirat en sortie de temps-mort, on sent toute la science des coachs. 12-4 Bellegarde, 4,30 à jouer.
 
Nadir Mahi impose également sa vitesse et sa puissance pour le Bouchoux alors qu'Islem Ouazzoug est un sacré acrobate. 14-6 Bellegarde, 3,26 à jouer.
 
Vous connaissez le point commun entre Kimi Pirat et un TGV qui serait adroit au lancer ? On s'est compris.
 
Deux points de plus pour Bellegarde qui fait la loi dessous. Arthur Laudes s'y met à son tout et ça fait 16-8 Bellegarde, 2,33 à jouer.
 
Antoine Peron en force, les Rouges ne lâchent rien.
 
Entrées simultanées de Sofiane Abehbah et Lilian Sartori. Vous ne me croirez jamais mais Sofiane était caché derrière la jambe de Lilian. Faut le voir pour le croire.
 
Point SNCF : Kimi Pirat va toujours aussi vite.
 
Lilian Sartori assure sur la ligne, 19-12 Bellegarde, 40 secondes à jouer.
 
Nadir Mahi va chercher la faute au buzzer du premier quart, Bellegarde mène 19-13.
 
Deuxième quart-temps :
 
Avis aux joueurs rouges, les passes lobées quand il y a Sartori dans la raquette, pas sûr que ce soit une bonne idée.
 
Nadir Mahi en puissance, le LeBron James de Condeissiat, en meilleur. 21-15 Bellegarde, 7,10 à jouer.
 
Kimi Pirat en rapidité, le Kyrie Irving de Condeissiat, en meilleur. 21-17 Bellegarde, 6,40 à jouer.
 
Petit courant d'air ici, je remet mon sweat histoire de ne pas réveiller mon otite. Parce que je vous l'ai pas dit encore, mais je me plie en quatre pour vous.
 
Dans le genre TGV, Johan Desbos n'est pas mal non plus.
 
Dorian Mallet enchaine les rebonds offensifs et sert Mahi qui enchaîne les Buckets. Point important, "buckets" veut dire "paniers marqués", rien à voir avec les seaux de poulet du KFC. 21-21, 5,05 à jouer.
 
Les joueurs du Bouchoux restent sur un 8-0.
 
Deux lancers pour Ouazzoug, on respire un peu chez les Bleus. 23-21 Bellegarde, 3,30 à jouer.
 
QUENTIN LAMY DU PARKIIIIIIIIIIIIIING !!!
 
Un lancer de plus pour Kimi Pirat, les joueurs se jettent dans les tribunes et dans leurs sacs, ça doit être un pari entre eux.
 
Titouan Tourrette assure sur la ligne, 27-22 Bellegarde, 50 secondes à jouer.
 
Quentin Lamy ponctue (avec un point d'exclamation donc) sa magnifique première mi-temps avec un joli lay-back. Bellegarde mène 29-22, le match est ouvert, la porte aussi tiens, alors je sors prendre l'air parce qu'il fait lourd. C'était le point météo du jour, à tout de suite pour d'autres informations concernant la vitesse du vent.
 
Troisième quart-temps :
 
Pas le temps de respirer au retour de la buvette des vestiaires, Sartori enquille les paniers dessous, Titouan Tourrette court plus vite que tout le monde et les Bleus prennent treize points d'avance. Un gros 8-2 d'entrée et le score passe à 37-24 Bellegarde, 8 minutes à jouer.
 
Temps-mort pris par les coachs du Bouchoux, y'a le feu, appelez les pompiers.
 
Interception de filou de Sofiane Abehbah, l'intensité est clairement du côté des joueurs de Yassine Oberbek.
 
Et le pompier s'appelle Dorian Mallet, on est pas mal niveau temps de réaction. Incendie géré, maintenant on s'y remet. 38-28 Bellegarde, 6,30 à jouer.
 
Arthur Laudes redonne 13 points d'avance à Bellegarde.
 
Les Rouges ne veulent pas lâcher mais en face Quentin Lamy n'est pas de cet avis. 46-35 Bellegarde, 3,50 à jouer.
 
Kimi Pirat flashé à 180 sur l'autoroute de Viriat Centre.
 
Connexion Lamy-Tourrette : check.
 
Ah tiens, Titouan Vaucher sort du bois. 50-39 Bellegarde, 1 minute à jouer.