COMITÉ AIN BASKET

Une sacré graine d'arbitre !

Neal Giroud a pris sa première licence de basket à l'âge de 4 ans au BC Meximieux. En voyant son grand frère, de 3 ans son ainé, s'amuser avec la grosse balle orange, le petit Neal se dit que cela pourrait être sympa comme sport.  Il s'arrête au bout d'une saison pour se diriger vers le judo. Mais à 7 ans, il revient dribbler sur les parquets de Meximieux.
Neal pourrait être un licencié comme les autres au sein du comité de l'Ain. Mais ce petit garçon qui joue avec Meximieux se démarque ! A l'âge ou d'autres joueurs ont peur d'arbitrer une rencontre, lui préfère largement le sifflet au ballon. Si il continue de jouer, c'est pour lui permettre aussi de continuer l'arbitrage.
Ce goût pour l'arbitrage est venu très rapidement en voyant son ami John arbitrer. Il découvre alors la gestuelle de l'arbitre et trouve cela très élégant. Dans sa tête c'est clair : "je veux être arbitre !"
Depuis, dès qu'il y a une rencontre à Meximieux, il se propose pour officier. Si pour quelques rencontres, les gens sont surpris au début... voir dubitatifs ou craintifs, sur ses aptitudes. Celles-ci tombent au premier coup de sifflet. Ses décisions sont nettes, tranchées, claires, précises... Il n'y a pas à tergiverser, Neal à du talent ! Mais c'est aussi un passionné ! Dès qu'il le peut, il assiste à des rencontres de différents niveaux. Fais la connaissance d'autres arbitres, comme pour le tournoi international de Bellegarde avec Eric Bertrand, un arbitre international Suisse. Neal officie ses matches avec un tee shirt floqué à son nom. Et dessus, il y a toutes les signatures des arbitres qu'il rencontre au fil du temps. On vous le dis, il est passionné ce petit gars.
Mais ce qui est encore le plus frappant c'est d'entendre la détermination de ce garçon. Son objectif : "je veux être arbitre international pour en faire mon métier". Quand on lui demande si il entend des critiques lors de ses matches, il balaie la question à la vitesse d'un coup de sifflet : "Je n'entends quasiment rien. Je suis bien concentré sur la rencontre", avant de rajouter : "quand on arbitre, il faut siffler ce que l'on voit, avec assurance. Si on se trompe, on verra à la fin du match !"
De la volonté, du caractère, de l'ambition... Neal possède de nombreuses qualités pour aller très loin dans ses objectifs.
A l'heure où le nombre d'arbitres est en diminution, il était important pour le comité de l'Ain de mettre en valeur de jeunes éléments comme Neal ! A travers cette présentation, nous espérons qu'il pourra être le "porte drapeau" pour de nombreux autres jeunes. Neal démontre que la valeur n'attend pas le nombre des années, et qu'il n'y a pas d'âge pour arbitrer. Il indique même, non sans malice, que lorsque l'on est arbitre : "nous sommes un peu "chef" et nous avons un rôle aussi important que les joueurs"
Nous sommes convaincus qu'il peut y avoir un "Neal" dans chaque club, et nous espérons pouvoir en compter rapidement de nouveau.
Si vous avez la chance qu'il vous arbitre, vous découvrirez alors ce personnage ! Et à son âge c'est rare.
Quand on le voit sur le terrain, on oublierait que ce petit garçon n'a que 12 ans !!!
 
CONTACT CDO