COMITÉ AIN BASKET

Disparition de Vincent Licopoli

(A l'occasion des 40 ans de l'Albarine BC. Vincent Licopoli (2e à gauche) entouraient les anciens et président du club)

Vincent, né en Italie en 1951, est arrivé à Saint Rambert à l'âge de 18 mois, ses parents venant trouver du travail. Il a grandi sur les bords de l'Albarine et n'en est jamais reparti ; cette vallée d'adoption l'avait accueilli définitivement.
Qui n'aura pas eu affaire ou à faire avec lui ? De par son activité professionnelle d'abord, apprise en apprentissage, à l'ancienne, celle de platrerie-peinture. Ses qualités le menèrent à créer sa propre entreprise, grâce à laquelle il rencontre nombre de "clients" faisant appel à ses compétences reconnues.
Très actif et atteint de la nécessité de s'investir et de donner aux autres, il assouvira ce besoin dans le monde associatif, à la Corneille rambertoise, comme tambour, au corps communal des sapeurs-pompiers volontaires et aussi et sans doute surtout, dans le monde du basket, sa grande passion. Passion qu'il a su transmettre à ses deux fils Sylvain et Christophe.
Comment ne pas penser à Vincent sans évoquer l'activité de son épouse Annie et son salon de coiffure dont il se chargeait de refaire devanture et intérieur autant que de besoin.
Au cours de sa trop courte retraitre, il a pu profiter de sa petite-fille Inès qu'il chérissait tant. Mais la "vie" a décidé qu'il en serait autrement.
Sa franchise, sa simplicité, sa disponibilité mais aussi ses valeurs de la famille, son sens de la fête en retrouvant ses amis, qu'il soient conscrits, voisins, ou autres, toutes ses qualités humaines font que ses proches et tous ceux qui l'ont connu sont dans la peine et seront nombreux à l'accompagner.

(Article du progrès).

Le comité de l'Ain présente à Annie, Sylvain, Christophe ses plus sincères condoléances pour la disparition de Vincent.