logo-comite-quadri

Belley manque le hold up à la maison

Pour n'avoir pas su jouer plus de 10 mn, les Belleysans débutent leur retour en nationale par une défaite. Une mauvaise affaire avant 3 déplacements de rang

Pour son premier match à domicile, le FJ Belley a disputé son match à Culoz, la faute aux inondations de juillet dernier et l'indisponibilité de la salle durant encore 1 mois.
Belley démarre pied au plancher avec 2 tirs primés de Mubarak 10-6 au bout de 4' de jeu. Mais à l'image de leur ailier, les Belleysans vont s'éteindre et laisser Lentigny prendre l'ascendant petit à petit. Belley beaucoup trop maladroit à l'intérieur ne peut faire le break. Au contraire, les jaunes en profitent pour montrer un collectif très léché. A chaque attaque ils trouvent un joueur idéalement placé pour prendre les devants largement à la pause. 42-26 ! L'issue ne semble faire aucune illusion quand à l'issue de la 3e période Lentigny est toujours devant 55-40. Sur les ailes de Cavagna et Mubarak, Belley signe un incroyable retour à 65-66 à l'entame de la dernière minute. Grace à une adresse retrouvée et une implication importante en défense, Belley pense croquer son adversaire sur le fil. Plein de sang froid, Lentigny ne manque pas son dernier tir. Belley fait une mauvaise opération avec cette défaite, mais ont montré un certain potentiel. A concrétiser rapidement dans une poule homogène.
A Culoz, Lentigny bat FJ Belley 70-67 (21-20 ; 21-6; 13-14 ; 15-27)
Pour Lentigny : F. Barathollet 2 pts - 2 fftes ; L. Vernin 9 pts - 2 ftes ; M. Georges 6 pts - 3 ftes ; F. Deville 15 pts - 4 ftes ; P. Robert 3 pts - 4 ftes ; J. Ferrari 10 pts - 1 fte ; G. Court 15 pts - 3 ftes ; F. Papot Liberal 0 pt - 0 fte ; V. Pretin 4 pts - 2 ftes ; P.A. Boutonnat 6 pts - 0 fte
Pour FJ Belley : J. Cavagna 15 pts - 5 ftes ; K. Porret 11 pts - 1 fte ; Q. Pitrat 3 pts - 4 ftes ; G. Laurent 6 pts - 3 ftes ; G. Tonetto 1 pt - 3 f tes ; J. Mubarak 18 pts - 1 fte ; M.A. Drouart 2 pts - 2 ftes ; O. Bana Ganda 0 pt - 0 fte ; B. Demolli 5 pts - 2 ftes ; Y. Pitrat 6 pts - 1 fte

Saison compliquée pour préparer l'avenir

Le départ de Juliette Camuset ne sera pas facile à combler

Tout comme en septembre 2014, les interrogations sont grandes du côté de la CTC Bresse à l'aube d'attaquer la nouvelle saison. Matthieu Chauvet a laissé sa place à Maxime Vasselin. Le jeune coach Bressan, après avoir conquis 2 titres de ligues chez les jeunes aura la lourde responsabilité d'obtenir un maintien qui s'annonce compliqué : "Sur la poule de 12, nous avons 5 équipes qui étaient avec nous l'année dernière. Mais surtout il y aura 4 voir peut être 5 descentes !? Pour se maintenir ça va être compliqué mais pas insurmontable. » A la tête d'une équipe très jeune, le néo coach veut rendre aux clubs de la CTC la confiance qu'il lui a été attribuée. Mais il confesse que le challenge s'annonce relevé, surtout avec le départ de Juliette Camuset et d'Anne Debenay : "Nous perdons un gros capital points avec ces 2 départs. J'espère qu'à l'instar d'Anne une de mes filles va se révéler. Il nous faudra en tout cas être solidaire et fort en défense tout au long de la saison." Le parcours de l'année dernière avait été brillant malgré des incertitudes. Maxime Vasselin espère le même dénouement en avril 2016.

Samedi 26 septembre à 17h00 ES Epagny Metz Tessy - CTC Bresse
Effectif : Nesrine Aboudi - Kristina Milovanovic (AS Villeurbanne U20) - Daphnée Debiesse Tixier - Fanny Mercier - Charlotte Fouillet - Justine Protin (Rouen R1) - Anne Laure Camuset (cap) - Alexia Sonzogni - Morgane Baille - Marie Truffet - Margot Barronier (Bouchoux U17) - Justine Grepelut
 

Culoz sous une nouvelle ère

NATIONALE 1 FÉMININE. Le Culoz BC prêt à en découdre

Les Bugistes débutent après-demain à Voiron, leur quatrième saison en Nationale 1. Avec un objectif clair en tête : se maintenir le plus tôt possible dans l’antichambre de la Ligue féminine de basket.

L’intersaison n’a pas été un long fleuve tranquille du côté du Culoz BC.
Avec le départ non programmé, fin août, du coach Yacine Aouadi, les dirigeants bugistes ont dû rapidement réagir et trouver une alternative crédible. En accord avec les joueuses, ils ont décidé de faire confiance à Philippe Dupraz, jusqu’ici assistant-coach, pour mener à bien l’objectif du club, à savoir le meilleur maintien possible en NF1.
Cette solution interne convient à tous, comme le confirme le manager général, Jean-Pierre Dequatre : « Bien sûr que le départ de Yacine nous a quelque peu déstabilisés durant la préparation. Mais très vite, il y a eu un vrai consensus autour de Philippe. Les filles sont déterminées à tout donner pour qu’on réalise une bonne saison. »
Une équipe plus équilibrée
Au sein d’une poule A chaque année plus relevée, difficile d’évoquer pour l’instant autre chose que le maintien comme ambition.
« Certaines formations, à l’image de la Tronche, ont clairement affiché leur désir de monter en Ligue 2. D’autres se sont également très bien renforcées. Après, on va aussi en découvrir certaines, comme Franconville ou Wasquehal. De notre côté, le recrutement a été ciblé. Je ne sais pas si l’équipe sera plus forte que la saison dernière. En revanche, elle sera plus équilibrée, c’est une certitude. On a quasiment doublé tous les postes. À l’intérieur, avec la venue d’Ivona Bogoje, on bénéficiera d’un vrai point de fixation. »
Jean-Pierre Dequatre en soutien
Quant à son rôle précis cette saison, Jean-Pierre Dequatre se veut très clair : « Le coach, c’est Philippe Dupraz. Moi, je n’interviendrai que lors de la séance du vendredi. Le samedi soir, je serai sur le banc pour l’épauler, car un entraîneur seul ne peut pas tout voir. Je m’intéresserai surtout à l’aspect défensif. »
La défense, sans doute le principal atout des Culoziennes cette saison : « Clairement, c’est dans ce registre qu’on gagnera des matchs. Les filles le savent. »
Elles sont prêtes au combat. Premiers éléments de réponse samedi soir à Voiron, pour un derby qui promet.