DES "VOISIN" EN FINALE

Des histoires sur les familles, on va pouvoir en écrire pas mal à Marboz dans 15 jours, mais en attendant, on va découvrir celle de la famille Voisin du BC Veyle ! Christelle, (au centre sur le photo avec le tee shirt du BC Veyle) est la présidente du club. Mais elle aussi la maman de 3 "bambins" : Titouan (U17), Simon (U15) et Corentin (U13).
Cette saison, 2 de ses "gars" seront en finale à Marboz les 19 & 20 mai prochain. Et sans la qualification des U15 avec Simon en championnat de ligue, nul doute que le carton plein aurait été fait.
A la table lors du match des U13 elle a du souffrir en voyant sa troupe (et son Corentin) difficilement se défaire de Bellegarde 62-59. Dans les tribunes pour le match de son "grand" (Titouan), elle a du encore souffrir... Mais au bout, la délivrance avec la victoire et la qualification en finale.
Une récompense pour le travail au sein du club. Une belle fierté pour la maman...
Titré avec les U13 il y a 2 ans, Simon voit là, l'occasion de voir ses frangins le rejoindre au palmarès. Mais il va falloir patienter et remporter encore 1 match pour cela...
 

BRAVO A LA CTC CSP01

Le week end des 1/2 finales jeunes s'est tenu grâce aux clubs de la CTC CSP01 du GS Carriat, de l'AS Péronnas et de Saint Rémy.
 
Dimanche, en début d'après midi, Christophe Brun, au nom du comité de l'Ain a tenu a remercier les 3 présidents (Alain Daudel, Agnès Fillat et Bruno Bardet) en leur remettant un trophée souvenir de l'évènement. Ce trophée récompense aussi l'ensemble des bénévoles présents 3 jours durant pour la bonne tenue de l'ensemble des rencontres.
 
3 journées qui ont donné le ton aux prochains rendez-vous de fin de saison du comité.
 

UNE MISS A MEXIMIEUX

Avec son nom elle aurait pu prétendre au titre de "Reine Margot" du côté de Ceyzériat. Mais cette jolie tige a été élue cette semaine "miss Muguet" à Chalamont ! Elle dispute avec Meximieux la 1/2 finale U15 pour tenter d'empocher un nouveau titre, collectif celui-ci !
Bravo à Mady qui a le plaisir ? d'être coaché par son papa...
 

LE SERMENT DU FAIR PLAY, UNE INSTITUTION

Un peu discuté lors de sa mise en place, le serment du Fair Play est devenu un rituel bien accepté par tous. Souvent le public ponctue les phrases lues par les joueurs par des applaudissements.
Le texte mérite certainement d'être un peu revu, mais le symbole est grand. Pour preuve, le peu de critiques et de mauvaises attitudes (pour ne pas dire aucune) de l'ensemble des acteurs de ces 1/2 finales).
Bravo à tous ! Continuons sur cette voie !
 

tristesse

Les matches "couperets" sont toujours synonymes de grandes émotions. Du rire au larme, la frontière est parfois faible. Entre autres rencontres, celle entre Viriat t la CTC Bugey a livré un joli contraste entre la décpetion de Viriat...
 

DU PARQUET AUX... TRIBUNES

Lors de la 1/2 finale entre la JL Bourg et le BBR en filles, 2 spectateurs attentifs... Philippe Farfantoli et Sylvie Grandy. Les 2 anciennes figures du basket départemental étaient très fiers lors de la présentation des équipes où évoluent leurs 2 filles : Lilou pour le grand "Farfe" et Charlotte pour Sylvie dans les rangs de la JL Bourg.
 

fashion

Que fais une demoiselle lorsqu'une coéquipière tire ses lancer francs ? Elle replace ses cheveux pour être toujours au top en toute circonstances !!! Agathe Servan Schreiber (n°5 n'est pas la seule comme cela)
 

FAIR PLAY BIS

L'opération Fair Play avait lieu aussi du côté de Saint Roch. Là les dirigeants de Carriat et Saint Rémy ont voté pour Laurent Caposiena du BC Izernore ! Malgré un écart conséquent et une défaite "annoncée" face à la CTC JL-Viriat en U17 filles, Laurent et sa troupe se sont montré très dignes en se battant avec leurs armes jusqu'à la dernière seconde. Un bel état d'esprit qui doit être mis en valeur et servir d'exemple !
Bravo Laurent à qui on peut associer son assistant Pascal Perraud (absent en 1/2)
 

LES "LIKES" EN PAPIER

Comme on peut voir des "likes" sur Face Book, les membres de l'association du don du sang de Péronnas ont repris le principe en exposant un coeur en papier ! A l'intérieur les visiteurs, convaincus du bienfait des dons du sang étaient invités à coller une petite étiquette avec leur nom dessus ! A la fin de la journée de samedi, c'est un coeur bien rempli et gorgé de sang qui s'affichait fièrement à l'entrée de la salle de Coubertin.
 

MATHIS EN APPRENTISSAGE

Si du côté de Saint Roch c'est Giovanni Marriette qui laisse aller sa plume pour les commentaires de matches, à Péronnas c'est le jeune Mathis Chevalier qui est derrière l'écran. Du haut de ses 14 ans, Mathis souhaite marcher dans les pas de sa maman et de son grand père, tous les 2 journalistes. Sa mama Karen l'est au Progrès sur Bourg alors que son Papy l'était à Lagnieu comme correspondant en plus de son métier d'instituteur. Bravo à Mathis pour faire vivre ces finales...
 

LES DELEGUES AU TOP